Les tops et les flops de Belgique – Portugal : Thorgan devient Hazard, Cristiano en échec.

La Belgique a éliminé le Portugal en huitième de finale de l’Euro (1-0) grâce à une frappe sublime de Thorgan Hazard. Le Portugal de Cristiano Ronaldo est éliminé.

Thorgan Hazard a marqué l’unique but de la rencontre d’une frappe lumineuse (Photo : Twitter @BelRedDevils)

HOMME DU MATCH : Thorgan Hazard envoie la Belgique en quarts (8/10)

Grâce à une merveilleuse frappe juste avant la mi-temps (42′), la Belgique a réussi à éliminer le Portugal dans un match couperet. Une frappe puissante, aux 25 mètres, qui changeait de direction au dernier moment pour venir se loger dans le petit filet de Rui Patricio.

Après le match, le joueur du BVB Dortmund racontait son but au micro de Bein Sport : « Dans des matches comme ça, il faut tenter sa chance. J’ai marqué contre le Danemark donc je suis en confiance. Le gardien pensait que la balle allait partir sur sa droite, mais avec l’effet il a été pris par surprise », savourait le piston gauche hyper actif des Diables rouges.

Car si Thorgan Hazard a offert la victoire aux siens, il a aussi réalisé une grande prestation sur son côté. Il a multiplié des courses en première période pour proposer des solutions à ses partenaires. Ses replis défensifs sur le côté de Bernardo Silva ont toujours été efficients. En deuxième période, il s’est moins projeté mais à fait preuve d’une belle combativité. Un très beau match en somme.

Thomas Meunier (7/10)

En difficulté au Borussia Dortmund, Thomas Meunier revit en sélection. Cela n’est pas du au Hazard (lol) : en tant que piston droit, il évolue véritablement au poste qu’il préfère. Ses qualités offensives sont bien plus mises en valeurs, et ses lacunes défensives sont compensées par les trois défenseurs centraux (Adeweireld, Vertonghen, Vermaelen). Face au Portugal, Thomas Meunier a été très juste techniquement, et ses interventions ont toujours été très bonnes. Son très bon tournoi devrait inciter Marco Rose, futur technicien du BVB, à jouer dans un système qui favorisera le jeu du natif de Sainte-Ode.

Renato Sanches (7/10)

Malgré la défaite, le joueur du LOSC a réalisé une très belle prestation. Renato Sanches est de nouveau le joueur puissant, technique et rapide que l’on avait découvert lors de l’EURO 2016. En première période, il a joué dans toutes les zones du terrains. Il s’est évertué à bonifier les ballons donnés par ses partenaires. Il a même réussi quelques percées en utilisant sa puissance devant Axel Witsel et Youri Tielemans (excusez du peu). Annoncé sur le retour au Bayern, sa prise de maturité pourrait cette fois lui permettre d’exploser en Bavière.

LES FLOPS : Cristiano sort par la petite porte (3/10)

C’est avec beaucoup de surprise que l’on écoutait les commentateurs de BeinSport, Christophe Josse et Daniel Bravo, louer le match du Juventino. En réalité, Ronaldo n’a jamais été très dangereux. Il n’a eu aucune occasion dangereuse sur les 23 tirs portugais à Budapest. Il a trop souvent décroché pour prendre le ballon loin du but. En désertant la surface belge, la Seleçao a eu beaucoup de mal à apporter du danger sur les buts de Thibaut Courtois.

La tête des mauvais soir pour Cristiano Ronaldo après l’élimination du Portugal (Photo : Twitter @EURO2020)

Pour son dernier Euro, Cristiano aura tout même marqué cinq but en quatre rencontres. Il est devenu le meilleur buteur de l’histoire de l’euro (20 buts) pour dépasser Miroslav Klose (19 buts). S’il avait porté son pays en 2016, il a cette fois échoué en huitièmes face à une équipe belge très solide.

L’animation offensive portugaise (4/10)

Certes, les Portugais se sont créés deux ou trois très grosses occasions, comme lorsque la reprise de volée du pied droit de Raphaël Guerreiro touchait le montant belge. On peut aussi citer la tête puissance de Ruben Dias qui aurait pu faire bien plus mal si elle n’avait pas été trop sur Courtois.

Mais avec une possession de balle écrasant en seconde période, le Portugal n’a finalement pas tellement obtenu ses meilleures occasions en attaque placée. Avec trop peu d’allant offensif, les joueurs de Fernando Santos ont montré qu’il n’avait pas encore la maturité collective nécessaire pour imposer leurs griffes à leur adversaire. Ce manque d’idée, nous l’avions déjà vu face à la Hongrie en ouverture.

Avec le potentiel dont dispose cette équipe, la copie rendue reste globalement insatisfaisante. Si la Belgique s’est contentée de bien défendre après la pause et la sortie de De Bruyne, le Portugal avait enfin l’occasion de faire taire les critiques sur sa manière de jouer. Mais il semblerait que les joueurs de Fernando Santos aient manqué cette occasion. De quoi menacer le poste du sélectionneur ?

Romelu Lukaku (4/10)

On attendait beaucoup mieux de l’attaquant de l’Inter. Il a eu du mal à imposer sa puissance à la défense centrale portugaise composée de Pepe et Ruben Dias. Lorsqu’il a réussi à prendre le ballon dos au but, ou à se débarrasser de ses adversaires, il a très rapidement perdu la balle en raison d’erreurs techniques. Il n’a jamais été dangereux pour Rui Patricio. Clairement pas son meilleur match, mais il y a fort à parier qu’il aura à coeur de porter la Belgique contre l’Italie, alors que les Diables rouges seront peut être privés de KDB et d’Eden Hazard.

One thought on “Les tops et les flops de Belgique – Portugal : Thorgan devient Hazard, Cristiano en échec.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :