Team USA s’est bien repris contre l’Iran (120-66), tout est plus simple quand on n’affronte pas l’ogre français.

Quelques jours après le premier match de la campagne olympique d’une Team USA venue laver l’affront des championnats du monde 2019, les hommes de Gregg Popovich n’avait déjà plus le droit à l’erreur après la défaite inaugurale face à la France. Pas de chance pour les iraniens, ce match s’est rapidement transformé en ballade de santé pour Damian Lillard et sa bande.

Après le loupé, le rebond.

Pris à froid par les hommes de Vincent Collet lors de leur premier match olympique, les Etats-Unis avaient à cœur de rebondir face à de valeureux iraniens qui ont plus servis de sparring partner que d’adversaires vraiment menaçants pour eux. Quelques minutes à peine ont suffit pour se rendre compte de la supériorité des américains, et de se rendre compte que le match allait être long, très long, pour les joueurs d’Iran. Seules les premières minutes ont été à l’avantage des iraniens, avec quelques bonnes actions du pivot qui prend le dessus sur Bam Adebayo, et c’est tout.

Les américains ont cette fois mis tous les ingrédients nécessaires pour gagner, et ne passe faire surprendre par une équipe d’Iran bien moins talentueuse. Une bonne défense bien sérieuse, une adresse à trois points retrouvée, et l’Oncle Sam se détache petit à petit pour plier le match dans le second quart temps, comme pour montrer que la défaite face à la France n’était qu’un accident et se réaffirmer comme les grands favoris de cette compétition. Durant leur 18 dernieres participations aux JO, les Etats-Unis ont toujours gagné une médaille, et il n’ont pas prévu de changer cette habitude.

+5, +10, +20, pour arriver à un écart de 30 points en faveurs des USA à la mi-temps, portés par un Damian Lillard très sérieux avec 18 points à lui tout seul. La seconde mi-temps ressemble plus à une revue d’effectif qu’à un match olympique, l’occasion pour Gregg Popovich de donner du temps de jeu à tout les joueurs de son équipe. Au total se sont 6 joueurs à plus de 10 points au coup de sifflet final et une victoire 120 à 66 bien méritée. Un Kévin Durant impliqué avec 10 points, 5 rebonds et 5 passes accompagne un Lillard qui a laissé les autres briller dans le second acte (21 points à la fin du match) et un Devin Booker qui se remet de la défaite des Suns en Finales NBA avec 18 points.

A l’image de Devin Booker, Team USA s’est envolée contre l’Iran.

Une victoire très sérieuse qui ne va pas chasser les démons américains tant l’opposition ne permettait pas de mesurer les enseignements tirés de la défaite contre l’équipe de France. Mais la victoire et là, la manière aussi et les USA joueront leur qualification en quarts de finale samedi à 14h contre la République Tchèque, un match bien plus intéressant pour jauger cette équipe de Team USA sous forme de finale pour la qualification.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page