Carabao Cup : Arsenal étrille West Brom 6-0 et lance enfin sa saison.

Les hommes de Mikel Arteta ont parfaitement géré leur premier match de coupe cette saison en disposant de West Brom, relégué la saison dernière et donc pensionnaire de deuxième division.

Le match : 40 minutes pour se chauffer et ça déroule.

Premier match de coupe cette saison face à une équipe de division inférieure ? Tout semblait abordable pour une équipe du standing des gunners, mais le début de saison poussif (deux défaites contre Brentford et Chelsea en championnat) et la grogne des supporters envers les dirigeants et Arteta mettaient la pression sur Arsenal. Une nouvelle contre-performance ou une victoire poussive n’arrangerait pas les affaires de l’entraineur espagnol. Un match de la peur qui a pourtant été très bien géré pour assurer la qualification.

Organisé comme à leur habitude en 4-2-3-1, Arsenal abordait le match avec une équipe hybride, avec l’incorporation de remplaçants comme Nuno Tavares, Elneny, mais aussi le retour de certains cadres comme Aubameyang ou Odegaard qui faisait son retour comme joueur d’Arsenal. Le nouveau venu Aaron Ramsdale faisait lui aussi ses début sous le maillot floqué du canon, arrivé en provenance de Sheffield il y a quelques jours.

Comme indiqué dans le titre, la partie a mit du tems à se lancer, avec des gunners encore groggys de leur début de saison médiocre, laissant les baggies apporter le danger sur les buts, heureusement pour eux sans conséquences. Et c’est sur leur première occasion que les joueurs d’Arteta vont marquer, Aubameyang suivant bien une frappe de Saka détournée par le gardien pour pousser le ballon dans les buts de West Brom (16′). Premier but inscrit de la saison, les fans d’Arsenal soufflent un peu. Malgré cet avantage au score le match a du mal à s’emballer, les deux équipes n’apportant pas de réel danger dans les surfaces adverses, seul le poteau d’Odegaard quelques minutes après l’ouverture du score réveillait un peu le public. Mais en 3 minutes, Arsenal va enclencher la deuxième et finir le match. Tout d’abord Aubameyang s’offre un doublé en reprenant une frappe de Pepe détournée par le poteau dans le but vide (44′) et Pepe quelques instants après y va de son but en reprenant lui aussi une frappe manquée de l’attaquant gabonais. (46′). Le match est plié, West Brom est totelement inoffensif depuis une grosse demi-heure et la qualification tend les bras à Arsenal.

La deuxième mi-temps ne déçoit pas en terme de rythme, bien au contraire. Arsenal va continuer d’appuyer sur l’accélérateur pour se rassurer et signer une première victoire probante cette saison. Saka ouvre son compteur cette saison après un amour de passe décisive d’Odegaard (50′), Aubameyang se permet de mettre un « vrai » but en envoyant une frappe du droit enroulée dans le petit filet adverse qui n’est pas sans rappeler un ancien n°14 français et Lacazette conclue le festival en reprenant un centre de Pepe au premier poteau (69′). Le score ne bougera pas, et Arsenal signe donc sa première victoire cette saison avec la manière, et affronteront l’AFC Wimbledon au prochain tour.

Une prestation qui met en confiance avant d’aller défier Manchester City dimanche, avec des absents qui reviennent petit à petit. La saison d’Arsenal est enfin lancée ?

Le point tactique : Odegaard fluidifie le jeu.

Entre lui et James Maddison, le cœur des supporters d’Arsenal balançaient lorsqu’on évoquait la possibilité de recruter au moins un des deux pour apporter de la créativité dans l’entrejeu d’Arsenal. C’est finalement le jeune norvégien qui a été choisi, lui qui connait déjà la maison pour avoir passé la deuxième moitié de la saison dernière en prêt dans le nord de Londres.

Titularisé pour la première fois hier soir, Odegaard a montré beaucoup de bonnes choses, de la disponibilité entre les lignes, une qualité technique certaine et un beau volume de jeu. Toujours le regard tourné vers l’avant, par ses prises de balles et ses transmissions il a apporté de la verticalité dans le jeu londonien, nécessaire lors de ce match avec un double-pivot Xhaka-Elneny derrière lui. Deux joueurs pas connus pour leur créativité par la passe, le meneur de jeu a donc pris les responsabilités.

Beaucoup de ballons touchés, et des déviations en 1 touche pour permettre à l’équipe de prendre de vitesse le pressing adverse. Sur le deuxième but d’arsenal, sa déviation pour Elneny élimine 4 joueurs de West Brom et crée un espace énorme qui permet à l’égyptien de progresser sur le terrain et de lancer parfaitement Pepe. Voyez plutôt l’analyse image par image :

Sur cette image, Chambers a le ballon et Odegaard vient immédiatement le demander entre les lignes. Son déplacement vers l’arrière emmène son adversaire direct avec lui, ce qui libère l’espace pour une course vers l’avant d’Elneny.

Le ballon lui arrive, avec son défenseur derrière lui. Une seule solution pour progresser en attaque, la déviation en une touche. Si il contrôle la balle, le défenseur sera juste derrière lui et il ne pourra que repasser derrière. Dans le même temps, Elneny continue sa course vers l’espace laissé libre.

Odegaard réalise sa déviation et continue sa course comme lors d’un passe-et-va à l’entrainement, une déviation qui a éliminé 4 joueurs de West Brom et qui ouvre les espaces. Elneny peut donc progresser sur quelques mètres sans être inquiété, et lancer parfaitement Pepe pour marquer ce deuxième but.

Il récidive en seconde période pour donner la passe décisive à Bukayo Saka, avec une déviation en pivot aussi douce que belle à regarder. Encore une fois, on vous a préparé une palette spéciale :

Ici encore, Odegaard se met entre les lignes pour pouvoir être disponible, et profite de la bonne percée de Saka balle au pied pour recevoir le ballon dans de bonnes conditions. Le déplacement est vertical, l’attaque est fluidifiée.

Saka porte encore la balle, il peut transmettre la balle alors qu’il a 4 joueurs qui l’entourent. Odegaard a un espace de 2m autour de lui pour agir. Avec sa technique, il va pouvoir effectuer la déviation qui va bien pour lancer Saka dans l’espace entre les deux défenseurs centraux.

Lors de la prise de balle, dos au but, sa déviation élimine directement 5 joueurs et permet à Saka de se présenter seul face au but, comme sur la dernière image.

Un positionnement entre les lignes qui permet à Arsenal de créer le décalage et d’apporter le danger plus facilement dans la surface adverse. Sa vision de jeu et sa technique seront d’une grande aide pour Arsenal, et son profil complémentaire de Saka ou Smith-Rowe apporte une palette de possibilités pour Arteta.

Le joueur : Aubameyang reparti comme en 2019?

Cible des critiques des supporters l’année dernière à cause de ses piètres performances, le capitaine d’Arsenal avait eu du mal à se mettre en jambe. Seulement 10 buts marqués en 29 matchs, on est loin du rendement d’un attaquant de classe mondiale que mérite un club comme Arsenal. Une saison dernière qui semblait marquer la fin pour lui. Ayant beaucoup de mal à utiliser sa vitesse, en perte de confiance au niveau de la finition, des rumeurs de départs ont même fusé cet été.

Mais pour son premier match officiel cette saison, le gabonais a fait parler la poudre ! Après sa convalescence due au Covid, l’attaquant a paru bien en jambes, et a influé de différentes manières sur le match. Tout d’abord en étant bien placé pour être à la réception des frappes repoussées pour mettre ses deux premiers buts, et ensuite en faisant parler ses qualités d’attaquant en propulsant le ballon dans les filets de West Brom à la suite d’une belle frappe enroulée. Ce but rappelle celui marqué en tout début de saison dernière contre Fulham, espérons pour lui que cette saison s’annonce meilleure que la précédente.

Même si dans lacunes sont à déplorer dans la construction du jeu, l’attaquant gabonais a répondu présent là où le demande, dans la surface de vérité. Avec 3 buts marqués, on oublie bien vite les petites pertes de balles, les dribbles manqués, puisque l’essentiel est fait. Il sera important pour Les gunners de pouvoir compter sur Aubameyang à la conclusion des actions dans une attaque bien jeune et inexpérimentée.

Une belle victoire avec beaucoup de points positifs qui peut lancer Arsenal dans cette saison qui promet d’être longue, et mouvementée. Un Odegaard dans le rythme, Aubameyang qui se met en route, les joueurs d’Arteta pourront-ils garder le cap? Premiers éléments de réponse dimanche, contre Manchester City.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page