Les trois acteurs majeurs de la qualification suisse.

La Suisse a gagné son premier match de phase finale d’une compétition majeure depuis 1954. Ce succès, elle le doit à sa résilience et à sa solidarité. Mais aussi grâce à trois joueurs qui ont répondu présents à l’appel du drapeau.

LE BUTEUR : Haris Seferovic

Harris Seferovic a dominé Clément Lenglet dans les airs, pour ouvrir le score rapidement en faveur de la Suisse (Photo : Twitter @Eurosport_FR)

En ouvrant le score dès le premier quart d’heure de jeu (15′), puis en redonnant espoir à dix minute de la fin (81′), l’attaquant du Benfica Lisbonne a porté la « Nati » vers les quarts de finale de l’Euro. Il a été le reflet de la faiblesse défensive française à Bucarest. Par deux fois, il s’est imposé en plein coeur de la surface, pratiquement sans opposition.

Sur son premier but, il a surpassé un Clément Lenglet en grande difficulté et sorti à la pause par Didier Deschamps. Sur son deuxième, il bénéficie du mauvais placement de Presnel Kimpembe et de Raphaël Varane. Dans le jeu, il a aussi été un point d’ancrage intéressant. Ses remises permettaient de faire remonter le bloc suisse, qui pouvait ensuite déployer sur jeu.

LE LEADER : Granit Xhaka

Granit Xhaka a reçu le trophée de l’Homme du match après sa performance contre la France (Photo : Twitter @EURO2020)

Face aux Bleus, le milieu de terrain d’Arsenal a été époustouflant. Le capitaine suisse a rendu une rencontre pleine dans tous les domaines. Sur chaque offensive, le ballon passait systématique par lui. Il a été le véritable horloger de la victoire suisse en accélérant le jeu ou en le calmant de manière très pertinente. Au duel avec un Paul Pogba des grands soir, il a réussi à ne pas prendre l’eau au milieu de terrain et à éclairé le jeu helvète.

Sur le troisième but, celui de l’égalisation à la dernière minute, il a encore la lucidité de glisser une passe standard 5 étoiles pour envoyer Gavranovic éliminer la défense française, et battre Hugo Lloris. Avant la séance de tirs aux buts, il a mobilisé ses coéquipiers avec beaucoup de calme et de sang-froid.

Souvent critiqué pour ses performances en Premier League, il s’est comporté contre la France comme un joueur de classe mondiale. Il a énormément couru à la récupération du ballon et a même été dangereux sur coups de pied arrêtés. Il devra répéter ce genre de performance face au milieu de terrain espagnol en quart.

Le technicien : Steven Zuber

Steven Zuber a livré une prestation de grande qualité sur son côté gauche (Photo : Twitter @OptaJean)

Piston gauche du dispositif suisse en 3-4-3, Steven Zuber a fait très mal dans le couloir de Benjamin Pavard. Sur le premier but de la « Nati », c’est lui qui va provoquer le joueur du Bayern Munich, pour pratiquement l’effacer et adresser le centre décisif sur Haris Seferovic. Pire, sur le penalty concédé par la France, il a complètement déposé l’arrière droit français sur une quarantaine de mètres, pour finalement obtenir une faute une fois entré dans la surface de réparation.

Le joueur de l’Eintracht Frankfurt a fait preuve d’une grande justesse technique et a multiplié les courses offensives comme défensives. Remplacé par Fassnacht à la 79e minute, il n’a pas eu d’influence directe dans la remontée suisse, puis dans l’historique séance des tirs aux buts. Néanmoins, son travail de sape aura énormément contribué à la grande performance des hommes de Vladimir Petkovic.

One thought on “Les trois acteurs majeurs de la qualification suisse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page