Middleton et les Bucks ont réagi : grosse victoire 104-89, rendez-vous vendredi pour le Game 7!

Cette nuit pendant que beaucoup d’entre vous dormaient avait lieu un énorme choc en NBA. Les Milwaukee Bucks jouaient pour leur survie contre des Nets diminués, mais présentant un effectif encore rempli de qualité. Un duel dantesque entre Giannis Antetokounmpo et Kevin Durant, deux freaks assez bon pour jouer avec une balle orange. Alors avons-nous assisté à un réveil de Giannis et sa bande? Kévin Durant est-il redescendu sur notre planète ?

La performance historique de Kevin Durant lors du Game 5 était à peine digérée qu’il fallait réagir face à la pression d’une victoire impérative, sous peine de vacances anticipées pour Milwaukee. Dès le début de match, les Bucks tapent du poing sur la table sous l’impulsion du double MVP, d’un Jrue Holiday adroit de loin et d’un Brook Lopez bien impliqué dans la raquette. La défense des Bucks est plus serrée, et au milieu du 1er quart temps les Bucks prennent 13 points d’écart. (18-5).

Du coté Nets on réagit bien en sortie de temps grâce notamment à quelques tirs du parking d’un James Harden bien limité au niveau de sa cuisse. Les Nets mettent un run de 7-0 pour se rapprocher des daims. Mais l’histoire de ce premier quart ressemblera beaucoup à l’histoire du match : Brooklyn revient, mais Giannis et Middleton appuient sur l’accélérateur et remettent un écart. En atteste cette action représentative du match et de la série pour Joe Harris.

En galère avec son shoot (5/24 à trois points sur les derniers 4 matchs), il arrive enfin à rentrer un 3 en attaque pour vraiment recoller. Mais dans l’action d’après, les fils se touchent dans le cerveau de Joe et il fait faute sur un Middleton qui se mettait gentiment en route. Panier rentré, faute, 3+1.
En l’absence de KD, Harden se débrouille avec sa demie cuisse droite pour faire tourner l’attaque des Nets et après quelques tirs primés couplés à un drive plein d’intelligence, il ramène les Nets à 4 points. Mais rebelote, le duo des Bucks est trop fort ce soir: Middleton punit avec 3 tirs derrière l’arc de suite, et Giannis continue sa destruction de la raquette des Nets en provocant beaucoup de fautes. Mi-temps, 59-48, grosse impression laissée par les Bucks.

Le troisième quart temps est marqué par un manque d’adresse des deux cotés. La pression s’intensifie, le public donne de la voix, l’ambiance playoffs est là. L’écart de points fluctue toujours autour des 10 points, avec ce fameux va-et-vient entre retour des Nets et accélération des Bucks. Giannis continue de bien faire le taff en attaque, lui qui n’aura shooté aucun tir à trois points, et au vu de sa performance du jour c’est pas si désagréable. Son compère s’occupe une nouvelle fois de refermer le couvercle sur le quart temps, avec un bon tir de loin et une claquette au buzzer pour entamer le dernier quart avec 11 points d’avance (78/67).

Début du dernier quart, et les Nets s’appuient sur leur machine à scorer Kevin Durant ainsi que sur un Joe Harris tout en pénétration pour refaire leur retard avec un bon 7-0. Cependant Joe Harris continuera son match étrange et enchainera avec une nouvelle faute sur un tir à trois points de Middleton, ce qui ouvrira la porte à une énorme période des Bucks offensivement. Holiday au lay-up, Giannis sur la ligne des lancers plus une nouvelle faute de Harris donnant un 2+1 au grec, et voilà qu’à 7 minutes de la fin du match, les Bucks s’envolent à +15.

Les Nets sont assommés, et Giannis conclura son entreprise de démolition en attrapant un rebond offensif suivi d’un dunk rageur. +19, game over. les Nets viennent de se prendre un run de 14-0 en un peu plus de 2 minutes, trop fort Milwaukee, trop tendres les Nets. KD se retrouve bien seul dans ce marasme collectif, et Middleton s’occupera de rentrer ses lancer, ainsi que quelques autres shoot pour mettre définitivement les titulaires au repos, drapeau blanc pour Steve Nash, match gagné coté Milwaukee.

L’écart est fait, la fin de match consistera en un gros garbage time de 4 minutes pour reposer les cadres.
On aura donc assisté cette nuit à un bon réveil de Milwaukee qui n’a pas craqué cette fois-ci, grâce à un excellent Khris Middleton (38 points, 5 rebonds, 5 passes et 5 interceptions, 11/16 au tir dont 5/8 de chez le dentiste et 11/12 aux lancers) et un Giannis taille patron ( 30 points 17 rebonds 3 passes à 12/20 au tir et 6/10 aux lancers) pour forcer un Game 7 qui sera de toute beauté dans la nuit de samedi à dimanche à 2h30 du matin.

Source: ESPN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.