Euro 2020 (Groupe C) : les Pays-Bas font le plein, l’Autriche qualifiée.

Le groupe C vient d’offrir son dénouement, ce lundi 21 juin, avec la large victoire des Pays-Bas sur la Macédoine du Nord (3-0), et la qualification au forceps de l’Autriche face à l’Ukraine (1-0).

Gini Wijnaldum a été l’un des grands artisans de la qualif’ des Pays-Bas (Photo : Twitter @FootballOranje_)

1er : Pays-Bas (9pts, +6)

Avec trois matches à Amsterdam, les Néerlandais faisaient figure de grands favoris de ce groupe C moyennement relevé. Un surplus de pression combiné à l’absence de leur taulier Virgil van Dijk aurait pu pourtant piéger les joueurs de Frank de Boer. Ce ne fut pas le cas, puisque les Pays-Bas ont enchaîné trois victoires. Hormis lors de la première rencontre face à l’Ukraine, les Oranje sont aussi parvenus à préserver leurs cages inviolées.

Ils n’ont jamais été vraiment inquiété durant cette phase de poule, face à des adversaires trop limités pour eux. Ils auront eu un petit moment de frayeur, lorsqu’ils se sont fait reprendre face aux Ukrainiens alors qu’ils menaient 2-0. Mais un but de Denzel Dumfries, très prolifique piston droit du 3-5-2 hollandais, avait finalement offert une victoire 3 but à 2 aux Bataves.

Tout n’est donc pas rose dans ce pays historique du football mondial. Le secteur défensif n’a pas toujours été rassurant, comme face à la Macédoine du Nord, ou les Pays-Bas ont été sauvés par deux fois par un hors-jeu et un poteau. En ce sens, le gardien Maarten Stekelenburg, qui remplace Jasper Cillessen, n’a pas non plus été le dernier rempart le plus sûr de cet Euro.

En attaque, Memphis Depay a aussi eu énormément de déchets dans son jeu, en dépit de stats honorables (2 buts). Positionné en numéro 10, Gini Wijnaldum a pour sa part assuré, inscrivant trois buts en étant aussi très actif au pressing et à la construction. Enfin, ni Wout Weghorst, ni Donyell Malen ne seront les attaquants les plus craints du reste de la compétition.

2eme : Autriche (6 pts, +1)

En dépit d’un très bon Euro sur le plan comptable, l’Autriche a pratiqué un football assez ennuyeux lorsqu’elle avait la possession de balle (voir notre article https://leclub115.com/2021/06/18/danemark-autriche-forces-equivalentes-productions-opposees/). Désormais en huitièmes de finales, nous espérons qu’elle réussira à jouer plus relâché. En affrontant une meilleure équipe sur le papier, elle devra cependant faire preuve d’une plus grande efficacité dans le dernier geste.

Car c’est aussi dans la finition que le bât blesse. Déjà en difficulté pour produire du jeu, et peu rapide en contre-attaque, l’Autriche s’est montrée inefficace à la finition. Que ce soit Arnautovic ou Kalazdjic, aucun des deux n’a le niveau pour donner ce petit plus qui pourrait faire de l’Autriche l’équipe surprise de cet Euro. Opposée à l’Italie (1ère du Groupe A, 9 pts, +7) en huitièmes de finale, l’aventure autrichienne pourrait bien prendre fin dès le prochaine tour. Ce qui ne serait pas une grande honte non plus si elle venait à s’incliner en laissant sa peau sur le terrain !

3eme : Ukraine (3 pts, -1)

L’Ukraine n’a pas été assez forte pour battre l’Autriche lors du match décisif de la troisième journée. A cette occasion, elle a peut-être réalisé sa performance la moins aboutie du tournoi (seulement 5 tirs). Les joueurs du légendaire Andriy Chevtchenko peuvent avant tout nourrir de grands regrets à la suite de leur première rencontre face aux Pays-Bas (voir ci-dessus).

La victoire face à la Macédoine du Nord (2-1) laisse tout de même un petit espoir aux Ukrainiens de participer aux huitièmes de finale. La Suisse, troisième du groupe A avec 4 points, a déjà un temps d’avance. A voir pour la suite, mais la fin de l’aventure ukrainienne ne semble plus très loin.

4eme : Macédoine du Nord (0 pt, -6)

Pour sa première participation a un tournoi majeur, la Macédoine du Nord a montré du courage et quelques qualités. Menée par son vétéran Goran Pandev (37 ans), elle a réussi à inscrire un but contre l’Autriche et contre l’Ukraine. Avec un peu plus de réussite, elle aurait aussi pu faire quelques étincelles face aux Néerlandais lors de sa dernière rencontre.

Lors de ce match, elle a manqué de réussite en touchant un fois de poteau, et en se voyant refuser un but pour un hors-jeu d’un demi-pied. Le premier but de Memphis Depay n’aurait aussi pas du être validé, puisqu’il était entaché d’une faute de Daley Blind à l’origine. Parfois intéressante, la Macédoine du Nord aura cependant laissé beaucoup trop d’espace en défense pour espérer mieux que la dernière place de ce groupe C.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.