Strasbourg vs Troyes : Le Racing n’y arrive pas !

Coincé dans les profondeurs du classement, le Racing Club de Strasbourg a enfin réussi à débloquer son compteur cette saison face à Troyes. Mais les joueurs de Julien Stéphan n’ont toujours pas remporté leur première victoire, malgré deux rencontres disputées à domicile, ne parvenant qu’à arracher le match nul (1-1) face au promu troyen.

Cet après-midi plus de 22 000 spectateurs étaient venu assister, dans les travées de la Meinau, à la confrontation entre l’ESTAC et le Racing Club de Strasbourg. Deux clubs qui pointent alors aux deux dernières places de la Ligue 1 après deux défaites concédées lors des deux premières journées de championnat. Mais qu’importe si l’affiche n’est pas la plus aguichante de la planète football, le peuple alsacien a répondu au rendez-vous, donnant de la voix pour encourager « ses » hommes en bleu.

Face au Kop en fusion, réchauffé par la bière et les chants, les quelques dizaines de supporters troyens qui ont effectué le déplacement peinent à se faire entendre. Et pourtant, ce sont bien eux qui ont exulté en premier, lorsque à la 19e minute de jeu seulement, l’attaquant Yoann Touzghar, bien lancé en profondeur par Kouamé, est parvenu à tromper la vigilance d’un Matz Sels jusque-là impérial.

Matz Sels sauve le Racing !

Il faut dire, en effet, que le Racing a rapidement compris que la partie serait loin d’être simple face à un promu aux dents longues. Incisifs, les Troyens ont amené le danger dans la surface de réparation adverse dès la troisième minute de jeu, obligeant Matz Sels à sortir un formidable arrêt sur sa ligne. Le premier d’une longue série, puisque le portier belge a évité le pire pour son club à plusieurs reprises en première période (3e, 8e, 33e minutes).

Cependant, si Troyes parvient à se procurer rapidement plusieurs occasions dès le premier quart d’heure de jeu, Strasbourg non plus n’est pas en reste. En guise de réponse aux offensives troyennes, Kévin Gameiro se présente seul face à Gauthier Gallon à deux reprises (9e et 11e minutes), mais ne parvient pas à ouvrir le score… Au grand dam de tout un stade ! Une inefficacité d’autant plus regrettable pour les Alsaciens qu’elle est ensuite sanctionnée par le but de Touzghar.

A la pause, sous un ciel menaçant, le Racing est donc mené à la marque d’une longueur, malgré de nouvelles occasions obtenues par Ajorque (21e minute) et Lucas Perrin (30e minute), mais parfaitement neutralisées par un Gauthier Gallon lui aussi décisif. La pluie s’intensifie au retour des vestiaires, ce qui n’empêche pas le stade de la Meinau de continuer à soutenir bruyamment son équipe.

Un soutient qui fini par payer, puisque Adrien Thomasson, parvient à propulser le ballon au fond des filets à la 77e minute à l’issue d’une action confuse. Un temps la VAR laissa planer le doute d’une deuxième annulation de but, après celui d’Ibrahima Sissoko refusé pour hors-jeu (57e minute). Mais au bout du compte les sourires sont bien revenus sur le visage des supporters du Racing, en même temps que le soleil.

Strasbourg pousse jusqu’au bout !

Jusqu’à la fin des huit minutes de temps additionnels, les 11 joueurs alsaciens ont tenté de renverser complètement la rencontre face à des troyens qui se sont avant tout évertués à défendre et à gagner du temps en seconde période. A défaut de décrocher le pactole, cette tactique leur a au moins permis de s’assurer un bon point dans la lutte programmée pour le maintien.

Un objectif qui est aussi celui du Racing, du moins à court terme, ce qui semble être corroboré par le niveau de jeu proposé depuis le début de saison. Si les coéquipiers de Dimitri Liénard sont intéressants balle au pied et même capables de réaliser des actions collectives convaincantes, leurs entames de matchs difficiles, notamment en défense, ainsi que leur manque de réalisme face au but, empêchent pour le moment le club et les supporters de rêver plus haut. Dans tous les cas, pour Troyes tout comme Strasbourg -toujours bons derniers de Ligue 1 après ce match nul- la route est encore longue !

Alexis Kopp (à la Meinau)

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page