Mercato du PSG : Leonardo n’a plus le droit à l’erreur.

En première ligne pendant le mercato, Leonardo a beaucoup de dossiers à gérer : le renouvellement de l’effectif, la prolongation de Kylian Mbappé et un vestiaire qui s’interroge. Surveillé de près en interne, le directeur sportif du PSG va devoir remplir ses missions sous peine de voir son avenir au club compromis.

Des arrivées XXL mais des difficultés à vendre

Il est attendu au tournant. Avant de débuter sa troisième saison depuis son retour au PSG, Leonardo se montre très actif et a été rapide pour conclure des accords avec les futures recrues parisiennes. Dès le 10 juin, le club de la capitale a officialisé l’arrivée libre de Georginio Wijnaldum. Le Néerlandais de Liverpool est la recrue idéale pour renforcer un milieu de terrain souvent jugé défaillant. Le Marocain Achraf Hakimi, deuxième renfort de ce mercato estival, occupera lui aussi un poste considéré comme un des points faibles du PSG depuis plusieurs saisons. L’arrivée de Sergio Ramos a été officialisée et celle de Gianluigi Donnarumma le sera prochainement. Leur venue émeut néanmoins certains joueurs du vestiaire. Le PSG étudie en parallèle les situations des milieux de terrain Eduardo Camavinga (Rennes) et Paul Pogba (Manchester United), qui n’ont plus qu’un an de contrat avec leur club respectif. Des discussions ont lieu avec l’entourage du mancunien qui semble de plus en plus ouvert à l’idée de rejoindre Paris, selon RMC Sport et Foot Mercato. Si on ajoute la prolongation de Neymar, Leonardo a rempli une partie de ses objectifs avec succès.

Mais le directeur sportif brésilien sera aussi scruté pour sa capacité à vendre des joueurs. Selon Le Parisien, lors de la présentation à la Ligue de football professionnel (LFP) de son budget prévisionnel pour la saison 2020-2021, mercato d’été et d’hiver compris, le PSG a tablé sur environ 180-200 millions d’euros de vente. Une somme destinée à compenser les pertes liées aux conséquences du coronavirus et à financer leurs ambitions européennes. Cet objectif sera difficile à atteindre pour un directeur sportif dont la revente de joueurs est un point faible. « Je reconnais que je suis moins bon sur les ventes. Mais, pour ma défense, personne n’achète. Ou beaucoup moins qu’avant », avait-il reconnu auprès de France Football en janvier dernier. L’été précédent, le PSG n’a vendu que pour 5 millions d’euros, bien moins que les 100 millions d’euros de vente réalisées en 2019 par Antero Henrique, le prédécesseur de Leonardo. Mis sous pression pour renflouer les caisses du club, Leonardo pourrait donc être amené à pousser plusieurs joueurs à aller voir ailleurs dans les prochaines semaines. Pablo Sarabia, Mitchel Bakker, Thilo Kehrer et Rafinha seraient placés sur la liste des départs. C’est aussi le cas d’Idrissa Gueye et de Leandro Paredes qui disposent tous les deux de belles cotes sur le marché des transferts. Mais encore faut-il trouver des acheteurs à des prix satisfaisants.

Le fusible idéal ?

Bien évidemment, dans les 200M€ espérés, le PSG ne compte pas sur une vente de Kylian Mbappé. Selon L’Equipe, il aurait décidé de ne pas prolonger mais d’honorer sa dernière année de contrat qui arrive à terme en juin 2022. La situation pourrait néanmoins évoluer. Là aussi, c’est un sujet brûlant pour Leonardo car laisser le jeune Bondynois partir libre dans un an à quelques mois de la Coupe du Monde au Qatar serait l’affront ultime pour Doha. Leonardo serait considéré comme le premier responsable. Après des mois de négociations, les relations entre le Brésilien et l’entourage de l’attaquant de 22 ans n’ont jamais été aussi tendues. À tel point que cela a obligé le président Nasser al-Khelaïfi à écarter Leonardo du dossier Mbappé et à s’impliquer personnellement dans les discussions afin de tout faire pour conserver son joueur. 

Le bilan de Leonardo ferait grincer les dents de certains dirigeants à Doha. Ils ne verraient donc pas d’un mauvais œil l’arrivée d’un nouveau directeur sportif qui changerait la donne dans le dossier Mbappé. Des noms de potentiels remplaçants comme Fabio Paratici, directeur sportif sur le départ de la Juventus devenu depuis directeur du football de Tottenham, et Luis Campos ont fuité dans la presse mettant encore plus de pression sur les épaules de Leonardo. Pourtant, le mois dernier dans L’Equipe, Nasser Al-Khelaïfi lui avait apporté son plein soutien « Leo a fait un travail fantastique depuis deux ans, malgré un contexte qui a rendu les choses très difficiles lors des derniers mercatos. […] J’ai beaucoup de chances d’avoir un directeur sportif comme lui ». La versatilité de l’actionnaire fait qu’une épée de Damoclès plane sans cesse au-dessus de la tête de Leonardo. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro