Les notes de Brésil – Pérou : Neymar partout, Ramos perdu.

La première demi-finale de cette Copa America 2021 voyait s’affronter le Brésil et le Pérou la nuit dernière à Rio de Janeiro. Alors quelles notes attribuer aux joueurs de cette partie ? Voici le carnet de notes du Club.

L’Homme du match : Neymar (8.5/10)

Le numéro 10 brésilien a été le chef d’orchestre pour son équipe ce soir. Il a été à l’origine de pratiquement toutes les occasions brésiliennes et a donné la passe à Paqueta après un festival technique pour se débarrasser de la défenseur péruvienne. N’hésitant pas à décrocher comme il à l’habitude de le faire en club, il a peu à peu abandonné ce rôle à mesure que les péruviens se projetaient vers l’avant pour faire parler ses qualités d’accélérations et de technique pour garder le ballon et faire remonter le bloc. On pourra déplorer cependant quelques pertes de balles évitables et des exagérations sur certains contacts pour gagner du temps, mais cela reste un match solide pour Neymar qui aura l’occasion de gagner son premier trophée avec le Brésil.

Un Neymar intenable pour le Pérou

Les Notes du Brésil:

Ederson: 7/10

Le gardien de Manchester City n’a pas eu grand chose à faire en première mi-temps, mais ce n’était pas la même chose après la pause. Ses différents arrêt ont gardé le Brésil devant au tableau d’affichage en repoussant les frappes de Lapadula (50′), Garcia (52′ et 61′) par exemple. Un match propre qui aurait pu être entaché par cette mauvaise appréciation sur un corner péruvien où il sort aux fraises sans toucher le ballon. Heureusement cette sortie est sans conséquence, on ne lui en tiendra pas trop rigueur.

Danilo: 6/10

Un match plutôt satisfaisant pour Danilo, qui aura beaucoup apporté en première période mais qui aura souffert en deuxième à cause du dispositif plus offensif du Pérou. Coupable de plusieurs oublis défensifs, il peut remercier Ederson d’avoir tenu la baraque. Un match qui a soufflé le chaud et le froid pour lui mais un ensemble positif puisque la victoire est au bout.

Marquinhos: 7.5/10

La force tranquille. Encore plus que son ex-partenaire du PSG, Marqui a régalé ce soir par sa sérénité défensive et ses relances toujours plus précises. Placé très haut en première période, il n’aura jamais été pris à défaut du match, et se permettra même d’orienter et d’aérer le jeu lorsque son équipe en avait besoin. Classe mondiale.

Thiago Silva: 6.5/10

Un peu plus discret que Marquinhos, la performance de Thiago Silva reste néanmoins très solide, attention tout de même, à noter cette mauvaise défense sur cette action de Lapadula qui le met dans le vent grâce à un crochet intérieur dans la surface avant de frapper au but. Lui aussi peut remercier Ederson d’avoir sorti l’arrêt qu’il faut, sinon sa défense aurait été pointée du doigt sur cette action. Il aurait pu se voir siffler une main dans la surface si la VAR avait fait correctement son travail, heureusement pour le défenseur de Chelsea.

Cette fois Thiago a le dessus, ça n’a pas toujours été le cas

Renan Lodi: 7/10

Solide défensivement, très présent offensivement, Renan Lodi aura réalisé un match plein. Rien de spécial à dire pour un joueur qui s’est parfaitement adapté aux deux mi-temps différentes durant ce match.

Fred: 6.5/10

Le milieu de terrain de Manchester United a sorti une prestation à deux vitesses lui aussi comme son équipe en général, avec de très bons passages à la récupération où sont activité était omniprésente, et des erreurs techniques dans la première passe qui ont empêché les brésiliens de partir vite vers l’avant. Mais l’ensemble reste positif et Fred aura fait le job avec son partenaire du milieu de terrain.

Casemiro: 7/10

Un peu pareil pour Casemiro que pour Fred, à l’exception que le milieu du Real a été plus propre dans son match et que son impact physique a été plus important pour gêner le milieu de terrain péruvien. Auteur de belles frappes en première mi-temps, il aura aussi pesé en attaque en plus de son activité à la récupération. En fin de match il aura été très utile aussi pour trouver les fautes qui vont bien pour casser le rythme du match.

Everton: 3.5/10

Match très compliqué pour l’ailier du Benfica, qui aura été l’élément offensif le moins en vue de ce match coté brésilien. Une première mi-temps à peine positive pour complètement disparaitre lors du second acte, alors que le Pérou passait d’une défense à 5 à une défense à 4 et que les espaces pouvaient s’ouvrir. Pas mal d’erreurs techniques sont venues s’ajouter à une participation moyenne au jeu brésilien. Remplacé à la 70′ par Everton Ribeiro qui n’aura pas plus d’impact d’ans une fin de match subie par les auriverde.

Paqueta: 6.5/10

Le joueur de Lyon était installé dans le 11 type après sa bonne rentrée en deuxième mi-temps contre le Chili, et choix était gagnant pour Tite puisqu’encore une fois c’est lui qui marque le seul but du match. Omniprésent dans l’entrejeu brésilien en première période, il a perdu en influence à la sorte des vestiaires, la faute à un bloc brésilien sur le reculoir laissant au Pérou la possibilité de développer son jeu. Il a cependant été précieux dans les dernières minutes, jouant de malice pour provoquer des fautes imaginaires pour gagner du temps. Sa relation avec Neymar dans le jeu est de plus en plus prometteuse, de bon augure pour la suite.

Richarlison: 4/10

A l’instar d’Everton (le joueur, pas son club), Richarlison a eu beaucoup de mal à exister dans ce match. Clairement pas en rythme dans ce match, il a été discret et le peu de chose qu’il a tenté se sont souvent soldées par des échecs. Remplacé à la 85′ par Vinicius qui aura davantage apporté le danger sur la cage péruvienne. Un match sans, dans la lignée d’une Copa en demi-teinte pour lui. Espérons pour le Brésil qu’ils pourront compter sur le Richarlison d’Everton (le club cette fois-ci) pour la finale.

Richarlison bien contenu par la défense péruvienne.

Neymar: voir ci-dessus

Notes du Pérou:

Gallese: 8/10

Si le Pérou avait arraché les penalty voire la qualification, le portier du Pérou aurait été l’homme du match à coup sûr. Ses multiples arrêt auront retardé l’échéance et il ne peut rien faire sur le but encaissé. Il a été solide aussi en seconde période où il a eu moins de chose à faire, mais les a faite tout de même. Gallese peut sortir la tête haute de cette Copa avec cette prestation de haute volée ( la double parade à la 19′ minute est de toute beauté).

Santamaria: 5/10

En souffrance dans la défense à 5 concoctée par Gareca, Santamaria s’est bien repris en seconde lors du passage à 4 défenseurs. Il a bien défendu lors des contre-attaques brésiliennes en seconde période et a affiché un bien meilleur visage en général. Ses relances ont été elles aussi de meilleure qualité, le jour et la nuit pour lui sur ce match.

Ramos: 3/10

Clairement le défenseur qui a eu le plus de mal sur cette rencontre, comme en atteste sa sortie à la mi-temps qui a coïncidé avec le mieux dans le jeu coté Pérou. En délicatesse sur chaque intervention, il est trop timide sur l’action du but pour prendre le ballon à Neymar. Une défense trop molle qui ne pardonne pas, et une sanction immédiate pour lui. Remplacé à la pause par Garcia qui a apporté beaucoup de mouvement sur l’aile gauche de l’attaque et a été bon.

Callens: 5/10

Même commentaire que pour Santamaria, il a été moins mis en difficulté que Ramos mais sa première mi-temps hésitante avec de nombreuses erreurs techniques obscurcit sa bonne réaction en revenant des vestiaires.

Trauco: 5/10

Aligné sur le flanc gauche de cette défense à 5, le défenseur de Saint-Etienne a réalisé une prestation en demi-teinte aussi, plutôt intéressant sur ses rares montées mais fragile défensivement. Il a été remplacé par Marcos Lopez à la mi-temps, qui aura livré une copie plutôt satisfaisante.

Yotun: 6/10

Comme tout ses partenaires, il y a un avant et un après mi-temps pour lui. En difficulté lorsque son équipe subissait, il a été beaucoup plus en lumière lors de la seconde période dans la construction du jeu. Coupable quand même d’imprécisions techniques et de fautes évitable, l’ensemble reste convenable pour lui.

Tapia: 5.5/10

Tout comme son compère du milieu de terrain, Tapia a été meilleur en seconde période, en étant plus axé sur la récupération et donc laissant la première passe de relance à Yotun. Un match en demi-teinte, qui peut nourrir des regrets en voyant la seconde période par rapport à sa première.

Peña: 6/10

Placé sur l’aile droite de cette équipe du Pérou, Peña aura été beaucoup plus percutant en seconde période et aura passé son temps à défendre en première. Il a obligé Renan Lodi à plus défendre, et cela a permis à son équipe de remonter sur le terrain et de mettre le pied sur le ballon. Match correct pour lui, qui ponctue une assez bonne Copa America.

Corzo: 4/10

A droite dans cette défense à 5 puis à 4, Corzo aura beaucoup souffert et a fait preuves d’imprécisions techniques rares à ce niveau. Mauvaises passes, contrôles approximatifs, ce n’est pas un hasard si le but vient de son coté.

Cueva: 6/10

Un des rares à montrer des velléités offensives en première période, il aura beaucoup donné ce qui a impacté son rendement en seconde période. Il a été tout de même précieux dans l’utilisation du ballon pour essayer de faire remonter le bloc. Remplacé par Ormeno à la 81′ qui n’aura pas fait la différence dans ce match.

Lapadula: 7/10

L’attaquant de Benevento n’a pas ménagé ses efforts. Très actif au pressing et dans le combat en première période même si son équipe subissait beaucoup, il a provoqué beaucoup d’occasions en seconde, comme pour sa frappe à la 50′ bien repoussée par Ederson. L’attaquant de poche aura montré beaucoup de qualités durant cette Copa et sort lui aussi la tête haute.

Sur cette frappe Lapadula aurait pu égaliser pour le Pérou.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page