Les 3 pièges déjoués par Lyon face aux Rangers

A l’Ibrox Stadium, l’Olympique Lyonnais était attendu au tournant par les Glasgow Rangers de Steven Gerrard, qui comptaient bien prendre un avantage psychologique et comptable dans ce duel entre les deux favoris du groupe. Mais Lyon a déjoué trois pièges pour parfaitement lancer sa campagne européenne (2-0).


Les Lyonnais se sont montré solidaire pour signer une victoire référence (Twitter @Sinaly_2)

Lyon a cassé le rythme écossais


Face à une équipe britannique, le danger était grand de se faire entraîner dans un tempo que l’OL n’aurait pas su assumer. En début de rencontre, les Rangers ont tenté d’imprimer un rythme élevé. Les Lyonnais ont donc commis de nombreuses erreurs techniques dans un premier temps.

Mais ils ont su faire de le dos rond, et progressivement casser le rythme grâce à la meilleure technique de son milieu de terrain. Les Bruno Guimaraes, Maxence Caqueret, ou Emerson ont été des repères importants pour leur partenaires. Pour une des premières fois de la saison, le collectif de l’OL a semblé cohérent, et en mesure de limiter l’affluence ou l’envie de l’adversaire sans paniquer.

L’OL s’est montré réaliste


Cette semaine, deux clubs français ont réalisé de belles performances sans être payés. D’abord le LOSC, qui a dominé Wolfsburg en supériorité numérique (17 tirs à 2 et 4 tirs cadrés à 0). A Moscou, l’OM a pour sa part largement eu les moyens de battre le Lokomotiv (19 tirs cadrés à 5, 7 tirs cadrés à 2). Pourtant, ces deux dignitaires de Ligue 1 n’ont pas su concrétiser leurs occasions, et ont finalement perdu deux des trois points qui leur tendaient les bras.

Ce n’est pas ce qu’il s’est passé pour l’OL. Au contraire. Plus forte expérience européenne ? Plus de réussite ? Ou plus de froideur ? Toujours est-il que Lyon a eu moins d’occasions que Glasgow (3 contre 8) et a moins tiré (8 contre 11). Mais les joueurs de Peter Bosz se montré bien plus réalistes en scorant deux fois. Une qualité que l’on reconnaît généralement aux grandes équipes.

La défense lyonnaise fait taire les critiques


Tout n’a pas été parfait face aux joueurs de Steven Gerrard. Loin de là, puisque ce sont bien les Écossais qui se sont procurés plus d’opportunités. Mais avec sa défense centrale type au coup d’envoi (Denayer-Boateng) et la bonne performance de ses latéraux (Emerson-Gusto), Lyon n’a pas encaissé de but à l’extérieur.

Si Anthony Lopes a assuré, notamment devant Kent avant la pause (41′), les attaquants des Rangers n’ont pas réussi à marquer ou à se montrer dangereux à de multiples reprises. La défense des Gones a donc assuré et rassuré ses supporters. En somme, pour ce match européen face à son principal rival dans son groupe, Lyon a su mettre tous les ingrédients pour se lancer idéalement. A confirmer lors de ses prochaines sorties, et notamment dimanche soir, au Parc, face au PSG.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro