Monaco arrache la victoire à Troyes (1-2) à l’issue d’un match séduisant : L’ASM se rassure, Troyes toujours sans succès.

Premier match de ce dimanche de Ligue 1, l’affrontement entre le promu troyen et l’AS Monaco avait tout pour nous intéresser. Les hommes de Battles proposent du jeu depuis le début de la saison et les monégasques devaient réagir après la désillusion du milieu de semaine contre le Shakhtar.

Monaco se reprend bien, mais reste fragile.

L’essentiel est là pour l’AS Monaco, tout comme Lyon vendredi dernier. Une première victoire cette saison qui donne de l’air aux hommes de Kovac. Dans une partie ouverte est rythmée, l’AS Monaco a été l’équipe qui a frappé en premier grâce à Diop, bien servi par Ben Yedder profitant des largesses de la défense troyenne (40′). L’attaquant international français part à la limite du hors-jeu, et d’une passe bien sentie offre sur un plateau le but au jeune attaquant.

Ce but vient récompenser une bonne première mi-temps monégasque, qui a imprimé un rythme soutenu et grâce à sa maitrise technique a pu se sortir du pressing troyen. Offensivement le danger arrive vite sur le but troyen, avec Martins qui envoie sa frappe au-dessus du but, ou Tchouameni qui voit sa frappe passer juste à coté des montants. Après ce temps fort, les coéquipiers de Ben Yedder ne faiblissent pas, et l’attaquant international français s’essaie lui aussi à une frappe lointaine, mais Gallon repousse sa tentative.

Diop, deux buts et une grosse prestation cette-après midi pour l’AS Monaco

Monaco rejoint donc les vestiaires avec ce petit but d’avance mérité. Mais comme indiqué dans le titre, l’AS Monaco reste une équipe fragile, et les travers observés lors des matchs précédents se reproduisent encore une fois. Monaco se fait surprendre sur l’envie troyenne à la sortie des vestiaires, recule et à la 51′ le pauvre Aguilar trompe encore une fois son gardien d’une tête à la suite d’un coup-franc bien obtenu par Ripart. Troyes égalise, le match est relancé et les fantômes du début de saison compliqué reviennent hantes les esprits. Cependant les doutes se dissiperont 7 minutes plus tard, le temps pour Diop de redonner l’avantage aux monégasques, bien servi par Fofana.

La suite du match sera très plaisant pour le spectateur lambda, avec un ballon qui va d’une surface à l’autre, avec beaucoup d’occasion de but de part et d’autre. Ben Yedder aurait pu faire le break pour Monaco, la reprise de Touzghar passe de peu à coté, Salmier touche la transversale… Cette dernière demi-heure de jeu montre bien les choses que doit régler l’AS Monaco pour pouvoir aborder les compétitions avec un peu plus d’ambition et de sérénité. Une présence offensive indéniable, avec des menaces venant de partout, mais un secteur défensif encore fragile, avec des doutes qui subsistent sur Nubel, et surtout de trop nombreuses occasions franches données à l’équipe adverse.

Diop, Ben Yedder, Fofana et Tchouameni ont réalisé un grand match, mais le collectif doit être encore meilleur pour la suite de la saison. Du coté troyen, toujours pas de victoire mais du positif.

Troyes, sans succès mais avec du jeu.

Que ce résultat est dur pour les hommes de Battles, qui ont encore une fois montré un très beau visage mais repartent avec une défaite. Les promus et leurs idées de jeu sont une des raisons pour lesquelles la saison de Ligue 1 est des plus intéressantes, et il ne faut surtout pas que l’entraineur de Troyes renonce à ces idées. Les résultats viendront si les joueurs montre ce niveau d’implication sur le terrain.

Auteurs d’un pressing très haut durant toute la première mi-temps, ils ont considérablement gêné la relance monégasque et se sont procuré plusieurs occasions à la perte de la balle. Malheureusement il se font prendre suite à une erreur de concentration en fin de mi-temps, cruel mais le haut-niveau s’apprend aussi comme ça. Organisé en 3-4-3 qui sied à merveille aux caractéristiques de l’effectif, les troyens ont pratiqué un jeu attrayant, penchant sur les coté avec l’activité des pistons Ripart et Biancone, auteur du seul but du match. Chambost , Baldé et Touzghar ont bien combiné aussi, profitant des espaces laissés par la défense de Monaco.

Troyes aurait peut-être du bénéficier d’un penalty sur une main potentielle, mais la VAR en a décidé autrement et les hommes de Battles perdent les armes à la main. Bons derniers de Ligue 1 après 4 journées et 1 seul point gagné, les joueurs de l’Aube ont eu la malchance de tomber sur le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco dans ce début de championnat, pas facile de prendre des points. Avec cette philosophie de jeu et les joueurs qui constituent ce groupe, nul doute que les résultats vont arriver, Laurent Battles a l’occasion pendant 2 semaines de travailler avec son groupe, pour viser la victoire à la trêve avec le déplacement à Metz.

Un premier match qui met dans le bain pour ce dimanche de football, et un résultat qui donne de l’air à Monaco, mais qui ne doit surtout pas effacer les erreurs qui doivent être gommée au plus vite, surtout défensivement. Du coté de Troyes, les résultats ne suivent pas pour le moment, mais en faisant jeu égal face au PSG et à Monaco sur ces 4 premières journées les espoirs sont permis et les efforts paieront. Jouer au football comme ils le font doit être récompensé, et ils sont pour le moment sur la bonne voie.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page