Les tops et les flops du BVB face à Hoffenheim (3-2) : Haaland donne la victoire au Borussia !

Au Westfalenstadion, le Borussia Dortmund s’est imposé dans les ultimes secondes face à au TSG Hoffenheim, grâce à un but d’Erling Haaland. Mais tout n’a pas été parfait pour les hommes de Marco Rose ! Voici les tops et les flops du Club 115 !

Jude Bellingham est le grand bonhomme de la rencontre face au TSG Hoffenheim (Twitter : @iF2is)

LES TOPS


Jude Bellingham : 8/10

Le jeune anglais est sans aucun doute l’homme du match ce vendredi soir. Après avoir offert un premier but à Gio Reyna (49′), Bellingham s’est mué en buteur, en propulsant le ballon dans les filets d’une frappe tendue du pied gauche (69′). Un match pleinement abouti qui lui permettait de sortir sous les applaudissements du public et les félicitations du staff et de ses partenaires (72′).

Erling Haaland : 7,5/10

Invisible pendant la majeure partie de la rencontre, le Norvégien s’est réveillé dans les dix dernières minutes pour se montrer décisif pour son équipe. Il se procurait d’abord des occasions, mais l’excellent Oliver Baumann était à la parade (82′), avant que sa frappe croisée du pied droit ne rase le montant (87′). Finalement, Haaland exultait dans les derniers instants de la rencontre, en reprenant sous la barre un ballon repoussé deux fois consécutivement par Oliver Baumann face aux attaquants du BVB (90’+2) !

Marco Reus : 7/10

Le capitaine de BVB n’a pas ménagé ses efforts et a disputé l’intégralité de la rencontre. S’il s’est procuré certaines opportunités qu’il a l’habitude mettre au fond, son apport pour son équipe est indéniable. Il réussit à mettre des bons ballons à ses partenaires, à bonifier des passes difficiles, ou à obtenir des fautes précieuses.

LES FLOPS


Marco Rose peine encore à imposer sa patte : 5/10

S’il est encore trop tôt pour juger l’ancien entraîneur de Gladbach, force est de constater que l’on ne retrouve pas encore sa patte sur le jeu de son équipe. Serait bien malin celui qui verrait la différence avec le Dortmund d’Edin Terzic. Mais avec les absences d’Hummels, Morey ou Zagadou en défense, et la reprise progressive de Meunier et de Guerrero, Rose ne peut pas encore être jugé sur un schéma à trois défenseur qu’il souhaite installer. Patience donc.

A lire aussi : Les cinq raison de croire au titre pour le Borussia Dortmund !

Les latéraux manquent de rythme : 4/10

Peu en vue, Thomas Meunier et Raphaël Guerrero n’ont pas réalisé le match de leur vie. Le Portugais n’est pas tout blanc sur le premier but d’Hoffenheim en se faisant prendre dans son dos, tandis que le Belge semble lâcher le marquage sur Dabbur pour l’égalisation des visiteurs à la dernière minute. On attend de les retrouver avec des jambes en piston du futur système de Rose pour les juger.

Les coup de pieds arrêtés défensifs : 3/10

Comme depuis plusieurs saisons, le Borussia semble en danger à chaque corner ou coup-franc indirect de leurs adversaires. Face au TSG, ils ont concédé un but sur corner, et on globalement manqué d’engagement sur ces phases défensives. Le retour de Mats Hummels fera du bien après la trêve mais le problème est plus profond !

LE BONUS DU CLUB


Gregor Kobel n’a rien à se reprocher : 6,5/10

Bon match pour l’ancien gardien de Stuttgart arrivé cet été dans la Ruhr. Le Suisse a d’abord assuré des bonnes sorties pour couper les possibles contre-attaques d’Hoffenheim. Mais il a aussi su réaliser des parades décisives, en remportant son face à face avec Andrej Kramaric (59′), avant de claquer en corner un coup-franc vicieux du Croate (74′). En première période, Kobel avait aussi dégoûté Baumgartner (39′). Sa note ne peut néanmoins pas monter plus haut, puisqu’il est sauvé par son montant (2′) et concède deux buts (61′, 90′).

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page