Décryptage de la bonne prestation d’Eliot Matazo contre Sturm Graz (1-0).

Face à Sturm Graz, au Stade Louis II, l’AS Monaco s’est imposée sur la plus petite des marges (1-0) pour débuter convenablement sa campagne de Ligue Europa. Si de nombreux points sont encore à travailler, quelques joueurs ont marqué des points. C’est le cas d’Eliot Matazo.


Eliot Matazo a réalisé un grand match dans l’entre-jeu monégasque (asmonaco.com)

Alors que Niko Kovac ne lui avait fait confiance que quatre petites minutes depuis le début de la saison, le jeune milieu de terrain (19 ans) était aligné d’entrée face aux Autrichiens. Et l’international espoir belge n’a pas déçu les attentes placées en lui.

Plus intéressant que Jean Lucas ?


Dans un match que l’ASM a nettement dominé, avec 72% de possession de balle, Eliot Matazo a su tirer son épingle du jeu. Il s’est notamment montré très actif et capable de couvrir de grandes surfaces du terrain, pour travailler devant sa défense, mais aussi au contact de ses attaquants.

Son apport a été précieux pour aérer le jeu monégasque, mais aussi pour jouer dans les petits espaces avec ses partenaires. Même si l’adversaire ne lui a pas infligé un pressing redoutable, le joueur formé à Anderlecht a montré de belles aptitudes pour bonifier le jeu de son équipe.

Si Jean Lucas, la recrue brésilienne venue de Lyon à l’intersaison n’a pas encore conquis tous les coeurs sur le Rocher, il devra améliorer ses performances pour ne pas se faire déborder par son jeune concurrent. Matazo a même semblé plus intéressant dans sa capacité à récupérer des ballons.

Petit florilège du match d’Eliot Matazo face à Sturm Graz

Les statistiques confirment l’impression visuelle


Remplacé dans la dernière ligne droite du match par Youssouf Fofana (73′), Eliot Matazo a eu le temps de traduire l’impression visuelle de son match en bonnes statistiques. Il a par exemple réussi 50 passes au total avec 90% de réussite. A titre de comparaison, Aurélien Tchouaméni, jeune international français et plaque tournante de l’ASM, en a réussi que quelques unes de plus (67), en jouant l’intégralité de la rencontre.

Matazo, c’est aussi 67 ballons touchés pour seulement sept de perdus et quatre fautes provoquées. Défensivement, il a su réussir trois interceptions et quatre des cinq tacles qu’il a tentés. Des bonnes stats, puisque Monaco a tenu le ballon. Les 11 duels gagnés sur 12, et les deux dribbles réussis sur deux tentés, viennent illustrer un peu plus la belle performance du numéro 36 des Rouges et Blanc.

Une prestation à confirmer


Ces prochaines semaines, Eliot Matazo risque d’être plus régulièrement sollicité par Niko Kovac, qui lui faisait déjà confiance à quelques reprises la saison passée (dix matches). Sa belle prestation de ce jeudi soir sera donc à confirmer, y compris face à des adversaires peut-être plus dangereux pour l’ASM. Mais c’est aussi à ces occasions que nous en saurons plus sur la véritable valeur du joueur. A suivre…

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page