LOU – ASM (28-19) : Le LOU croque Bibendum, nos tops et flops

Ce dimanche, la première journée de Top 14 se poursuivait dans la capitale des Gaules avec la visite des Auvergnats pour le derby de la région Auvergne Rhône-Alpes. Au terme d’un match assez spectaculaire, ce sont les Lyonnais qui se sont imposés devant leur public face à un Clermont trop imprécis en seconde mi-temps pour espérer mieux. Les clermontois pourtant dominateurs dans les premières 35 minutes se sont fait punir en deux actions et n’ont jamais repris la tête de la rencontre. Les hommes de Jono Gibbes quittent Lyon sans le moindre point au classement.  

La joie de Lyonnais contrastait avec la déception d’Arthur Iturria au coup de sifflet final (Rugbyrama)

Nos tops


Ethan Dumortier

L’homme du match en attaque côté Lyonnais. Le champion du monde U20 en 2019 a marqué de précieux points auprès de son coach Pierre Mignoni. Alors que son équipe est menée de 9 points (7-16) il jaillit sur deux actions pour inscrire un doublé et redonner l’avantage à son équipe qui ne le perdra plus. Sur un contre ruck parfaitement mené par les Lyonnais, Pelissié fixe parfaitement la défense et sert Goujon qui navigue entre deux Clermontois pour donner le cuir à Dumortier qui aplatit en terre promise.

Il signe son doublé sur une action en première main en terminant sa course par un magnifique crochet. Très bon match du jeune français, qui s’il continue comme ça, pourrait rapidement taper dans l’œil du sélectionneur Fabien Galthié qui l’a déjà pris pour les oppositions à Marcoussis.

Thomas Rozière

Le jeune arrière de 21 ans des jaunes et bleus débutait sa saison à l’arrière face aux lyonnais. Pas un cadeau pour le jeune français quand on connait les artilleurs du côté de Lyon. Match solide de Thomas Rozière qui s’est saisi de nombreux ballons hauts et n’a pas hésité à relancer des ballons et a joué intelligemment au pied. S’il a été battu par Léo Berdeu sous une chandelle, le jeune arrière doit continuer de jouer pour prendre de l’expérience. La jeunesse Française prend son destin en main et s’impose petit à petit dans tous les clubs de Top 14 et de Pro D2.

Les commentaires de Canal +

La complicité entre le journaliste de Canal + Jean Baptiste Esculié et l’ancien ailier de Toulouse Cédric Heymans nous a ravi. La spontanéité de l’homme aux 59 sélections avec le XV de France régale par sa passion et son envie de partager son expérience du terrain avec les téléspectateurs. Ses analyses sont précises et le sont notamment sur les essais de Dumortier ou il connait parfaitement le poste. Ses petites erreurs dans les noms des joueurs nous rappellent son ancien sélectionneur Marc Lièvremont mais la façon dont son compère le reprend fait souvent sourire.

Nos flops


L’imprécision clermontoise

Les jaunes et bleus ont montré une imprécision presque lunaire sur le terrain de Lyon. En première mi-temps les Clermontois ont été solides et ont scoré jusqu’à mener de 9 points. Repris au score au fur et à mesure de la rencontre, les joueurs de Jono Gibbes se sont retrouvé menés à leur tour de 9 points à 20 minutes du terme. 20 minutes ou les Clermontois ont presque tous les ballons mais se ratent constamment à l’image de cette passe manquée de JJ Hanrahan vers Judicaël Cancoriet. Une imprécision chronique qui a empêché les Auvergnats de ramener un point de bonus défensif.

Wesley Fofana

Décidément, les blessures n’ont pas épargné le niveau de l’ancien international français. On l’a simplement très peu vu et les peu de fois ou il a touché les ballons, il s’est soit contenté de faire jouer derrière lui ou a fait tomber le cuir. Il est l’une des images de l’imprécision clermontoise en faisant tomber un ballon d’essai pourtant parfaitement servi dans l’intervalle par Camille Lopez. Le joueur de 33 ans semble à bout de souffle dans ce qui devrait être une de ses dernières saisons.

Le public lyonnais

Petite ambiance à Lyon pour cette reprise du Top 14. Après une saison enfermés dans des stades vides, les joueurs étaient droit d’attendre une ambiance de feu pour leur retour devant le public. Pourtant les 13000 spectateurs du Matmut stadium n’ont pas été silencieux mais comparé aux ambiances à Mayol, Aguiléra ou Pierre-Fabre, nous sommes restés sur notre faim de grosse ambiance. On sent que le LOU subit la concurrence des autres sports dans la ville mais aussi la taille de la métropole lyonnaise.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page