#6 Transferts : Le Stade Français, un recrutement suffisant pour accrocher l’Europe ?

Le Stade Français, barragiste à l’issue de l’exercice 2020-2021, attaque ce qui doit être pour lui la saison de la confirmation. Les départs de ses deux centres titulaires Danty (Stade Rochelais) et Fickou (Racing 92 en cours de saison) seront très difficiles à combler malgré une signature digne des plus grandes équipes du Monde à ce poste. Suffisant pour accrocher une nouvelle fois une place dans les six tant convoitée ? C’est ce que nous allons essayer de voir.

Ngani Laumape est la tête d’affiche du recrutement parisien

Après Clermont, Toulouse, Biarritz, La Rochelle et Montpellier, nous poursuivons aujourd’hui notre tour d’horizon du recrutement des clubs du Top 14. Aujourd’hui ce sont les soldats roses qui tapent à notre porte. Analysons donc ensemble les nouveaux hommes de l’Argentin Gonzalo Quesada.

Le Stade Français a perdu cinq piliers au cours de cette intersaison mais aucun cadre du poste et en a fait signer deux. Le premier nommé Némo Roelofse, Sud-Africain, 26 ans, en provenance de Nevers qui joue à droite de la mêlée. Auteur de dix-huit matchs la saison dernière dont douze en tant que titulaire, il a aplati en terre promise trois fois. Pas le plus connu du recrutement parisien, il pourrait cependant parfaitement s’inscrire dans la rotation avec le titulaire du poste Alo-Emile. Il ne vient clairement pas pour faire le clown en Top 14 comme son homonyme aquatique. Une bonne pioche pour le Stade français.

Le second pilier à signer n’est autre que Clément Castets, 25 ans, Français, qui arrive tout droit du double champion de France toulousain. Barré par Baille à la cité rose, Castets va venir chercher une place de titulaire à Paris. Il a joué dix-sept matchs et seulement sept en tant que titulaire, on peut espérer mieux de l’ancien Montpelliérain qui avait roulé sur la mêlée clermontoise il y a deux ans alors qu’il jouait à droite. Il est cependant à noter que le joueur sera encore absent trois à quatre mois, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur en finale de champions cup face aux maritimes.

En seconde ligne, ce n’est pas un train mais un Sud-Africain qui peut en cacher un autre à la gare d’Austerlitz. Grobler s’en va aux Sharks, Van der Mescht arrive des Sharks. Très peu de données sur ce jeune joueur de 22 ans qui n’a joué que trois matchs avec sa province. Son gabarit imposant (2m, 120 kg) pourrait cependant s’avérer très utile pour les soldats roses qui ont manqué de densité physique la saison passée face aux grosses équipes bien fournies à ce poste là.  Incertitude sur ce joueur mais si Quesada l’a voulu ce n’est certainement pas pour ramasser les champignons mais plus pour les planter.

On s’attaque à présent à la troisième ligne avec une signature et un retour. Le premier est Romain Briatte, 28 ans. L’ancien Agenais et Aurillacois aura à cœur de gagner des matchs, lui qui vient de finir une saison sans la moindre victoire en Top 14. Le Stade Français s’offre un joueur d’expérience mais ce n’est pas suffisant pour atteindre les ambitions du club. Charlie Francoz (1m95, 108 kg) lui revient d’un très court prêt à Aurillac ou il n’a joué que 7 matchs. Le joueur de 23 ans, champion du monde U20 en 2018, revient dans sa région Parisienne natale avec l’envie de s’imposer enfin en équipe première. De gros espoirs sont placés en lui, il doit être capable de boire la pression plutôt que la subir et nul doute qu’il pourra s’imposer dans son club de cœur.

On en arrive à la signature digne du Real Madrid. Ngani Laumape, 28 ans, international néo-zélandais. Non retenu pour la coupe du monde 2019, le surpuissant centre des Hurricanes ne vient pas en France pour découvrir la gastronomie française mais bien pour mettre la tempête à ses adversaires. Digne remplaçant de Danty au poste de 12, le joueur aux huit essais en treize sélections doit devenir la pierre angulaire de la ligne de ¾ parisienne. Un énorme coup de la part de Thomas Lombard.

Enfin, les Parisiens ont signé le trois quart polyvalent anglais Harry Glover (Rien à voir avec le légendaire compagnon de Riggs dans l’arme fatale) qui vient de Carcassonne et qui a joué avec l’équipe d’Angleterre à 7. 14 matchs pour 6 essais en Pro D2 il a été assez en vue dans la capitale du Cassoulet. Un joueur qui vient surement pour faire la rotation dans l’effectif Parisien mais qui peut avoir son mot à dire en concurrence avec Arrate et Delbouis au centre.

Un recrutement somme tout assez intéressant de la part du club 14 fois champion de France mais qui semble manquer de profondeur et de joueur de très haut niveau à certains postes.

Une question subsiste. Est-ce que ça valait vraiment le coup de vendre Danty et Fickou pour faire venir Laumape ? Si les franciliens et maritimes acquiesceront sans broncher comme le banquier de Laumape, pas sûr que les Parisiens soient tout à fait du même avis. On peut supposer que le choix ne leur a pas été laissé.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro