Les Suns aiment les ascenceurs émotionnels, retour sur un début de free-agency mouvementé.

Cette free-agency NBA est partie sur les chapeaux de roues avec de nombreuses signatures diverses, mais les finalistes NBA étaient attendus au tournant avec des agents-libres parmi lesquels ils fallait faire des choix. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les fans de la franchise de l’Arizona sont passés par toutes les émotions !

Le poste 1 verrouillé, mais à quel prix ?

Cette free-agency a commencé par le verrouillage de Cameron Payne pour 19M sur 3 ans, une très bonne affaire pour les Suns qui s’assurent la présence du meneur remplaçant pour un prix très abordable au vu du marché. Avec des statistiques très honorables ( 8.4 points, 2.4 rebonds, 3.6 passes), l’autre CP avait surtout brillé lors de la campagne de post-season des Suns, avec des performances qui pouvaient attirer les yeux e franchises prétendantes qui veulent se renforcer en sortie de banc. Mais non, Payne reste, et les fans sont heureux de ce deal.

Mais arrive LA grosse bombe de la soirée, la prolongation (prévisible) de Chris Paul aux Suns, et là ce n’est pas pareil. CP3 braque la banque et prend 120M sur 4 ans, un contrat qui court donc jusqu’à ses 40 ans. Avec le passif de CP3 malgré ses deux belles dernières saisons, le risque est grand du coté de l’Arizona, mais avec les renforcements du coté de Los Angeles et chez les favoris en général, la présence du meneur était nécessaire pour continuer à rêver d’un titre pour les Suns. Les détails du contrat restent inconnues pour le moment, et ils seront importants pour juger de la qualité de cette signature. Un contrat dégressif ? Un contrat fixe ? Les questions sont posées, mais tout comme les Knicks les Suns font le pari de la continuité. On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit.
Malgré ces deux prolongations, les Suns voient partir Torrey Craig chez les Pacers. Un joueur utile dans la rotation de Monty Williams qui fera le bonheur de Rick Carlisle dans l’Indiana.

La Wojbomb qui ravit (ou pas ?) les Suns

Ce début de free-agency a donc été mouvementé, entre la satisfaction du contrat de Cameron Payne et le doute devant les 4 ans de contrat de Chris Paul, les fans des Suns ont été gâtés cette nuit. Que nous réserve la suite pour eux ? Deandre Ayton devrait signer une prolongation juteuse, pour le reste c’est l’inconnu.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page