Paris vs Strasbourg : les tops et les flops du Club

Le Paris Saint-Germain a dominé Strasbourg à l’occasion de la première journée de Ligue 1 (4-2). Si Kylian Mbappé a été le grand artisan du succès parisien, Alexander Djiku a coûté cher aux Alsaciens !

Achraf Hakimi et Kylian Mbappé peuvent être satisfaits, Paris a fait le job pour son premier match au Parc (Twitter @Ligue1_ENG)

LES TOPS

Kylian Mbappé a répondu sur le terrain : 9/10

Sifflé par une partie du Parc à l’annonce des compositions, Kylian Mbappé s’est montré sous son meilleur visage, ce samedi soir, face à Strasbourg. Très actif sur son côté gauche, il n’a cessé de créer des différences grâce à ses qualités de dribbles et de vitesses. C’est lui qui oblige Ludovic Ajorque à marquer contre son camp (26′) avant de servir deux caviars décisifs pour Draxler (27′) et Sarabia (86′).

Kevin Gameiro n’a rien lâché : 7/10

L’ancien joueur du PSG (2011-2013) a montré beaucoup de mordant à la pointe de l’attaque strasbourgeoise. En première période, il a apporté du danger dans la surface parisienne en frappant par deux fois. Une activité récompensée par sa superbe tête victorieuse, qui remettait Strasbourg dans la rencontre (53′). Il sera un atout précieux du RCSA.

Julian Draxler : 7/10

Bon match du milieu allemand, qui a montré de l’envie et ses qualités. Il est apparu bien en jambes, et à distillé de bonnes passes pour ses partenaires. Il a même été récompensé en marquant le deuxième but parisien. Suffisant pour jouer régulièrement cette saison ?

LES FLOPS

Alexander Djiku coûte cher : 2/10

Défenseur le plus expérimenté du système proposé par Julien Stéphan, Alexander Djiku a coûté très cher à ses partenaires. En commettant deux fautes inutiles en l’espace de trois minutes (79′, 82′), il réduisait presque à néant les espoirs d’égalisation strasbourgeois, alors que le score était maintenant de trois buts à deux. Un excès d’engagement coupable, qui gomme ses quelques bonnes interventions durant la rencontre.

L’arbitrage : 3/10

Paris a marqué son premier but de la saison au Parc, sur un cadeau du corps arbitral. D’entrée de jeu, Mauro Icardi trompait de la tête Mats Sels (2′). Sur les images, l’attaquant argentins paraît pourtant nettement hors-jeu. L’arbitre central, Willy Delajod, consulte son oreillette mais accorde finalement le but. A quoi sert la VAR ? Le but aurait-il été accordé dans le sens inverse ? Deux questions dont nous n’aurons peut-être jamais les réponses.

Presnel Kimpembe : 4/10

Malgré des bonnes interventions dans les pieds, le capitaine parisien est coupable sur les deux buts strasbourgeois, en se faisant prendre dans l’engagement par Kevin Gameiro et Ludovic Ajorque. Il a aussi laissé filer Majeed Waris au but en fin de match. Pas très rassurant alors que sa place est menacée par l’arrivée de Sergio Ramos.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page