#1 Transferts : Quelle stratégie adopter pour l’ASM Clermont-Auvergne ?

Alors que Clermont débute un nouveau cycle avec l’arrivée de Jono Gibbes à la place de Franck Azéma, le renouvellement de son effectif va être obligatoire dans les mois à venir. Un défi important à l’heure ou le club fait face à de sévères restrictions budgétaires.

Passé par Clermont entre 2014 et 2017, Jono Gibbes revient en Auvergne en tant qu’entraîneur principal.

Pour débuter cette série #Transferts, nous commençons avec l’ASM Clermont-Auvergne. L’effectif de ce ténor du rugby français est aujourd’hui vieillissant et ses cadres n’ont plus le même impact que par le passé. L’équipe s’est qualifiée de justesse pour les phases finales du dernier championnat. Mais face aux Bordelais en barrage, elle prenait l’eau pour s’incliner sans contestation possible (25-16). En Coupe d’Europe, elle s’inclinait aussi de 9 points, cette fois à domicile, face au Stade Toulousain (12-21).

Comment « make Clermont great again » ?

Comprenez « comment refaire de Clermont l’une des locomotives du top 14 ». Pour commencer, il faut alléger la masse salariale du club. L’ASM avait un budget de 24,1 millions d’euros la saison passée. Ce qui constituait seulement le huitième budget du championnat. Les Jaunards étaient fortement impacté par la crise, puisqu’ils perdaient 4,8 millions d’euros par rapport à la saison précédente, soit la plus grosse chute du Top 14. Les joueurs gagnants plus de 100 000 euros par an ont accepté de baisser leur salaire de 16% pour aider le club. L’ASM doit tout de même rembourser un PGE (prêt garanti par l’Etat) de 8 millions d’euros.

Tourner la page avec les joueurs cadres

Des départs des joueurs cadres devraient permettre au club de se soulager financièrement. Des éléments comme Morgan Parra, Camille Lopez, Sébastien Vahaamahina, Rabah Slimani ou Wesley Fofana vont devoir céder leur place. Prolongé jusqu’en 2023, Fritz Lee est-il un joueur sur lequel bâtir pour les prochaines années ? Ces cadors ont apporté au club, mais ils ne lui permettront probablement plus de gagner dans les prochaines années.

Un joueur comme Morgan Parra pourrait évidemment faire encore beaucoup de bien, en entrant en jeu à la place d’un Sébastien Bézy dans les les 20 dernières minutes d’un match. Mais est-ce qu’il ne vaut pas mieux investir son argent dans un ou plusieurs jeunes joueurs qui seront pleinement titulaires ?

Avants : s’appuyer sur la jeunesse et la qualité du centre de formation.

Cette saison, l’ASM a sorti plusieurs joueurs prometteurs. On pense à Clément Lanen (23 ans) et à Lucas Dessaigne (22 ans) en troisième ligne. Alexandre Fischer (23 ans) est déjà devenu pratiquement indiscutable. International moins de 20 ans, Killian Tixeront (19 ans) sera aussi à surveiller.

En deuxième ligne, Thibault Lanen (23 ans) doit prendre du temps de jeu tout comme le très massif Miles Amatosero (19 ans, 2.03 m, 125 kg), le Sud-africain Jaco Von Tonder (23 ans) et le Néo-zélandais Edward Annandale (20 ans). Avec ces jeunes, Clermont devrait pouvoir voyager. En pilier droit, le néo-international Sipili Falatea (24 ans) doit devenir le titulaire incontournable, comme lors des cinq derniers matches de l’ASM l’an dernier.

Trois-quarts : on est pas loin d’avoir la vérité.

Derrière, l’équipe est déjà assez bien armée. Le trio Raka-Penaud-Matsushima ne doit pas être bougé. Samuel Ezeala sera toujours là lui aussi, alors que Nanai-Williams est parti pour Toulouse. Au centre, Georges Moala et JP Barraque ont prolongé leur contrat jusqu’en 2024, mais le poste manque peut-être de profondeur. Sébastien Bézy est un bon 9 et fera bien son travail. A l’ouverture, Clermont misera peut-être parfois sur Gabin Michet ou Théo Giral, mais les deux espoirs seront encore probablement un peut trop tendre pour le très haut niveau.

Le recrutement doit être meilleur.

Pour la saison prochaine, l’ASM n’a (pour l’instant) recruté que le deuxième ligne argentin Thomas Lavanini (28 ans) et le demi d’ouverture irlandais JJ Hanrahan (28 ans). Deux recrues venues respectivement de Leicester et du Munster. A noter que si l’Argentin est indiscutable à son poste, l’Irlandais n’est même pas remplaçant en sélection nationale. Alors pourquoi s’appuyer sur des joueurs étrangers alors que le rugby français regorge actuellement de talents ?

Ces deux joueurs sont peut-être dans la force de l’âge, mais l’ASM investi beaucoup d’argent sur eux. Sans compter que Thomas Lavanini, bien qu’excellent, arrive à un poste ou des jeunes prometteurs se bousculent déjà au portillon.

Pourquoi Clermont n’attire-t-il pas de joueurs de moins de 25 ans pour reconstruire ?

Alors que le rugby français vient d’être sacré deux fois consécutivement à la coupe de monde des moins de 20 ans (2018, 2019), la plupart des grands clubs sont armés de jeunes joueurs qui percent maintenant au niveau international. En équipe de France, seul Damian Penaud est aujourd’hui un titulaire régulier venant de Clermont.

Presque chaque club du haut du tableau a actuellement un ouvreur jeune et prometteur : Ntamack à Toulouse, Jalibert à l’UBB, Carbonel à Toulon, Garbisi à Montpelier, Segonds au Stade français… Clermont devrait se positionner sur un joueur comme Antoine Hastoy de Pau (24 ans), qui apporterait de sa fraîcheur, et pourrait par la même occasion franchir un cap.

Au centre, le nom de Pierre-Louis Barassi (23 ans) a parfois été évoqué du côté du Michelin. Mais il sera peut être difficile d’aller débaucher le Lyonnais. Quoi qu’il en soit, l’ASM semble prendre du retard dans la course à l’armement des jeunes français. Baptiste Pesenti a signé au Racing, Anthony Jelonch à Toulouse ou Aymeric Luc à Toulon. Des clubs comme le Stade Français avec Clément Castets ou comme Lyon avec Guillaume Marchand ont aussi su flairer des bons coups.

Bastion du rugby français, Clermont va donc devoir réussir à prendre le bon virage lors des prochaines années, pour rebâtir un effectif jeune, majoritairement composé de joueurs français capables de postuler au niveau international. L’ASM en est capable, et de là viendra probablement sont retour tout en haut de l’affiche !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page