Avant le Real Madrid, l’Inter galère conte la Sampdoria (2-2)

Après deux victoires en deux matchs, les hommes de Simone Inzaghi voulait enchainer avec une troisième victoire et préparer pour le mieux le choc contre le Real Madrid en Ligue des Champions en milieu de semaine mais c’était sans compter sur une Sampdoria coriace.

1 match, deux visages pour l’Inter.

Pourtant, l’Inter Milan est bien rentré dans ce match avec une première mi-temps bien gérée par un Barella très influent dans le jeu interiste. Malgré une maitrise relative de l’Inter, le match est équilibré et il faudra attendre la 18ème minute pour que le match se débloque. Une faute de Colley donne un coup-franc axial aux vingt mètres que Federico Di Marco envoie dans la lucarne d’Audero. Un superbe but qui vient récompenser une Inter qui occupait majoritairement la moitié de terrain de la Samp’.

Un bijou qui va faire le tour des tops buts européens

Tout à coupe le match s’emballe, et l’Inter passe tout près de doubler la mise suite à cette frappe de Lautaro bien arrêtée par Audero. Cet arrêt constitue un tournant dans le match car dans la continuité de l’action, la Sampdoria obtient un corner bien tiré, le ballon traine dans la surface et Yoshida peut placer une frappe écrasée qui vient mourir dans le but d’Handanovic. Tout est à refaire pour l’Inter qui va se ressaisir, augmenter son emprise du ballon et va être récompensée au bout d’une contre-attaque assassine en toute fin de période, avec une belle récupération de Hakan Çalhanoğlu, qui lance Barella dans la profondeur qui trouvera Lautaro grâce à un centre précis et puissant. L’attaquant argentin n’a plus qu’a placé son pied gauche pour battre Audero et place les interistes devant à la pause.

Seulement, la seconde mi-temps ne va pas ressembler à la première, et au bout de seulement quelques minutes, Augello va recevoir un centre de Bereszynski et envoie une ogive dans la lucarne de Handanovic. Tout à coup, la maitrise entrevue durant la première période s’estompe, la Sampdoria prend de plus en plus l’ascendant physique et tient bien ce résultats. Çalhanoğlu (55′) et Correa (69′) auraient pu donner l’avantage à l’Inter, mais leur tentative manque de précision à chaque fois. La tension monte, les esprits s’échauffent et les cartons pleuvent, le match devient de plus en plus compliqué à suivre. Le rythme haletant et le beau jeu montré ont fait place à une guerre des tranchées pour le ballon. Un jeu viril qui a fait des dégats coté Milan, puisque Sensi et Barella ont semblé touchés à la fin du match. Il faudra faire attention à leur état en prévision de l’affrontement contre Madrid mercredi.

Un jeu viril tout au long de la rencontre

La Sampdoria aurait même pu obtenir un penalty pour un tirage de maillot de Dumfries, mais les arbitres n’étaient pas de cet avis. L’Inter se contente donc de ce nul après un match durant lequel ils auront montré deux visages, le premier rassurant, assuré dans son jeu et le deuxième un peu plus fébrile au milieu et en défense, il y a du travail pour aborder de la meilleure des manière le choc de milieu de semaine.

Quels points à travailler?

Comme nous l’avons évoqué dans le résumé du match, l’Inter doit travailler pour gagner en consistance et en régularité au sein d’un match. Au contraire de leur fin de saison dernière, les interistes ont du mal à tuer les matchs et garder le pied sur l’accélérateur. A chaque fois qu’ils menaient au score, ils se sont mis à reculer, à freiner un peu le jeu ce qui a permis à la Sampdoria de se remettre dans le match. La passivité de la défense sur le premier but le montre bien, la concentration n’est pas optimale sur la durée du match.

L’animation offensive est aussi à travailler, on a pas senti durant la seconde période que les joueurs offensifs se trouvaient facilement, l’association Dzeko – Lautaro doit encore se perfectionner pour pouvoir effacer le fantome de Lukaku sur le front de l’attaque. Il faudra aussi surveiller l’état des deux joueurs touchés cités un peu plus haut, ces deux joueurs sont essentiels dans l’entrejeu de l’Inter et leur absence potentielle contre le Real Madrid pourrait faire du mal.

Barella bien pris par le milieu de la Samp’ en deuxième mi-temps

Un match nul décevant pour l’Inter qui perd sa première place et montre des failles dans son jeu qu’il va falloir gommer. Le rendez-vous du milieu de semaine semble parfait pour remettre les pendules à l’heure et se remettre dans le droit chemin, encore faudra-t-il gagner…

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page