Brive – Perpignan (36-15) : les trois statistiques à retenir

Pour son grand retour en Top 14, l’USAP a succombé à l’agressivité d’une équipe de Brive qui s’est nettement imposée avec le bonus offensif (36-15). Retour sur cette rencontre en trois statistiques.


Enzo Hervé et les Brivistes ont mieux exploité leurs ballons que les Catalans (DIARMID COURREGES / AFP)

L’USAP a tenu le ballon, Brive l’a exploité


Premier enseignement de cette rencontre, les Perpignanais ont plus tenu le ballon que le CAB avec 55% de possession de balle. Les Catalans ont réussi 121 passes contre 83 pour les Corréziens et ont gagné 296 mètres contre 205. Ces statistiques illustrent une fois de plus que nous sommes dans une ère ou de nombreuses équipes s’imposent en pratiquant un rugby de dépossession.

On en a l’habitude avec les All Blacks et maintenant avec le XV de France. Mais c’est aussi vrai sur cette journée, puisque Bordeaux s’est lui aussi incliné avec 55% de possession tandis que le Stade Français trépassait avec 59% de ballons entre ses mains face au Racing.

Avec trois essais à zéro, les Brivistes ont montré que le réalisme dans les zones de marque reste le facteur clé de ce sport (et de nombreux autres). Perpignan peut néanmoins penser qu’avec moins de joueurs absents (Jaminet, Landajo, Delguy…), elle sera en mesure de mieux utiliser ses temps de possession.

Brive gaillard en défense


Si le CA Brive devient une équipe de plus en plus joueuse, en dépit des clichés à la dent dure, la qualité principale des partenaires de Saïd Hirèche est aussi la plus importante au rugby : l’agressivité sur les points de rencontre. Et cela, les Catalans en ont fait les frais, puisque les Coujoux les ont surclassé dans l’impact défensif.

Brive a réussi 131 plaquages contre 103 pour Perpignan, avec 97% de tentatives réussies contre 90%. Les Brivistes ont battu 12 fois la défense visiteuse, qui ne les a surpassé que quatre fois. Le succès coujoux n’est donc pas tombé du ciel, et démontre l’engagement de l’équipe et sa détermination à obtenir un maintien rapide dans l’élite.

5-0 dans la course au maintien


Car l’enjeu principal de cette rencontre était bien celui-ci : prendre un maximum d’avance sur son adversaire en vue de la course pour le maintien. Cette saison, les quatre club promis à cette lutte de tous les instants sont le Biarritz Olympique, la Section Paloise, l’USAP et Brive.

Autant dire que cette première journée s’ouvrait sur un duel déjà très important. Et à ce petit jeu, ce sont les joueurs de Jeremy Davidson qui ont réalisé la meilleure opération. Cinq points pris grâce au bonus offensif (trois essais à zéro), aucun laissé en route aux Perpignanais, Brive a frappé fort d’entrée de championnat.

Pour l’USAP, ce déplacement en Corrèze constitue donc un échec important. Les partenaires de Mathieu Acebes peuvent toujours se consoler sur la magnifique opportunité de rebond que leur offre le calendrier, avec la réception de Biarritz, la semaine prochaine, pour vite se refaire la cerise !

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page