Arsenal – Chelsea (0-2) : les trois stats qui tuent pour les Gunners

Dominé sans discussion possible par Chelsea en marge du derby londonien (0-2), ce dimanche, à l’Emirates Stadium, Arsenal est déjà dans le dur avec cette deuxième défaite en autant de rencontres, qui précède un déplacement périlleux à Manchester City. Trois stats illustrent le gouffre qui a séparé les Gunners des Blues hier.

35 vs 65

En ayant seulement 35% de possession de balle, contre 65% pour Chelsea, les Gunners ont subi la loi du plus fort sur leur propre terrain. Une statistique dure à avaler, pour une équipe qui mise sur un style de jeu fait de passes et une construction progressive depuis l’arrière.

Les préceptes de Mikel Arteta ont donc été vaincu à leur propre jeu par ceux de Thomas Tuchel. Si le coach espagnol n’est pas responsable du fait que ses individualités soient inférieures à celles du technicien allemand, il porte en revanche une part de responsabilité sur le manque de maturité collective de son équipe.

6 vs 22

Comme le nombre de tir famélique d’Arsenal, et celui beaucoup plus conséquent des Blues. Côté Gunners, seul Bukayo Saka a semblé en mesure de faire des différences. Sorti à l’heure de jeu (61′), le jeune anglais a obtenu la dernière occasion dangereuse de son équipe au retour des vestiaires (52′), mais Edouard Mendy réalisait une parade de grande classe.

Si chaque attaquant de Chelsea semble en mesure de marquer, les Aubameyang, Pépé ou Martinelli ne réussissent plus ou pas à se surpasser pour faire mal aux défenses adverses. La descente aux enfers progressive d’Aubameyang, la non-adaptation de Pépé à la Premier League et la stagnation de Gabriel Martinelli posent problème.

5 vs 0

Enfin une statistique dans laquelle Arsenal est supérieur à Chelsea… Dommage que ce soit sur le nombre de hors-jeu concédés. Jamais la défense du club du nord de Londres n’a réussi à mettre les attaquants des Blues en position illicite. Un manque d’automatisme ? De détermination pour faire le pas supplémentaire vers l’avant ? Ou tout simplement un manque de rythme coupable pour piéger les offensives adverses ? Probablement un peu des trois… Pas très rassurant alors que se profile le déplacement à l’Etihad, samedi prochain (13h30).

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro