Finale du Top 14 : Qui du Stade Toulousain ou du Stade Rochelais a le meilleur XV ?

Ce vendredi soir, le Stade Toulousain et le Stade Rochelais s’affrontent pour un remake de la finale de la dernière Coupe d’Europe. Les Toulousains ont l’occasion de remporter leur 21ème Bouclier de Brennus. Pour leur première finale de Top 14, les Rochelais espèrent quant à eux débloquer leur palmarès. Mais qui a le plus de chances de l’emporter ?

Les internationaux Brice Dulin et François Cros vont s’affronter une nouvelle fois ce vendredi soir (Photo : AFP)

LES XV TITULAIRES

Règles du jeu : Nous avons comparé chaque joueur poste par poste. Celui qui remporte notre faveur obtient un point pour son équipe. La première équipe arrivée à 15 points remporte le duel.

1. Baille vs Wardi

Ce premier duel tourne logiquement en faveur de Cyril Baille. En grande forme, l’international français reste un solide client en mêlée et ne cesse de progresser dans le jeu courant. Reda Wardi est pour sa part la révélation à son poste de cette saison de Top 14. Il aura à coeur de prouver sa valeur et de remporter un bouclier pour couronner son parcours tortueux vers le rugby professionnel. Malgré cela, Cyril Baille obtient notre point (ST-SR : 1-0)

2. Marchand vs Bosch

Ce duel est d’abord l’occasion de rappeler l’absence de Pierre Bourgarit. Auteur d’une très grande saison, le talonneur rochelais manquera énormément aux siens, notamment pour sa puissance et sa présence dans les rucks. Capitaine du Stade Toulousain, Julien Marchand n’est pas loin d’atteindre l’excellence cette saison. Véritable poison, il s’affirme comme l’un des meilleurs talons du rugby mondial. Facundo Bosch a réalisé une grande demi-finale face au Racing, en étant l’un des grands artisans de l’ascendant pris pris par le pack rochelais. Malgré cela, Julien Marchand obtient le point (St-SR : 2-0)

3. Faumuina vs Atonio

Deux piliers doits extrêmement massifs et à l’apport semblable. Malgré deux énormes gabarits, Faumuina (1m84, 127 kg) et Atonio (1m96, 152 kg) sont très présents dans le jeu de leur équipe. Leur tenue en mêlée est excellente et leur place de titulaire est indiscutable. Cette saison, c’est pourtant le pilier du Stade Rochelais qui semble encore meilleur que le All Black. A 31 ans, Uini Atonio atteint l’apogée de sa carrière et remporte le point (ST-SR : 2-1)

4. (Rory) Arnold vs Sazy

Très beau duel en deuxième ligne entre l’Australien et le joueur historique du Stade Rochelais, présent depuis 2010 au club. En ayant tout connu, de la Pro D2 au Top 14, Romain Sazy est un joueur précieux pour le pack rochelais. Son leadership est prépondérant, et il aura à coeur d’offrir le Bouclier à son club de coeur. En face, Rory Arnold continue de désosser ses adversaires. Deuxième ligne très complet, il sera très important pour la conquête toulousaine. A 30 ans, il atteint la force de l’âge face aux 34 ans de Sazy. Point pour Arnold (ST-SR : 3-1)

5. (Ritchie) Arnold vs Skelton

Absent de la demi-finale face à l’UBB, Ritchie Arnold est de retour aux Affaires. Et c’est tant mieux pour le pack toulousain, qui aura besoin de toutes ses armes face au huit de devant rochelais, qui a broyé presque tout le monde en France et en Europe cette saison. Cela, il le doit en partie au monstre Will Skelton. Incroyable dans le combat, cette allégorie de la puissance est peut être le meilleur deuxième ligne d’Europe cette saison de par son abattage sans égal. Alors qu’il vient de prolonger jusqu’en 2025, il remporte le point (ST-SR : 3-2)

6. Elstadt vs Liebenberg

Un gros duel de Sud-Africains en troisième ligne. Elstadt (1m93, 117kg) va croiser la route de son compatriote Liebenberg (1m89, 105 kg). Si le Toulousain a un gabarit un peu plus imposant, l’ancien montpelliérain reste une valeur sûre du pack rochelais. Excellents en touche, ils auront une importance prépondérante dans le résultat de cette finale. Si Elstadt est plus connu désormais, la saison de Liebenberg mérite d’être récompensée, notamment après ses matches de gala face au Leinster ou au Racing 92. Le point va à Liebenberg (ST-SR : 3-3).

7. Cros vs Gourdon

Un international en puissance affronte un ancien international. François Cros s’est imposé depuis trois saisons comme un titulaire indiscutable de la troisième ligne toulousaine. Incroyable en défense et en touche, il a aussi énormément progressé dans son apport balle en main. En finale de la dernière coupe d’Europe, il a systématiquement mis les siens dans l’avancée. Kevin Gourdon continue pour sa part de faire ses matches à La Rochelle. Omniprésent face au Racing en demi, il concède néanmoins le point face à l’un des meilleurs flankers d’Europe (ST-SR : 4-3)

8. Tolofua vs Alldritt

Les deux meilleurs numéro 8 français se retrouvent en finale pour un duel en titans. En Bleu, Grégory Alldritt a un avantage sur Selevasio Tolofua. Si le Toulousain fait un bien fou par sa présence physique, Alldritt s’affirme aujourd’hui comme un cador européen à son poste. Son leadership, sa puissance, son abattage en défense et en touche en font un joueur indispensable aux Rochelais. Il remporte le point (ST-SR : 4-4).

9. Dupont vs Kerr-Barlow

Nouveau duel au sommet entre le meilleur joueur du Top 14 et .. le meilleur demi de mêlée ! Nous pouvons considérer qu’Antoine Dupont est le facteur X que n’importe quelle équipe rêverait d’avoir. Sur une accélération, il peut foudroyer n’importe quel défenseur. Au bord des rucks et en défense, il va peser tel un neuvième avant. Mais côté Rochelais, Tawera Kerr-Barlow est absolument injouable lui aussi.

Dans la gestion du jeu, il devance encore Dupont, avec un meilleur jeu au pied, et peut-être une plus grande intelligence de jeu. A 30 ans contre 25 pour Dupont, il a aussi atteint une maturité plus importante dans son jeu. Sur la forme actuelle, l’ancien All Black devance peut être même l’international français. Ce n’est que par patriotisme que nous accordons le point à Antoine Dupont, dont la performance sera décisive pour décider de la victoire toulousaine (ST-SR : 5-4)

10. Ramos vs West

En l’absence de Romain Ntamack, Thomas Ramos aura la lourde responsabilité de porter le numéro 10 du plus grand club français. Pas impérial en défense, Ramos est aussi capable du meilleur comme du pire en phase offensive, comme en atteste sa performance en demi-finale. En face, Ihaia West est peut être l’un des joueurs les plus sous-côtés du championnat. Véritable métronome, il est aussi le buteur très fiable de l’ambitieux projet rochelais. Capable de dicter le rythme d’une partie, il part favori dans son duel face à Ramos, et remporte le point (ST-SR : 5-5)

11. Lebel vs Retière

Deuxième meilleur marqueur du Top 14 avec 13 essais (derrière Tuisova, 14), Mathis Lebel a explosé cette saison. Ses crochets foudroyants ainsi que sa pointe de vitesse en ont fait un titulaire incontournable de la ligne de trois-quart toulousaine. Arthur Retière revient pour sa part en force, après avoir été mis sur le banc ces dernières semaines. Doté lui aussi de très grandes qualités de vitesse, sa technique rugbystique lui a permis de reprendre une place de titulaire, et de marquer le seul essai de la demi-finale face au Racing. Lebel prend le point d’un cheveu (ST-SR : 6-5).

12. Ahki vs Doumayrou

Absent à Lille vendredi, Geoffroy Doumayrou fait son retour en tant que premier centre. Il est un très bon joueur de club, et une pièce maîtresse des lignes arrières rochelaises. Rapide, puissant, il est extrêmement affuté, comme en témoigne son retour mémorable sur Cheslin Kolbe en finale de la Champions Cup. Il a aussi beaucoup progressé dans son jeu au pied.

Face à lui, Pita Ahki est aussi l’un des meilleurs centres du Top 14. Ses performances sont excellentes et son apport est total. Il peut absolument tout faire, avec une technique très sûre et une grande présence physique. Il n’a pas peur de porter le ballon et concentre de nombreux défenseurs. Nous lui donnons l’avantage dans ce duel (ST-SR : 7-5).

13. Chocobares vs Rhule

Duel très délicat à gérer pour le jeune Santiago Chocobares qui n’a joué que 5 matches avec le Stade Toulousain depuis son arrivée fin avril. En finale, il aura Affaire à un sacré client en la personne de Raymond Rhule. L’ailier sud-africain est repositionné au centre depuis la suspension de Levani Botia. Et ses performances ne changent pas. Très véloce, il est un facteur X de La Rochelle et peut briser des lignes à tout moment. A 29 ans, il a atteint la force de l’âge et part favori dans son duel face au jeune argentin de 22 ans (ST-SR : 7-6)

14. Mallia vs Leyds

Arrivé cette saison à La Rochelle, Dillyn Leyds n’a pas mis longtemps à s’adapter au Top 14. Le Sud-africain est une valeur sûre et vient de prolonger chez les Maritimes jusqu’en 2024. Leyds n’hésite pas à énormément dézoner de son aile pour participer au jeu. Il met régulièrement son équipe dans l’avancée. Juan Cruz Mallia n’est arrivé au Stade Toulousain qu’en février dernier. Placé au centre lors de la finale de la Champions Cup, il s’est distingué en plantant le seul essai toulousain du match. Pour les automatismes et la régularité à ce poste, le point est tout de même accordé à Leyds (ST-SR : 7-7)

15. Kolbe vs Dulin

C’est donc ce dernier duel qui va décider du grand vainqueur de ce XV contre XV. Cheslin Kolbe ne réalise par la meilleure saison de sa carrière. Rarement positionné à l’arrière, il aura la lourde responsabilité de faire gagner de précieux mètres à son équipe, que ce soit par ses relances fulgurantes, ou la longueur de son jeu au pied. Comme Dupont, Kolbe est le facteur X par excellence. En marquant en finale de la dernière coupe du Monde, il offre aussi l’assurance d’être performant sous la pression.

Relancé par son départ à La Rochelle, Brice Dulin est redevenu un joueur de grande classe aux côtés de son nouveau mentor Ronan O’Gara. Dulin a récupérer sa place de titulaire en Bleus, et a apporté beaucoup de sérénité au jeu rochelais. Son jeu au pied, sa présence dans les airs, en défense ainsi que son intelligence de jeu en font un arrière extrêmement complèt. Comme pour le duel entre Dupont et Kerr-Barlow, cet affrontement Kolbe-Dulin oppose un facteur X par excellence à un joueur qui connaît parfaitement chaque détail de son poste. Mais nous allons de nouveau faire le choix du facteur X : point décisif remporté par Kolbe (ST-SR : 8-7)

Le Stade Toulousain remporte donc ce duel d’un petit point. La finale s’annonce extrêmement serrée et tous les détails auront leur importance. Le banc pourrait bien faire la différence. A son tour d’être noté.


LE BANC

Chaque joueur qui gagne son duel ajoute 0,5 à son équipe.

16. Mauvaka vs Lagrange (ST-SR : 8,5-7)

17. Neti vs Priso (ST-SR : 8,5-7,5)

18. Tekori vs Lavault (ST-SR : 9-7,5)

19. Flament vs Vito (ST-SR : 9-8)

20/22. Kaino – Favre (un troisième ligne contre un centre donc difficile mais avantage Kaino. ST-SR : 9,5-8)

20/21. Balès – Le Bail (ST-SR : 9,5-8,5)

22/21. Médard vs Plisson (Idem, pas les mêmes postes mais on croit plus en la capacité de Plisson de changer le cours du match. ST-SR : 9,5-9)

23. Aldegheri vs Joly (9,5-9,5)

Sans numéro 10 sur le banc, le Stade Toulousain perd son avantage acquis sur le XV titulaire. Attention cependant aux entrées des trois poids lourds Tekori/Flament/Kaino.

Score finale : 9,5-9,5 !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page