Manchester City – Arsenal : Les Notes des Gunners !

Après deux défaites inaugurales en Premier League, Arsenal arrivait à l’Etihad Stadium remis un peu sur pied après la victoire en milieu de semaine face à West Brom en Carabao Cup. Malheureusement, ce match ne s’est pas déroulé de la meilleure des manières pour les hommes d’Arteta.

Le match :


Une nouvelle humiliation. 0 points en 3 matchs et surtout une impression dans le jeu qui est déplorable. Après 10 minutes durant lesquelles les gunners semblaient montrer de l’ambition, avec un pressing haut et de l’intensité, il se procurent même la première occasion du match avec Saka qui ne peut redresser un centre venu de la gauche. Mais Arsenal reste Arsenal, et une énième erreur de Leno dans l’appréciation de sa sortie, suivie d’un duel aérien perdu par Chambers contre Gundogan (redoutable dans les airs comme on le sait tous) et d’une faute de main de Leno encore, les cityzens ouvrent le score. Le coup est dur à encaisser pour Arsenal, et quelques minutes plus tard les skyblues doublent la mise après une séquence de jeu, Ferran Torres se retrouve seul face à Leno à la réception d’une frappe écrasée.

Un but qui aurait du être refusé suite à une main au visage de Laporte sur Chambers qui était au marquage de Torres. Mais la VAR n’a jamais fait beaucoup de cadeaux à Arsenal. Le match s’arrête définitivement à la 35ème quand Granit Xhaka a les fils qui se touchent et décoche un tacle assassin qui lui vaut un carton rouge. Encore une fois les soi-disant « cadres » ne répondent pas présent. S’en suit une véritable démonstration, 3, 4 et 5-0 à la fin du match, à la fin d’une deuxième mi-temps où Arsenal n’a fait que de défendre (enfin, essayer de défendre). 9% de possession de balle avec moins de 50 passes réalisées. Des statistiques jamais vues dans un match de ce niveau, entre deux équipes « historiques » de la Premier League.

Guardiola et Manchester City eux ont réalisé un match plein, ils ont sur appuyer là où ça fait mal pour enfoncer toujours un peu plus la tête d’Arsenal sous l’eau.

Les Notes : 0/10 pour tout le monde.


Leno : Encore une fois le portier allemand coute un but à son équipe, avec cette fausse sortie sur un centre en cloche pourtant facilement prenable pour un gardien digne de ce nom. Il n’arrive décidément pas à rassurer son équipe, avec de nombreuses frappes repoussées dans l’axe, l’impression qu’il ne peut pas capter le ballon. Ses jours dans les cages sont comptées, et Ramsdale devrait se tenir prêt.

Chambers : On demandera jamais à un âne de courir comme un pur-sang, voilà l’impression du match laissée par Chambers. Totalement dépassé défensivement, Chambers n’a aucun point fort. Le voir titulaire dans une équipe comme Arsenal qui a aligné des joueurs comme Campbell, Gallas, Touré en défense centrale semble une hérésie. Il devient urgent que Gabriel et White reviennent.

Holding: Idem que Chambers, Holding a encore fait preuve de son QI football limité avec ses interventions. Son jeu est aussi vide que le dessus de son crâne, pas du tout au niveau.

Kolasinac: Lorsqu’un joueur est indésirable, c’est pour une raison. Envoyé en prêt l’année dernière dans l’espoir de s’en séparer, le serbe n’a pas le niveau. Le voir donc titulaire en défense centrale était une horreur ce n’est pas ce match qui donnera envie aux clubs de payer 2 euros pour lui.

Cedric: Comme tout les latéraux droits d’Arsenal, Cédric est limité. Son comportement défensif sur le deuxième but est risible, digne d’un match de district. Ce poste est une priorité absolue pour les dirigeants d’Arsenal, qui ont 4 jours pour dépenser de l’argent.

Tierney : Très difficile pour l’écossais d’exister dans un match comme celui-ci. Auteur de quelques montées, il était trop seul pour espérer quoi que ce soit. Il a passé le plus clair de son temps à défendre son coté gauche.

Xhaka: Sa prestation avec la Suisse contre la France à l’Euro était donc bien un écran de fumée. Les suiveurs d’Arsenal n’étaient pas surpris, et le suisse à encore lâché son équipe dans un moment important. Auteur de ce tacle pas maitrisé et pas nécessaire à la demi-heure de jeu, il est dans la lignée de ses saisons précédentes. Mauvais.

A lire : Les notes des Citizens

Smith-Rowe: Quelle douleur de voir un joueur comme ESR dans cette équipe malade d’Arsenal. On aimerait le voir dans une équipe organisée, équilibrée pour le voir exprimer tout son talent. Espérons des jours meilleurs, et heureusement pour les gunners, il a prolongé cet été.

Saka: Pareil que pour Smith-Rowe, il a eu du mal a exister dans la première période. Il aurait pu ouvrir le score en tout début de match, mais il a fait les frais de l’expulsion de Xhaka à la mi-temps.

Odegaard: Pour son retour en Premier League, il avait sans doute imaginé autre chose. Capable d’une bonne vision de jeu sur quelques transversales, son pressing aurait pu être gagnant en contrant la passe d’Ederson, malheureusement le ballon meurt à coté du poteau.

Aubameyang: Si des gens me demandent ce qu’est l’inverse d’un capitaine, je montrerai le match d’Aubameyang. Comme à son habitude depuis deux saisons, il disparait dans une rencontre importante. Aucun poids, aucune contribution dans le jeu de son équipe, il ne sert à rien. Son « pressing » de la 27ème minute est à mourir de rire, trottinant sur 2 mètres pour marcher ensuite. Alors que son équipe sombre, il ne prend pas son rôle de capitaine au sérieux, et n’essaye même pas d’insuffler un nouveau souffle ou une révolte chez ses coéquipiers. Il sort à la 55ème minute, et n’aura certainement pas de courbatures après une telle prestation.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page