L’équipe de France de Basket s’incline 87-82 contre Team USA en finale des JO : Si près, si loin.

La France du basket avait rendez-vous avec l’histoire la nuit dernière avec cette finale de Jeux Olympiques contre les Etats-Unis. Malheureusement, le talent individuel a fait la différence dans ce match, bien aidé tout de même par les erreurs françaises.

Team USA devant, la France survit

Au contraire des matchs précédents, les bleus rentrent pourtant bien dans leur match malgré des difficultés à attaquer, profitant de la maladresse des américains au shoot à 3pts pour prendre 6 points d’avance tôt dans la partie (10-4). La pression est étouffante pour les leaders offensifs français, surtout pour Evan Fournier qui doit se coltiner un Jrue Holiday encore plus collant qu’une moule à son rocher. Une défense élite qui aura gêné considérablement le nouvel arrière des Knicks, mais comme depuis le début du tournoi, c’est le collectif qui répond présent. Rudy Gobert marque plusieurs fois sous le panier, profitant de son avantage de taille sur les intérieurs américains pour pallier à la sécheresse offensive française. Guerschon Yabusele fait aussi parler son physique dans la peinture et nous voilà avec un match totalement lancé, avec deux stratégies différentes : les américains envoient à 3 points tandis que les français jouent à l’intérieur.

Mais que pouvait faire la France face à un Kévin Durant à ce niveau ?

Mais la maladresse des joueurs américains ne dure pas éternellement et c’est l’inévitable Thanos Kévin Durant qui se charge de mettre son équipe sur ses épaules à coup de jump shot et de tirs longue distance. 12 points pour KD qui permet à son pays de mener de 4 points à l’issue de ce premier quart-temps. Dur pour les bleus, mais on est au contact dans cette finale olympique. Le deuxième quart commence et d’un seul coup les 4 points de retard semblent très lointains au bout de quelques minutes. Les tirs qui étaient manqués dans le premier quart tombent dans le panier français, et les trop nombreuses pertes de balle françaises donnent beaucoup de points faciles en contre-attaque pour la bande à Popovich. Team USA n’en demandait pas temps, et va rapidement s’envoler jusqu’à prendre 12 points d’avance à la moitié du quart-temps (38-26). Cet écart d’une dizaine de points se maintient durant quelques minutes et grâce à une défense plus sérieuse accompagnée d’un mouvement de balle plus fluide, les bleus recollent petit à petit. Nando de Colo se met enfin à prendre un shoot, Fournier va chercher des points sur la ligne des lancers-francs, on aime cette agressivité. Les bleus recollent donc à 5 points de retard à la mi-temps, et tout les espoirs sont permis.

Des erreurs fatales à ce niveau

Le troisième quart-temps sera synonyme de cadeaux pour Team USA, qui va bénéficier d’erreurs françaises pour installer une nouvelle avance confortable alors que les bleus revenaient au score au début de cette deuxième mi-temps. Des pertes de balles stupides de la part de nos meneurs De Colo et Heurtel, une concentration défensive qui fait défaut, le tout agrémenté d’une animation offensive médiocre, voilà la recette d’un troisième quart-temps totalement dominé par les américains. Damian Lillard se réveille un peu avec de bons tirs qui font mal et une bonne organisation de l’attaque, et surtout un Jayson Tatum indéfendable pour nos bleus. L’ailier des Boston Celtics enfile les perles, et Team USA prend de nouveau le large avec 14 points d’écart en toute fin de troisième quart-temps (71-57, 40 secondes à jouer). Deux tirs à trois points de Timothe Luwawu et de Nicolas Batum au buzzer permet à la France de revenir à 8 points… l’exploit est-il possible ?

On vibrera beaucoup dans cette ultime période, avec une chassé croisé incessant entre les deux attaques. Chaque panier français est rendu par les américains, la défense française n’arrive pas à faire des stops. Symbole du match coté bleus? Ce tir à trois points réalisé par Ntilikina qui remet les bleus à seulement trois points de Team USA à 4 minutes de la fin, suivi d’un tir compliqué mis par Lillard dans le corner laissé étonnamment libre par la défense française enchainé par une énième perte de balle française qui profite à Jrue Holiday qui vole la balle et part tout seul au dunk. De -3 on passe à -7 en 15 secondes. Malgré les efforts faits par les français, les erreurs individuelles gâchent toujours tout, et donnent littéralement le match aux américains. Cet écart se stabilisera jusqu’au bout, allant même jusqu’à 10 points à 2’26 de la fin du match. Les dés sont jetés et les français ne reviendront pas. Kévin Durant et ses coéquipiers finissent le travail pour remporter l’Or olympique et ainsi effacer la mauvaise performance des mondiaux de 2019 où ils avaient été éliminés par… la France.

Une défait au goût amer pour les bleus qui ont donné trop de munitions aux américains pour espérer quelque chose, et finir à seulement 5 points de retard avec 18 pertes de balles à 9, il y a de quoi avoir des regrets. Cette équipe de France aura tout de même fait un excellent tournoi, elle grandit et cela annonce que du bon pour la suite. Eurobasket l’année prochaine, Mondiaux dans 2 ans et les Jeux Olympiques de Paris en ligne de mire, cette équipe reviendra plus forte et plus revancharde que jamais pour aller enfin chercher un titre. Félicitations aussi à Team USA qui sera monté en puissance à l’image d’un KD injouable sur la phase finale de la compétition.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro