Chelsea FC 21/22 : Et maintenant, la Premier League ?

Vainqueur de la dernière Ligue des Champions, Chelsea se classe cette saison parmi les favoris à la victoire finale en Premier League. Si la concurrence sera rude, les hommes de Thomas Tuchel peuvent s’appuyer sur leur deuxième partie de saison canon l’an dernier.

Après l’Europe, les Blues réussiront-ils à monter sur le toit du Royaume ? (Pierre-Philippe Marcou, AFP)

Débarqué à Londres le 26 janvier dernier, alors que le club pointait à une triste huitième place en Premier League, Thomas Tuchel a surpassé les attentes placées en lui. Sa victoire finale en Ligue des champions (1-0 face à City) magnifiait une seconde partie de saison, au terme de laquelle il aura su ramener le club dans le « Big four » et atteindre la finale de la FA Cup (0-1 face à Leicester).

Cette saison, le technicien allemand ne sera donc plus dans la position du pompier de service. Il devra poursuivre le beau travail qu’il a débuté et tenir sur un rythme de champion pendant 38 journées, avec de la régularité, et pas seulement des victoires face aux cadors.

Les forces de Chelsea

Le premier point très fort des Blues est leur manière de jouer. Un jeu très moderne, symbolisé par la mise en place d’un système à trois défenseur et deux pistons (3-4-3), basé sur la vitesse, les changements de rythmes et un collectif très bien huilé.

La saison dernière, le Chelsea de Tuchel a aussi montré qu’il était capable de remporter les grands matches. En Premier League, il s’est imposé à Tottenham (0-1), à Liverpool (0-1), à West Ham (0-1) et bien sûr à City (1-2), puis face à Leicester (2-1). En C1, il a su éliminer successivement l’Atletico Madrid (3-0), le FC Porto (2-1), le Real Madrid (3-1) et City, pour remporter la compétition avec 9 buts marqués en phase finale et seulement 2 encaissés.

La force de Chelsea réside donc dans sa capacité à prendre très peu de but et à rester bien organisé, tout en pouvant piquer soudainement son adversaire. Les Blues peuvent gagner contre n’importe qui, à domicile ou à l’extérieur, sans concéder beaucoup d’occasions. L’effectif est à la fois expérimenté, avec des joueurs comme Thiago Silva, Jorginho ou N’Golo Kanté, et très prometteur avec des jeunes comme Havertz, James ou Pulisic.

Les faiblesses des Blues

Au-delà du rythme infernal de Premier League, le principal obstacle à une victoire en championnat est tout simplement la concurrence. Si l’effectif de Chelsea est très complet, avec des postes doublés voire triplés, que dire de ceux de ses principaux adversaires ?

Double champion en titre, Manchester City vient de s’offrir Jack Grealish et pourrait accueillir Harry Kane. Manchester United a pour sa part recruté Raphaël Varane et Jadon Sancho pour muscler sa défense et dynamiser son attaque. De nouveau en forme physiquement, Liverpool possède lui aussi son entrée au bal des favoris. Dans une moindre mesure, Leicester, Tottenham, Arsenal et West Ham voudront gagner leur place en Europe et seront difficiles à jouer.

Depuis dix ans, Chelsea a souvent eu des très belles équipes, mais n’a remporté « que » par deux fois le championnat (2015, 2017). Le club a aussi souvent surfé sur l’arrivée d’un nouveau coach : que ce soit avec l’intérim de Roberto Di Matteo (vainqueur de la C1 2012), la venue de Antonio Conte (PL 2017), et donc celle de Tuchel (C1 2021), quelques entraîneurs ont réussi des coups dès leur prise de fonction, sans réussir à capitaliser par la suite.

Un mercato très prometteur

L’an dernier, Chelsea réalisait un mercato cinq étoiles avec le recrutement de Timo Werner (Leipzig), Kai Havertz (Bayer Leverkusen), Hakim Ziyech (Ajax), Thiago Silva (PSG), Ben Chilwell (Leicester) ou même Edouard Mendy (Rennes). Au total, ce sont 220 millions d’euros qui avaient été dépensés pour offrir à Franck Lampard un effectif redoutable, capable de jouer sur tous les tableaux.

Cette saison, le club de Roman Abramovitch mise plutôt sur quelques renforcements ciblés. Romelu Lukaku va débarquer de l’Inter pour une somme avoisinant les 115 millions d’euros. Un retour dans la capitale britannique, après avoir joué 15 matches à Chelsea entre 2011 et 2014, pour renforcer la puissance offensive des Blues. Précieux dans le collectif, Timo Werner pourrait donc faire les frais de son manque de sang-froid face au but, et être relégué sur le banc.

Chelsea aimeraient aussi recruter Jules Koundé (FC Séville) pour se donner encore plus de choix dans sa défense à trois. Le transfert pourrait atteindre les 60 millions d’euros. Joueur clé de la sélection anglaise et de West Ham, Declan Rice pourrait lui aussi revenir à Chelsea après y être passé chez les jeunes (2006-2013). Sa valeur marchande est cependant élevée (70 millions) et de grands joueurs peuplent déjà le milieu (Jorginho, Kanté, Kovacic). Le latéral gauche espagnol Alfonso Pedraza (25 millions ?) serait lui aussi sur les tablettes.

Des départs indispensables

Peu utilisé, Tammy Abraham est annoncé à la Roma pour 40 millions d’euros, tandis qu’Olivier Giroud a déjà rejoint le Milan pour un million. Deux défenseurs ont quitté le club : Marc Guehi s’en est allé à Crystal Place (23 millions) et Tomori Fikayo a signé au Milan (29 millions). Chelsea encaisse donc de beaux petits chèques, pour des joueurs qui n’étaient pas titulaires. Bill Gilmour part s’aguerrir en prêt à Norwich et Marco Van Ginkel fonce retrouver le PSV.

A voir ce que Chelsea va faire de sa tonne de joueur revenus de prêts. Bakayoko, Baba, Zappacosta, Chalobah, Baker, Sarr, Kennedy ou Miazga sont tous de retour au club, et trouver un point de chute pour nombre d’entre eux sera important pour ne pas créer un effectif de 40 joueurs.

Le joueur : Romelu Lukaku

Annoncé à Chelsea dans les prochains jour, l’attaquant sort de deux grosses saisons à l’Inter (95 matches, 64 buts) avec en prime le titre de Serie A dans la poche. Sa venue est une excellente chose pour les Blues, puisqu’il va pouvoir apporter sa puissance et être utilisé comme un véritable point de fixation pour les défenses.

Les joueurs plus techniques ou plus virevoltants, comme Havertz, Pulisic, Ziyech ou Werner pourront graviter autour de lui et utiliser les espaces créés. Le Belge aura aussi à coeur d’enfin s’imposer comme un grand de Premier League, alors que son dernier passage à Manchester United n’avait pas laissé un souvenir mémorable.

Bilan : le titre est jouable mais…

Avec un tel effectif et une telle force montrée ces derniers mois, les Blues s’invitent à coup sûr dans la cour des favoris. Il faudra faire preuve d’une grande régularité, continuer de remporter les duels face aux grands, et compter aussi sur des faux-pas de ses adversaires. Quatre ans après son dernier titre en Premier League, cette saison pourrait être glorieuse pour Chelsea, qui donnera le coup d’envoi de son épopée à Stamford Bridge, samedi, à 16h00.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page