PSG : Les défis qui attendent Mauricio Pochettino

Sept mois après son arrivée, Mauricio Pochettino est sur le point d’entamer sa première saison pleine en tant qu’entraîneur du Paris Saint-Germain. Lié au club jusqu’en 2023, l’Argentin est confronté à plusieurs défis qui permettront au grand public de juger s’il est l’homme providentiel pour entraîner l’écurie parisienne.

À peine sur le banc, il a prévenu tout le monde. En avril dernier, dans une interview au Parisien, Mauricio Pochettino affirmait : « Nous sommes arrivés au milieu d’un projet qui n’est pas le notre. C’est différent d’arriver comme Thomas Tuchel ou Unai Emery en début de saison, avec la possibilité d’établir une stratégie d’avant-saison, de pouvoir changer les choses. À partir de ce moment, l’année prochaine, on pourra me juger. » Venant à peine de rejoindre le PSG, c’était une façon de couper court aux éventuelles critiques. Depuis, plusieurs mois se sont écoulés et l’Argentin entame sa première saison pleine. Comme à chaque fois, le club de la capitale n’a qu’une idée en tête : tout gagner sur la scène nationale et européenne. Pour remplir ses objectifs, Mauricio Pochettino, qui est en première ligne, doit relever de nombreux défis s’il veut voir le club dans lequel il a joué atteindre les sommets. 

Garder la main sur son vestiaire

Lors de ce mercato, le PSG se montre très actif avec le recrutement de plusieurs joueurs de grande qualité. Georginio Wijnaldum, Achraf Hakimi, Sergio Ramos et Guianluigi Donnarumma seront sans doute des éléments clés permettant à leur club de remplir les objectifs qu’il s’est fixés. Mais être un joueur talentueux est souvent synonyme de gros ego. Alors que le PSG est réputé pour être difficile à entraîner, du fait notamment de la présence de stars comme Kylian Mbappe et Neymar, l’arrivée de ces nouvelles recrues risque de rendre la tâche de Mauricio Pochettino encore plus difficile qu’elle ne l’est déjà. Cette saison, sa gestion de l’effectif sera scrutée de très près. À ce jour, seul le Néerlandais Mitchell Bakker a été vendu à un autre club donc l’argentin se retrouve avec pléthore de joueurs. Avoir un effectif aussi important présente certes des avantages, lorsqu’il y a une cinquantaine de rencontres à jouer dans la saison, mais aussi des inconvénients. Une équipe sur un terrain étant composée de onze joueurs, Mauricio Pochettino ne peut pas faire plaisir à tous les hommes qu’il a sous ses ordres. Il fera des choix et il y aura inévitablement des déçus. Une frustration que l’entraîneur doit savoir gérer afin que l’ensemble de son équipe reste concernée. 

Une tâche rendue d’emblée compliquée lorsque certaines nouvelles recrues ne font pas l’unanimité. La venue de tels joueurs aux émoluments importants fait immanquablement évoluer la hiérarchie des salaires et l’équilibre d’un vestiaire. Selon L’Equipe, la signature du défenseur Sergio Ramos ne serait pas comprise, ni par Kylian Mbappe, ni par Presnel Kimpembe. Étant le premier concerné, le titi parisien risque de faire les frais de cette concurrence, lui qui vient à peine de retrouver une place de titulaire en défense depuis le départ de Thiago Silva. La venue de Guianluigi Donnarumma serait, elle aussi, vue d’un mauvais œil. Keylor Navas et plusieurs cadres du vestiaire n’auraient pas apprécié que l’Italien rejoigne l’écurie parisienne. À tel point que le Costaricien aurait songé à quitter le club, selon le quotidien sportif. En décembre 2020, le prédécesseur de Mauricio Pochettino, Thomas Tuchel regrettait, auprès de la chaîne allemande Sport 1, de ne pas pouvoir effectuer son métier au sein d’une entreprise trop politique. « Suis-je toujours un entraineur où suis-je un politicien du sport, un ministre des Sports ? Où est mon rôle d’entraîner dans un tel club maintenant ? […] J’aime juste le football. Et dans un club comme celui-ci, ce n’est pas toujours juste du football. Un club comme le PSG présente de nombreuses influences qui vont bien au-delà des intérêts de l’équipe. » Comme évoqué par l’ancien technicien du PSG, l’un des grands défis de l’entraîneur argentin cette saison, si ce n’est peut-être le plus important, est la gestion du vestiaire. Ses prédécesseurs ont fini par s’y casser les dents au bout de quelques mois. Mauricio Pochettino est donc prévenu. 

Rafler tous les titres 

Avant le début de la saison dernière, bien malins ceux qui prédisaient que le club de la capitale n’allait pas être champion de France. C’est pourtant ce qui arrivé avec le sacre du LOSC, dix ans après leur dernier titre. L’arrivée de Mauricio Pochettino en cours de saison avait pourtant pour objectif de provoquer un choc psychologique au sein du club parisien et mettre un terme à une série de défaite bien trop importante. En vain car l’Argentin a, comme son prédécesseur Thomas Tuchel, connu quatre défaites et n’a pas su conserver le trophée national. La Coupe de la Ligue ayant été suspendue, la Coupe de France est le seul trophée que Mauricio Pochettino a remporté, évitant au PSG d’effectuer une saison blanche. Un moindre mal pour celui qui n’a jamais gagné de titre en club, une situation à ne plus jamais reproduire du côté des dirigeants Qataris. Après avoir pris ses marques, Mauricio Pochettino a pour mission première de récupérer le titre de champion de France et le mercato XXL du PSG est justement là pour l’aider à atteindre cet objectif. Au vu des recrues, le club parisien semble avoir pris encore plus d’avance par rapport aux autres clubs de Ligue 1. Le titre national est-il déjà joué d’avance ? Rien n’est moins sûr, même si le club de la capitale aura à cœur de laver l’affront de la saison dernière. 

En Ligue des champions, le PSG a fini la saison dernière sur une note positive. Les fantômes de la remontada ayant disparu, le club parisien a atteint, pour la deuxième fois consécutive, les demi-finales. Il y a un an, lors du Final 8, le PSG a gagné contre l’Atalanta et le RB Leipzig. La saison dernière, c’est en battant des grandes écuries européennes comme Mancheter United, le FC Barcelone et le Bayern Munich que le club français est arrivé en demi-finale. Mauricio Pochettino y a pris sa part malgré que certains observateurs lui reprochent parfois d’attendre trop longtemps avant de prendre des décisions alors que la situation l’exige. Cette saison encore, le PSG veut remporter la Ligue des champions et Mauricio Pochettino doit se montrer à la hauteur, lui qui a failli la remporter avec Tottenham en 2019. À la tête désormais d’un nouveau projet, étant personnellement impliqué dans la préparation de ses joueurs et dans le mercato, Mauricio Pochettino n’aura plus aucune excuse en cas de mauvais résultats et sera pleinement responsable des performances de son équipe. 

Donner un style de jeu à son équipe 

L’ancien défenseur central du PSG doit relever un dernier défi : appliquer ses principes de jeu sur le terrain. Pour un entraineur, cela demande du temps. Encore plus au Paris Saint-Germain. Ces dernières années, ceux du club parisien ont eu des difficultés à donner une véritable identité de jeu à leur équipe. Quoique Thomas Tuchel a su le faire lors des six premiers mois de son mandat, avant de perdre la main sur ses joueurs suite à sa défaite contre Manchester United en huitième de finale de Ligue des champions. Le dernier à avoir mis sa patte sur son équipe est Laurent Blanc. Une éternité pour les supporters parisiens car, depuis, le jeu du parisien ne se base principalement que sur les coups de génie personnels de Neymar, Marco Verratti ou encore Kylian Mbappé. Mauricio Pochettino doit réussir là où ses prédécesseurs ont échoué : redonner une identité collective à une équipe pétrie d’individualités. Ces dernières peuvent suffire pour remporter la Ligue 1, mais pas la Ligue des champions, gagnée ces dernières années par des collectifs bien huilés. À son arrivée au club, l’ancien entraineur de Southampton  annonçait la couleur : « Cette équipe a un potentiel fantastique et je vais tout faire avec mon staff pour optimiser les résultats du Paris Saint-Germain dans toutes les compétitions. Nous ferons aussi le maximum pour donner à notre équipe cette identité de jeu combative et offensive qu’ont toujours aimée les supporters parisiens. » Sept mois plus tard, la mise en place de sa philosophie de jeu se faire attendre. Il a certes bien changé la configuration de l’équipe rouge-et-bleu en installant un 4-2-3-1, mais pas de quoi améliorer la façon de jouer d’une formation toujours aussi dépendante des exploits individuels de ses stars. 

Mauricio Pochettino doit faire en sorte que ses joueurs adhérent à son projet de jeu. Une tâche loin d’être aisée car il faut commencer par convaincre les leaders de l’effectif. Mettre de l’intensité, exercer un pressing à la perte du ballon, défendre à onze : les attaquants vedettes du Paris Saint-Germain ont pourtant su le faire lorsque leur équipe était au pied du mur. La mission de l’entraîneur est de les convaincre de multiplier les efforts pendant un match afin d’aider leurs coéquipiers. Étant capables de mouiller le maillot pour le bien de leur équipe, Georginio Wijnaldum et Achraf Hakimi ont justement été recrutés dans cet objectif. Si les joueurs parisiens veulent réaliser leur rêve ultime de remporter la Ligue des champions, suivre à la lettre le système tactique du coach argentin est la condition sine qua non. Reste à déterminer lequel. Va-t-il garder son 4-2-3-1 qu’il affectionne ou changer de configuration ? Les nouvelles recrues relancent les dés autour de la mise en place tactique la saison prochaine. En recrutant Achraf Hakimi, le PSG a mis la main sur un joueur reconnu pour ses qualités offensives, évoluant dans un rôle de piston droit qui lui correspondait bien dans le 3-4-3 du Borussia Dortmund et le 3-5-2 de l’Inter Milan. Mauricio Pochettino pourrait donc opter pour une défense à trois. La venue de Sergio Ramos ouvre un peu plus cette possibilité. Mais d’après les informations de Téléfoot, évoluer avec trois défenseurs n’est pas vraiment dans l’esprit de l’entraîneur qui privilégierait toujours de démarrer à quatre derrière et les matches de préparation semblent confirmer cette idée. Une question se posera alors : qui de Sergio Ramos ou de Presnel Kimpembe accompagnera Marquinhos en défense lors des matchs de Ligue des champions ? Un énième casse-tête pour Mauricio Pochettino. Une chose est sûre, le coach argentin a du pain sur la planche.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page