Olivier Giroud à l’AC Milan : un temps de jeu à retrouver.

Depuis l’arrivée de Thomas Tuchel à Chelsea, Olivier Giroud est sur le banc des remplaçants après des débuts pourtant étincelants. En s’engageant pour un contrat de deux ans avec le club lombard, l’attaquant des Bleus espère rejouer et ainsi atteindre les objectifs qu’il s’est fixés. 

Dos au mur

Le message n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. En juin dernier, à la veille du dernier match de préparation de l’équipe de France face à la Bulgarie, Didier Deschamps avait évoqué la situation d’Olivier Giroud à Chelsea. « Depuis fin février, son temps de jeu a été extrêmement réduit […] Même si Olivier a toujours le même état d’esprit dans les séances, rien ne remplace les matches. Et en terme de temps de jeu, il en a très peu, c’est problématique ». Ce jour-là, le sélectionneur des Bleus avait mis en garde son joueur. L’ancien Montpelliérain devait impérativement jouer davantage sous peine de voir ses convocations en sélection s’évanouir pour de bon. Après la nomination de l’Allemand Thomas Tuchel à la tête des Blues, le champion du monde a traversé les quatre derniers mois sur le banc de touche. N’ayant joué que 498 minutes, Olivier Giroud paie les choix de son nouvel entraineur qui lui préfère ses compatriotes Timo Werner ou Kai Havertz en pointe. Dans une situation similaire la saison dernière, l’avant-centre avait finalement gagné sa place en marquant six buts en neuf rencontres de Premier League après le confinement. Malgré cela, l’international français a gardé les mois qui ont suivi son statut de remplaçant aux yeux de son précédent entraineur Franck Lampard. Sa situation en sélection ne s’est pas arrangée avec le retour de Karim Benzema qui l’a lui aussi relégué sur le banc pendant cet Euro. 

Mais à 34 ans, le récent vainqueur de la Ligue des champions n’a pas renoncé à l’idée de participer à une troisième Coupe du monde, en novembre 2022, et de marquer encore plus l’histoire de l’équipe de France. Avec 46 buts en 108 sélections, il n’est plus qu’à cinq buts de Thierry Henry, meilleur buteur des Bleus. Conscient qu’il flirtait depuis deux ans et demi avec la ligne jaune tracée par Didier Deschamps, Olivier Giroud n’avait qu’une envie : aller voir ailleurs cet été. Il devait être en fin de contrat le mois dernier ce qui lui permettait de pouvoir discuter librement avec n’importe quel club. C’était sans compter la levée début mai d’une clause dans le contrat du joueur qui prévoyait une année en option à la discrétion de Chelsea. Une prolongation surprise que le principal concerné n’aurait pas apprécié, selon L’Equipe. 

Un projet sportif séduisant 

Ayant fait le choix de privilégier sa vie de famille à Londres ces dernières années, Olivier Giroud a décidé de sauter le pas et de découvrir un troisième championnat, neuf ans après avoir quitté la Ligue 1 et Montpellier pour l’Angleterre. L’année dernière déjà, lors du mercato hivernal, il était proche de rejoindre la Serie A. L’Inter Milan et la Lazio Rome avaient entamé des discussions avec l’entourage du joueur français avant que Franck Lampard ne mette son veto. En signant un contrat de deux ans avec l’AC Milan, Olivier Giroud espère retrouver ce temps de jeu en club qu’il lui manque tant. Sur le papier, rejoindre les Rossoneri a tout du bon choix de carrière.

Deuxième du championnat italien et seulement devancé par le rival interiste cette saison, le club lombard, en quête d’un scudetto depuis 2011, renouera avec la Ligue des champions en 2021-2022. Olivier Giroud y jouera le rôle de doublure de Zlatan Ibrahimovic si ce n’est plus car, à 39 ans, le Suédois se blesse souvent et n’a été titulaire qu’à 19 reprises cette saison. Son âge avancé fait aussi que l’ancien joueur du PSG ne pourra pas enchaîner les matches européens et de Serie A. Olivier Giroud profitera donc certainement d’un temps de jeu plus important que celui qu’il lui était accordé à Chelsea. L’apport d’un avant-centre d’expérience comme lui serait intéressant dans un jeune effectif milanais qui manque de renard de surface. Il remplacera le Croate Mario Mandzukic qui avait été recruté dans cette optique mais l’ancien de la Juventus n’a pas convaincu les dirigeants milanais de le conserver. L’arrivée de l’international français a en plus été validée le 4 juin par Zlatan Ibrahimovic dans La Gazetta dello Sport. « Plus nous parvenons à recruter de joueurs de haut niveau, mieux c’est. Giroud a une grande expérience et nous n’avons pas beaucoup de joueurs qui ont remporté des trophées. S’il vient, il est le bienvenu ». 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page