Exploit de la République tchèque qui élimine les Pays-Bas (2-0) pour filer en quarts !

Ce dimanche 27 juin, à la Puskas Arena de Budapest, la République tchèque a réalisé l’un des plus grands exploits de son histoire récente, en éliminant les Pays-Bas de Memphis Depay (2-0). En quart, les Tchèques défieront le Danemark.

Terrible désillusion pour Frenkie De Jong et les Pays-Bas, éliminés par la République tchèque (Photo : Twitter @EURO2020)

Après trois victoires en autant de rencontres, les Pays-Bas ont été broyés par l’organisation défensive tchèque. Face aux joueurs de Frank De Boer, les coéquipiers de Patrick Schick ont livré une prestation complète. Capable de faire le dos rond, ils savaient aussi très bien sortir le ballon, pour se créer des occasions très dangereuses.

Le début de match était pourtant à l’avantage des Oranje. Sur un premier centre de Dailey Blind, Vaclik passait au travers, mais De Ligt manquait sa tête (8′). La balle revenait sur Memphis Depay, qui dévissait à son tour sa reprise de volée. C’était alors la dernière grosse occasion de la rencontre pour le futur joueur du FC Barcelone, quasiment fantomatique pour le reste de la partie.

Les Pays-Bas tentait de forcer la décision, et il fallait un grand retour de Kalas pour sauver les Tchèques, alors que Dumfries avait effacé Vaclik (13′). Passé ce premier quart d’heure délicat, la République tchèque devenait menaçante. A la réception d’un centre venu de la droite, Soucek croisait trop sa tête (22′), puis il fallait un grand retour de De Ligt pour contrer Barak au dernier moment (38′).

Malen manque son duel, De Ligt voit rouge.

En seconde période, les Tchèques avaient donc la conviction profonde que l’exploit était possible. Les Pays-Bas connaissait leur premières difficultés de leur Euro, comme ce fut le cas pour l’Italie contre l’Autriche. Dès le retour des vestiaires, ils avaient rapidement l’occasion de mettre à mal les joueurs de Silhavy. Depay lançait Malen seul au devant de Vaclik. L’attaquant du PSV tentait alors d’effacer le portier sévillan, mais ce dernier parvenait à lui chiper le ballon dans les pied (52′).

Un loupé important, puisque trois minutes plus tard, Patrick Schick était lancé dans le dos de la défense batave. Matthijs De Ligt le reprenait, mais était trop court, et stoppait le ballon au sol à l’aide de sa main (55′). L’arbitre lui donnait d’abord un carton jaune. Puis, après avoir visionné les images à la vidéo, revoyait son jugement pour sortir le carton rouge ! Un gros coup dur pour les Pays-Bas qui avaient déjà toute les peines du monde et créer le danger à 11 contre 11.

Holes délivre le peuple tchèque, Schick n’en finit plus de marquer.

Les Oranje perdaient complètement le fil de leur rencontre et devenaient très fébriles. Sur un centre anodin, Stekelenburg déviait le ballon en corner. Une erreur qui coûtait alors très cher, puisque sur la tentative tchèque, Holes profitait d’une bonne remise de Kalas, pour reprendre victorieusement de la tête dans les buts hollandais (1-0, 69′).

La joie de Tomas Holes après son but de la délivrance face aux Pays-Bas (Photo : skysports.com)

La République tchèque n’était pas rassasiée, et poussait pour inscrire le deuxième but. Fort de son avantage numérique, elle titillait de nouveau Stekelenburg par une frappe de Soucek (78′). Et alors que le collectif Néerlandais de délitait, Holes partait en contre-attaque côté gauche, pour centrer en retrait sur Patrick Schick, qui prenait Stekelenburg à contre-pied d’une frappe à ras de terre (2-0, 80′).

Les Néerlandais n’avaient aucune occasion pour revenir dans le match, malgré les six minutes de temps additionnel. Les Tchèques gagnaient du temps à bon escient, et filaient tout droit rejoindre le Danemark en quarts. Un duel très prometteur entre deux équipes au collectif abouti, qui sont en train de devenir les très bonnes surprises de cet Euro !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page