Espagne – Croatie (5-3) : revivez les 40 dernières minutes incroyables

Alors que la Croatie avait ouvert le score sur une énorme bourde de Unai Simon (20′), l’Espagne était parvenue à égaliser par Sarabia (38′), avant de doubler la mise par Azpilicueta (57′).

Mario Pasalic a arraché la prolongation au bout du temps additionnel (photo : Twitter @Internationalchampioncup)

77ème minute : Ferran Torres tue le match (ou pas)

Tandis que le score est de deux buts à un pour l’Espagne, Gaya part sur une énorme transversale vers le côté droit de Ferran Torres. L’attaquant de Manchester City contrôle, et accélère pour prendre de vitesse Gvardiol. La défense croate est apathique et permet à Ferran Torres de partir battre Livakovic d’une belle frappe croisée à ras de terre (3-1). Il reste un quart d’heure à jouer, mais la physionomie du match semble extrêmement favorable à une qualif’ de la Roja.

Ferran Torres pense donner un avantage définitif à l’Espagne (3-1), alors qu’il reste que un quart d’heure de jeu ! (Photo : Twitter @EURO2020)

85ème minute : Orsic en force pour l’espoir croate !

Les Croates jouent le tout pour le tout. Et avec talent ! Le Ballon d’Or 2018, Luka Modric, perce sur le côté droit de la surface espagnole pour réussir à centre fort devant la cage d’Unai Simon. Budimir arrive pleine balle, mais Azpilicueta réussit à repousser le ballon sur sa ligne ! Orsi suit et frappe en force, mais le ballon est de nouveau dégagé ! But ? Pas But ? L’arbitre du match, Monsieur Çakir, tergiverse et accorde finalement le but à la Croatie. Le match est relancé. Il y aura 5 minutes de temps additionnel, l’Espagne plonge en plein doute !

Mislav Orsic en voulait plus que les défenseurs espagnols, au point de les a enfoncé dans leur propre but ! (Photo : twitter @EURO2020)

93ème minute : le match tourne à la folie !

L’Espagne recule, et Mislav Orsic fait de plus en plus de différences. Le joueur du Dinamo Zagreb s’engage côté gauche et adresse un centre qui retombe pile sur la tête de Mario Pasalic. Incroyable mais vrai, l’ancien Monégasque est le plus prompt à la retombée du ballon, pour placer une tête croisée imparable pour Unai Simon. La Croatie égalise (3-3) pour redonner vie à ses rêves de qualifications. Après une deuxième période maîtrisée, au cours de laquelle elle était parvenue à prendre l’avantage, l’Espagne doit tout recommencer.

Le peuple croate en pleine communion avec ses joueurs ! Il leur reste une demi-heure de prolongation pour continuer l’aventure ! (Photo : Twitter @Euro2020)

92ème minute : Orsic ouvre le feu en prolongations

Orsic fait une entrée incroyable et les défenseurs espagnols ont toutes les peines du monde à l’arrêter. L’ailier croate arrive aux abords de la surface, pour se remettre sur son pied droit, et frapper un véritable missile qui frôle la barre d’un Unai Simon battu. Dans la minute qui suit, Pasalic se retrouve dans la surface, pour glisser le cuir à Kramaric. L’attaquant de Hoffenheim frappe à bout portant, mais Unai Simon réalise l’exploit en repoussant ce tir ultra-puissant. La Croatie laisse passer sa chance. L’Espagne va se réveiller.

100ème minute : Morata porte enfin la Roja !

Dani Olmo fait une bonne rentrée, et vient travailler sur son côté droit face à Gvardiol. L’ailier de Leipzig centre finalement au deuxième poteau, pour lober la défense croate. Le ballon revient sur Alvaro Morata, qui contrôle, et frappe sous la barre d’un Livakovic terrassé, pour redonner l’avantage à l’Espagne. Très critiqué depuis le début de l’Euro pour ses performances insipides, l’attaquant de la Juve a même confié que a famille avait reçu des menaces de morts… Une très belle revanche pour lui alors que la Croatie prend un terrible coup derrière le crâne !

La célébration qui va bien pour l’artiste du soir, Alvaro Morata, qui vient de redonner l’avantage à l’Espagne (4-3) (Photo : Twitter @brfootball)

103ème minute : le talent d’Oyarzabal éclate.

Encore peu connu en France, Mikel Oyarzabal est le leader technique de la Real Sociedad, cinquième de la dernière Liga. Plein de talent, le champion d’Europe espoir est servi dans la surface par un Dani Olmo qui a pris la pleine mesure de son côté droit. L’attaquant basque est cerné dans la surface, mais parvient à frapper, pour placer la balle pile entre Livakovic et son poteau. Le match devient légendaire et l’Espagne s’envole (5-3) ! La suite est plus calme, l’Espagne fera tourner le ballon jusqu’au bout. Après avoir remonté un premier écart de deux buts, la Croatie n’aura cette fois pas les capacités de revenir dans la rencontre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.