Les 7 raisons pour lesquelles tomber amoureux de cette édition de l’Euro 2020 !

Le retour des compétitions internationales de football signifie bien souvent le retour d’une certaine atmosphère dans les rues, dans les foyers. Et cet Euro n’a pas fait exception, les populations ayant un désir d’oublier tout ce qu’il se passe dans le monde depuis 1 an et demi. Un mois pour oublier, une bulle sportive où tout le monde se réunit autour d’une même chose : l’amour du pays. Les sentiments sont donc décuplés, mais ce ne serait pas rendre hommage à cet Euro 2020 de n’attribuer l’engouement collectif qu’au désir d’évasion. Voyons donc les 7 raisons qui nous font tomber amoureux de l’Euro 2020.

1- Le retour du public

Pour tout les suiveurs de sport et plus précisément de football dans ce cas-là, la saison qui vient de s’écouler a été très particulière. Suivre les matchs sans public, ou avec une bande son préenregistrée, ça craint quand même. S’habituer a été très dur, et revoir des stades remplis, des réactions authentiques du public a rendu les match encore plus agréables à regarder.
Même si les jauges de remplissages sont encore différentes d’un pays à l’autre, la vision de stades pleins comme à Copenhague ou à Budapest fait plaisir à voir et donne de l’espoir quant à un retour à la normalité pour les championnats domestiques la saison prochaine.

2- Être favori ne suffit pas

Cet Euro est aussi marqué par les différentes contre-performances des favoris à la victoire finale. Nous l’avons vu avec les éliminations prématurées de la Croatie, du Portugal et de la France. La première vice-championne du monde, la seconde championne d’Europe en titre et la France, vous savez. Mais toutes ces équipes ont été envoyées en vacances lors des huitièmes de finale, bien loin des espérances de début de compétition. Si on ajoute à cela les éliminations surprise des Pays-Bas, cela fait beaucoup de favoris laissés sur le côté, et des outsiders qui se mettent à rêver.
Le suspense est donc de mise dans cet Euro, et l’accumulation de talent ne suffit pas dans cet Euro où les joueurs se dépassent et se révèlent.

Voir aussi: Elimination de l’équipe de France : à qui la faute? https://leclub115.com/2021/06/29/elimination-de-la-france-face-a-la-suisse-a-qui-la-faute/

3- Du grand spectacle et des records

Nous en sommes simplement au stade des quarts de finale mais l’Euro 2020 présente d’ores et déjà autant de buts que la précédente édition en 2016 avec 123 buts. De plus, si on se penche sur les journées avec le plus de buts de l’Histoire de la compétition, deux des trois premières appartiennent à cette édition (Parmi elles cette journée folle du lundi 28 juin où 14 buts ont été marqué en seulement 2 matchs). De même chaque match est une garantie de buts, avec seulement deux 0-0 jusqu’ici (Espagne-Suède et Angleterre-Ecosse). La moyenne de buts par match et elle aussi très bonne, avec un très beau 2.60 buts / match. Il faut remonter à l’Euro 2000 pour trouver mieux (2.74/match).
Outre la quantité de buts, que dire de leur qualité ! Nous avons eu la chance d’assister à de très beaux buts, comme ce lob du milieu de Patrick Schick, la grosse frappe de Morata contre la Croatie ou encore le but de Paul Pogba contre la Suisse.

Images Bein Sport

Des records sont aussi tombés durant cet Euro en plus du nombre de buts marqués par matchs. Cristiano Ronaldo est devenu le meilleur buteur de l’histoire de l’Euro mais aussi le meilleur buteur de l’histoire des deux compétitions confondues (Mondial + Euro) en dépassant la marque de Miroslav Klose (19 buts pour l’allemand, 21 pour le portugais).
Le joueur polonais Kacper Kozłowski a aussi marqué l’histoire durant la compétition en devenant le plus jeune joueur à disputer un match de l’Euro à 17 ans et 246 jours, effaçant le record déjà établi un peu plus tôt par l’anglais Jude Bellingham (17 ans et 349 jours).
Enfin, L’Espagne peut devenir le pays avec le plus de victoires finale dans cette compétition, actuellement à égalité avec l’Allemagne (3 victoires pour les deux pays)

5- Des belles histoires

Cette raison est liée directement à la seconde, puisque l’émergence des outsider est aussi une des raisons qui font que cet Euro est si plaisant. De nombreuses surprises sont venues jalonner cette compétition, comme la résistance de la Hongrie dans le fameux groupe de la mort, qui était en position de se qualifier pendant longtemps, lors de la dernière journée, ou encore le parcours de la Suisse, de la République Tchèque ou du Danemark qui produisent un jeu ouvert et ambitieux.

Le Danemark qui est véritablement LA darling de cet Euro: Touchée en plein cœur lors du premier match avec l’effondrement de son capitaine Christian Eriksen en plein match victime d’un malaise cardiaque, les témoignages de soutien et de compassion se sont multipliés et ont donné un supplément d’âme à une équipe qui a de bonnes chance de se qualifier en demi-finales.

6- Des arbitres au niveau

OUI MESSIEURS DAMES, C’EST POSSIBLE ! Après une saison remplie de scandales d’arbitrages souvent en relation avec l’utilisation de la VAR, cette édition de l’Euro ne souffre d’aucun scandale de ce type, avec un outil technologique bien utilisé durant les matchs. La réaction de l’arbitre anglais Anthony Taylor après le malaise d’Eriksen a été louée par tout les acteurs du football, ne mettant que 4 secondes à réagir et à appeler les soigneurs.

Un corps arbitral au niveau, c’est ce qu’on veut voir chaque semaine dans nos championnats nationaux, pour encore plus apprécier le spectacle que le football peut nous donner.

7- Des nations historiques qui se relèvent

Si les favoris peinent à performer, des équipes nationales historiques se relèvent de périodes un peu moins brillantes pour elles. Des équipes comme l’Espagne, décevantes en compétition depuis 2014, l’Italie absente du Mondial en Russie ou l’Angleterre qui confirme son bon résultat de 2018 reviennent dans les hauteurs des compétition internationales, un juste retour à la normale. Est-ce que ces nations iront au bout ? La dernière victoire d’une de ces nations remonte à la victoire de l’Espagne en 2012… Il y a déjà 9 ans. Ces grandes nations méritent de retrouver les premiers rôles dans le football mondial, et leur retour fait plaisir à voir.

Voilà 7 raisons qui font de cet euro un régal pour tout amateur de football, en espérant que ces tendances se confirment durant la suite de la phase finale. Ambiance, spectacle, histoires, que peut donc nous réserver la suite de cet Euro?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.