Italie – Angleterre : les joueurs clés auront fort à faire

Alors qu’un grand combat indécis s’annonce à Wembley ce dimanche soir, Italie et Angleterre devront faire preuve de la même force collective qui les a mené jusqu’à la finale. Mais les performances individuelles de certains joueurs seront aussi décisives.

Federico Chiesa et Raheem Sterling porteront une bonne partie des espoirs de leur Nation ce soir (Photo :  AP – Justin Tallis et John Sibley – Montage RFI)

JORGINHO (ITALIE)

Le joueur de Chelsea est la véritable pierre angulaire du milieu de terrain à trois de Roberto Mancini. Pour limiter son impact dans la construction du jeu italien, les Espagnols étaient parvenus à le priver de nombreux ballons en demi-finale. Il faudra que les Anglais tentent de les imiter pour essayer de ne pas avoir à courir de trop après le cuir.

Si Jorginho parvient à rayonner sur la rencontre, il ne fait nul doute que l’Italie aura beaucoup plus de chances de l’emporter. Il devra orienter le jeu et offrir peut-être LE bon ballon pour ses attaquants. L’Angleterre a été très efficace en défense depuis le début de l’Euro (un seul but encaissé). Jorginho aura donc une responsabilité importante pour déséquilibrer le système défensif de Gareth Southgate.

FEDERICO CHIESA (ITALIE)

Dans la même lignée, Federico Chiesa aura la lourde tache de devoir concrétiser les occasions de la Nazionale. Le joueur de la Juventus avait déjà été décisif en huitièmes, face à l’Autriche, en ouvrant le score en prolongation. Puis, en demi-finale face à l’Espagne, il avait une nouvelle fois placé l’Italie devant, en marquant d’une superbe frappe enroulée.

Chiesa a donc pris de l’épaisseur lors de cet Euro, qu’il n’avait même pas débuté en tant que titulaire. Ce dimanche, il aura une nouvelle fois la confiance de Roberto Mancini à la place de Domenico Berardi. Il aura forcément quelques opportunités de briller. Sa combativité sera aussi précieuse face aux rugueux défenseurs des Three Lions.

GIANLUIGI DONNARUMMA (ITALIE)

Les gardiens ont toujours un très grand rôle lors des matches de ce type. En demi-finale, le futur gardien du PSG avait remporté son duel avec Unai Simon lors de la séance de tirs au but. Cette année, il vit sa première grande échéance internationale, puisque le Milan ne jouait pas la ligue des champions ces dernières années, et que l’Italie n’était pas de la coupe du monde 2018.

Outre ses qualités déjà bien connues des amateurs de foot (grande taille, belle détente, gros réflexes), il semble prendre régulièrement un avantage psychologique face aux attaquants adverses. Un état de fait qui pourrait faire douter des joueurs comme Raheem Sterling ou Harry Kane, qui n’ont encore jamais remporté de grande compétition, et qui auront la pression de tout le peuple anglais sur eux.

JORDAN PICKFORD (ANGLETERRE)

Tout comme le jeune Donnarumma (22 ans), Jordan Pickford (27 ans) atteint un sommet de sa carrière avec cette finale. Le joueur d’Everton a réalisé de très belles prestations jusque ici. Il avait gardé sa cage inviolée en poule, avant de briller face à Werner et Havertz en huitième. Ses bonnes relances sont primordiales dans le construction du jeu anglais, mais il est aussi capable de rendre des ballons dangereux à l’adversaire.

Face au pressing italien, il devra donc faire preuve de beaucoup de sang-froid pour ne pas pas coûter cher à son équipe. Mais s’il parvient à se montrer décisif, il sera la preuve que l’Angleterre a enfin un gardien digne de ce nom. Et par le même temps, il lui permettra d’enfin gagner un Euro, alors que le pays inventeur du football disputera seulement sa première finale contre l’Italie.

RAHEEM STERLING (ANGLETERRE)

Le Citizen porte les Three Lions depuis le début de la compétition. Que ce soit face à la Croatie en poule, l’Allemagne en huitième, ou le Danemark en demi, il a toujours su se montrer décisif, en marquant ou en faisant commettre une erreur fatale à l’adversaire.

Face à la charnière centrale très expérimentée de l’Italie, il devra faire attention de ne pas se laisser enfermer, voire de ne pas sortir de son match s’il est privé d’espace. En revanche, ses qualités de vitesse pourront faire mal aux Transalpins, y compris au latéral napolitain Giovanni Di Lorenzo. Sterling sera-t-il le héros de Wembley ?

DECLAN RICE (ANGLETERRE)

Joueur méconnu du grand public, Declan Rice est un élément prépondérant du système de Gareth Southgate. Sa combativité défensive et son physique en font un joueur solide, capable de défendre très dur et très intelligemment. Face au milieu italien, il devra être au meilleur de sa forme pour que son équipe ne subisse pas les vagues successives orchestrées par Jorginho, Barella, et Verratti.

S’il parvient à couper les lignes de passes, comme Sergio Busquets pour l’Espagne en demi, la défense anglaise évitera au maximum de faire face aux petits gabarits vifs des Italiens (Insigne et Chiesa). S’il coule, ce sera alors très difficile pour les Three Lions d’exister, sachant qu’on a tous l’impression que ce match sera leur premier vrai grand sommet à gravir de cet Euro.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro