Copa America : Le Pérou au bout du suspense, Le Brésil au bout de l’ennui.

Cette nuit avaient lieu les quarts de finale de la Copa America au Brésil entre le Pérou et le Paraguay en ouverture, puis le choc entre le Brésil d’un Neymar en quête d’un premier titre avec sa sélection et le Chili d’un Alexis Sanchez qui disputait son premier match dans cette compétition.

Des buts, des cartons et des tirs au but

Le premier match était définitivement le match à voir de cette nuit, puisque c’est celui qui nous a offert le plus de spectacle. Les deux équipes ne sont pas impressionnées par l’évènement et se ruent à l’attaque dès le début du match, et ce sont les paraguayens qui frappent les premiers grâce à Gustavo Gomez qui était bien placé pour reprendre un ballon qui trainait dans la surface et l’envoyer dans le but péruvien (11′). Quelques minutes après les péruviens sont encore dangereux avec cette frappe de Carlos Gonzalez en face à face avec Pedro Gallese, repoussée par le portier péruvien.

Les joueurs du Pérou sortent enfin de leur boîte après avoir laissé passer l’orage avec tout d’abord cette frappe de Sergio Pena qui met à contribution Antony Silva. La domination s’intensifie et c’est donc fort logiquement que le Pérou égalise par l’intermédiaire de Lapadula (21′) qui doublera la mise juste avant la mi-temps après une bonne sortie de balle en 2 touches de l’équipe péruvienne (40′). Gustavo Gomez sera le protagoniste de cette fin de mi-temps puisqu’après avoir donné l’avantage à son équipe en début de match, il prendra deux cartons jaunes successifs pour se faire expulser et laisser ses coéquipiers à 10 contre 11.

Lapadula et Cueva, grands artisans du bon match du Pérou

Malgré cette infériorité numérique le Paraguay réussira à égaliser au retour des vestiaire par l’intermédiaire de Junior Alonso (54′). Ils tiennent ce match nul qui leur permet d’atteindre les tirs au buts, mais un coup du sort verra le Pérou reprendre l’avantage, la frappe de Yotun déviée va se loger dans le but d’Antony Silva pris à contre-pied (80′). Ce but malchanceux semble signer la fin de l’aventure paraguayenne dans cette Copa America, mais c’est sans compter de nouveaux rebondissements dans ce match fou. A 5 minutes de la fin du match, Andre Carrillo reçoit un second carton jaune sévère et rejoint les vestiaires, l’espoir renaît pour le Paraguay pour cette fin de match. Ils poussent et se voient récompensés dans le temps additionnel, avec encore une fois un cafouillage dans la surface qui profite à Gabriel Avalos qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans les buts vides. 3-3, on se dirige vers une séance de tirs aux but non moins rocambolesque.

Si les 4 premiers tireurs marquent leur penalty, le paraguayen Martinez envoie son ballon dans le ciel brésilien. Ormeno a donc l’occasion de donner l’avantage au Pérou et…. voit son penalty arrêté par Antony SIlva, parti du bon coté. L’espoir renait encore coté Paraguay, Samudio s’avant et envoie lui aussi son ballon vers les étoiles. Incroyable. Le Paraguay se saborde et Tapia ne loupe cette fois pas l’occasion de donner l’avantage au Pérou, suivi d’une réalisation de Piris. Tout est maintenant entre les pieds de Cueva, qui est le dernier tireur. Il s’élance, frappe et Silva se détend bien sur sa droite pour arrêter le ballon avec la main ferme ! Rien ne semble pouvoir arriver au Paraguay qui ne fait que revenir des enfers. Espinola s’élance donc en tant que 6ème tireur pour le Paraguay et le rate aussi ! (on le dit de faire des spécifique penalty les gars). Miguel Trauco ne panique pas et envoie son tir au but sur sa droite pour permettre au Pérou au bout du suspense de se qualifier pour les demi-finale où ils affronteront le Brésil.

La joie des péruviens qui se qualifient en demi-finale (Compte Twitter de la Copa America)

Un choc d’une mi-temps.

Après cette mise en bouche très spectaculaire, nous nous dirigeons donc vers ce choc entre le Brésil et le Chili, qui détiennent à eux deux 5 des 6 dernières Copa America. Toutes les stars sont au rendez-vous avec notamment un Alexis Sanchez qui fait ses débuts dans la compétition.

Le début de match tient toutes ses promesses avec une action très rythmé, les deux équipes mettent beaucoup d’intensité dans le pressing et dans les offensives, et ce sont les chiliens qui frappent les premiers par l’intermédiaire de Vegas, avec cette lourde frappe lointaine qui est captée par Ederson (10′). Le ton est donné et quelques minutes après c’est Richarlison qui fait parler sa qualité de dribbles dans la défense chilienne avant d’envoyer une frappe de loin bien arrêtée par Bravo (15′). L’action se concentre maintenant un peu plus au milieu de terrain, et les occasions peinent à arriver jusqu’à cette frappe de Vargas qui allait se loger dans le petit filet gauche d’Ederson mais le gardien de Manchester City se détend pour détourner en corner. Le Brésil dominera cette fin de première période avec une succession de corners qui ne donnent rien, et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score nul et vierge. Un excellent 0-0 dans ce deuxième quart de finale.

Au retour des vestiaires, le match va basculer en 2 minutes. Tout d’abord le Brésil va ouvrir le score grâce à l’entrant Paqueta (à la place de Firmino), qui reprend de volée le ballon après un bon travail de Neymar (46′). La seconde mi-temps est lancée et nous devrions voir une deuxième période encore plus relevée que la première. Mais cette impression durera seulement 2 minutes, le temps pour Gabriel Jesus de nous faire part de ses qualités de combattant MMA en envoyant son pied dans la mâchoire de Mena en voulant contrôler le ballon en l’air. La dynamique du match a changé et à partir de ce moment, il n’y aura presque plus de spectacle dans cette rencontre, avec le Chili ne parvenant pas à profiter de leur supériorité numérique et le Brésil qui défend et essaye de trouver les solutions en solitaire par des contre-attaques comme pour Richarlison ou Neymar.

Le Chili pensera égaliser à l’heure de jeu mais le but est logiquement refusé pour un hors-jeu. Plus les minutes passent plus les contacts se font rudes, et le Brésil use de tout les instants pour faire tourner l’horloge pour se qualifier en demi-finale. Une seconde période hachée donc, qui verra le Brésil tenir et rejoindre le Pérou en demi-finale de cette Copa America 2021.

Deux matchs donc complétements différents pour ce début de quarts de finale, qui voient le Pérou et le Brésil se qualifier à l’issue de matchs complétements différents. Vous pouvez retrouver les résumés de ces matchs sur notre page Football International en attendant la suite de cette phase finale.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :