BO : les notes de l’éclatante victoire face à l’UBB (27-15)

Dans un stade Aguiléra en fusion, le BO a réalisé une prestation monumentale pour ne laisser aucune chance à l’Union Bordeaux-Bègles (27-15). Les Basques ont récité une partition de rêve et obtiennent des notes à la hauteur de leur exploit.

Homme du match : Francis Saili (10/10)


Francis Saili obtient la note maximale ! (Photo Sud-Ouest)

Le meilleur joueur sur le terrain ce samedi après-midi. Capitaine de défense du BO, il a littéralement éteint chaque tentative de jeu au large des Bordelais. Le premier essai de Brett Herron (24′) part d’un gros plaquage offensif de Francis Saili. Balle en main, il s’est une nouvelle fois avéré être un point de fixation précieux pour ses coéquipiers. Le Néo-Zélandais s’est parfaitement mis au parfum du Top 14 et son association avec Tevita Kuridrani promet de faire des étincelles !

Le cinq de devant en mode tracteur (8/10)


Malgré quelques difficultés en mêlée fermée, James Cronin (7,5/10) et Guy Millar (7/10) ont réussi à faire un match solide. Présents en défense, ils ont réussi à tenir le rythme de cette première rencontre de Top 14. Remplacés par Ushangi Tcheishvili et Quentin Samaran en seconde période alors que le plus gros du travail avait été fait. Le BO a assuré 100% de ses ballons en mêlée !

Sorti à la pause pour commotion, Lucas Peyresblanques (9/10) avait réussi 40 minutes merveilleuses. Au quatre coins du terrain, le jeune basque avait rayonné dans tous les secteurs. En défense, il a su avancer sur chaque collision et rattraper quelques coups. Balle en main, il a marqué le deuxième essai biarrot (32′). Remplacé par François Da Ros (7/10) qui a apporté son expérience lors du second acte.

La deuxième ligne n’a pas été en reste et s’est elle aussi démultipliée. Andrew Cramond (8/10) et Evan Olmstead (8/10) ont été présents en touche, mais ont aussi réussi leur match en défense. Olmstead s’est particulièrement illustré dans les rucks en se montrant très précieux pour gratter quelques ballons à l’UBB. Entré en fin de match (68′), Dyer a amené sa puissance. Du grand art.

Troisième lignes ou sécateurs ? (9/10)


La troisième ligne basque a participé avec joie à cette éclatante victoire. Tornike Jalagonia (9/10) et Mathieu Hirigoyen (9/10) ont prouvé qu’ils avaient le niveau pour évoluer au sein de l’élite. Morts de faim, il ont enrayé les attaques bordelaises, que ce soit par leur vaillance au plaquage, ou par leur activité dans les rucks. Hirigoyen s’est même offert une percée de gala sur le premier essai.

Numéro 8, Steffon Armitage (9/10) a amené son expérience pour aider ses partenaires à gérer les nombreux temps forts et les quelques temps faibles. Sinon, il a fait ce qu’il sait faire de mieux : mettre ses mains dans les rucks et mettre une pression terrible sur le porteur de balle. Il a énormément couru, et a donc signé une performance cinq étoiles pour ses (presque) 36 ans.

Brett Herron : on sait à quoi s’en tenir (9,5/10)


Barnabé Couilloud (9/10) a joué une partition de haute volée pour animer le jeu basque. Il a parfaitement su mettre de la vitesse ou calmer le jeu selon ce que le match lui commandait. En collant bien au ballon, il a lui aussi montré qu’il avait le niveau pour suivre le rythme d’une rencontre de Top 14.

Brett Herron (9,5/10) suscitait quelques interrogations lors de son arrivée au BO cet été. Qui est ce Sud-Africain remplaçant de Marcus Smith aux Harlequins ? L’ouvreur a vite donné des réponses. Auteur de 17 points, avec un essai et un 100% au pied depuis n’importe quelle partie du terrain, il a grandement contribué à la victoire du BO. Son aisance balle en main, sa vision du jeu, et son jeu au pied de qualité en ont fait l’un des grands bonhommes de la partie. Une très belle surprise.

Kuridrani un poil en dessous, le triangle arrière assure


Pour son premier match à Aguiléra, Tevita Kuridrani (7,5/10) a déjà montré qu’il était une force de la nature en enfonçant quelques portes dans la défense girondine. Il n’a cependant pas été le Biarrot le plus influent et n’a pas réussi à véritablement tirer son épingle du jeu. Il devrait malgré cela monter en puissance au fil de son adaptation sur la cote basque ! Remplacé par Vergnaud (68′) qui a réalisé une bonne entrée.

Henry Speight (7,5/10) a pour sa part bien couvert sa partie de terrain. Il a souvent cherché à jouer après contact avec plus ou moins de succès, mais sa puissance et sa solidité balle en main sont intéressantes pour son équipe. Gavin Stark (8/10) s’est plutôt illustré en seconde période, en apportant sa vivacité dans la défense adverse. On a hâte de voir ce joueur évoluer en Top 14.

Romain Lonca (9/10) a marqué son retour en Top 14 face à son ancien club par une prestation de haute volée. Il a souvent joué très juste, que ce soit balle en main ou dans son placement au fond du terrain. Son jeu au pied est bon, et cerise sur le gâteau, il s’est offert un essai de 90 mètres pour définitivement enfoncer le clou (45′).

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :