Les Notes d’Italie – Suisse : La confirmation italienne !

Le Match

Dans un Stadio Olimpico chauffé au fer blanc, Italie et Suisse s’affrontaient pour cette deuxième journée du groupe A. Après une dizaine de minutes disputées dans la première mi-temps, les italiens ont enclenché la seconde et le rouleau-compresseur s’est mit en route. Une équipe de Suisse totalement étouffée qui ne savait pas où donner de la tête et semblait dépassée. Après un but refusé logiquement pour une faute de main à la 19ème minute, l’Italie ouvre le score 7 minutes plus tard grâce à une réalisation de Locatelli, bien servi par Berardi. L’Italie a ensuite gardé le pied sur l’accélérateur, et aurait même pu doubler la mise grâce à Insigne (33′), ou Spinazzola (37′).

La seconde période n’a pas montré grand chose de différent, avec des suisses rentrant dans le match avec de meilleures intentions mais les italiens restent sereins, et reprennent le contrôle du ballon. Locatelli s’offre un doublé à la 52ème minute grâce à une superbe frappe du gauche aux 25 mètres qui scelle définitivement la victoire des azzuri. La Suisse ne fera plus rien, le match tombe dans un rythme plus lent et l’Italie marquera même un troisième but à la 89ème, Immobile profitant d’une faute de main de Sommer pour parachever la démonstration italienne.

L’Homme du match: Manuel Locatelli (8.5/10)

Après Niccolo Barella contre la Turquie, c’est un autre milieu de terrain qui sort une performance XXL lors de cet Euro. C’est bien simple, le joueur de Sassuolo était partout : Défense, relance, et présence offensive récompensée par son doublé, le premier sous les couleurs de la Squadra Azzura. Des performances qui vont surement augmenter son prix de vente, puisque Sassuolo est vendeur et de nombreux cadors européens sont sur les rangs.

Italie

Donnarumma : 6.5/10

Le très probable nouveau gardien du PSG n’a pas eu grand chose à faire durant cette rencontre, mais il a quand même répondu présent par une double parade sur un tir de Zuber à l’heure de jeu. 180 minutes dans le tournoi mais peu de mise en danger, on repassera pour évaluer son vrai niveau.

Di Lorenzo : 6/10

En l’absence de Florenzi, blessé au mollet (pléonasme), le latéral droit napolitain a bien tenu son rôle, avec sérieux défensivement et en prenant quelques initiatives offensivement, mais rien d’exceptionnel. Le strict minimum pour dépasser cette équipe suisse.

Bonucci : 7/10

Ses expressions faciales sont aussi impressionnantes à regarder que ses interventions défensives. Leonardo est revenu à un très bon niveau, et le Squadra Azzura en aura bien besoin avec la blessure de son compère de la Juve en défense centrale.

Chiellini : Non Noté

Un but refusé, puis une sortie sur blessure à la 24ème, difficile de noter le match de Giorgio Armani ce soir. Remplacé par Acerbi, qui a bien bossé défensivement les uniques fois où les suisses daignaient attaquer.

Spinazzola : 7.5/10

Dans la lignée de son match plein face à la Turquie, le latéral de la Roma a encore une fois rendu une très belle copie, multipliant les débordements sur son coté gauche en première mi-temps. A baissé un peu le pied en deuxième période mais ses centres ont toujours été d’un grand danger pour la défense suisse.

Jorginho : 5.5/10

Match plutôt discret pour Jorginho, qui a laisse ses compères du milieu briller. Le travailleur de l’ombre, qui a malgré tout moins pesé que lors du match précédent.

Barella : 6.5/10

Match propre pour Barella qui se distingue par sa passe décisive sur le deuxième but de Locatelli. Toujours aussi tranchant dans ses premières touches, toujours vers l’avant, il est très souvent l’homme à l’origine des actions italiennes. Remplacé par Pessina à la 85ème minute.

Locatelli : voir plus haut.

Berardi : 6.5/10

Bon match de Berardi, qui aura su faire parler sa vitesse et sa technique pour prendre souvent le dessus sur Ricardo Rodriguez, comme en atteste son débordement offrant la balle de but à son compère de Sassuolo.

Immobile : 7/10

Encore une fois un match plein pour le natif de Torre Anunziata, qui a beaucoup participé à la construction du jeu italien avec ses déviations et son jeu dos au but. Il a beaucoup tenté et se voit récompensé par son but, bien aidé par une main un peu molle de Sommer.

Insigne : 5.5/10

Match un peu plus discret de Lorenzo, qui aurait pu offrir le premier but de la partie à Chiellini, mais la VAR en a décidé autrement. L’ailier si virevoltant du Napoli se fait encore attendre dans cet Euro, mais attention au réveil du napolitain. Remplacé à la 67ème par Chiesa, qui aura été tout aussi discret.

Suisse

Sommer : 5/10

Eugénie le Sommer aura été bien esseulé face aux attaquant italiens, et aura souvent réalisé des interventions décisives, comme sa sortie dans les pieds d’Immobile ou encore toutes celles à la réception des centres italiens. Malheureusement il a la main un peu molle sur le troisième but italien, mais la messe était déjà dite.

Elvedi : 3/10

Le commentaire sera le même pour les défenseurs centraux : comment peut-on être trois dans l’axe de la défense mais laisser tout les boulevards dans la surface aux attaquants italiens? Sur le but annulé de Chiellini, la défense était déjà apathique, sur celui de Locatelli ils le sont encore plus. Aucune sécurité défensive, seul Akanji a paru plus à l’aie balle au pied. Tu m’étonnes que les suisses restent neutres avec une défense comme celle-là.

Akanji : 4/10

voir plus haut.

Schär : 3/10

Idem.

Mbabu : 4.5/10

Sur son coté droit, il a été un des seuls à montrer des velléités offensives, malheureusement bien trop seul pour que cela puisse aboutir.

Xhaka : 3.5/10

Quelques bons retours défensifs en début de match, et puis plus rien. Granit a fait ce qu’il fait à Arsenal depuis 2 ans, des passes latérales sans intérêt ni prises de risques. Sa meilleure action de ces derniers jours a été sa décoloration blonde. Slim Shady.

Freuler : 4/10

Match insipide, des passes aux italiens, une fébrilité défensive, Remo a traversé le match comme un fantôme.

Rodriguez : 4.5/10

Match intéressant offensivement, les faiblesses de Ricardo sur le côté défensif ont été mis en lumière par les ailiers italiens. Il a perdu un rein sur les crochets de Berardi qui amènent le premier but, et n’a pas pu s’en relever.

Shaqiri : 6/10

Le pauvre Xherdan a beaucoup tenté, mais la Suisse était trop limitée offensivement pour espérer quoique ce soit. Sa tentative de contre-attaque avortée à la 56ème illustre cet isolement, partant seul à l’attaque.

Embolo : 4/10

Embolo a essayé, Embolo s’est planté. Prises de balles hasardeuses, duels perdus, aucune occasion franche, l’illustration de la stérilité footballistique.

Seferovic : 3/10

Une bonne déviation dans les première minutes du match, qui laissait peut-être entrevoir une possibilité de peser sur cette défense italienne, mais non. Sorti à la mi-temps pour faire rentrer Gavranovic, sans plus grand succès.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.