XV de France : Quels piliers gauches cet automne ?

À un mois et demi de la tournée d’automne du XV de France qui s’annonce palpitante avec la réception de l’Argentine, de la Géorgie et des All Blacks, Le Club 115 vous propose une revue d’effectif à chaque poste. Au menu du jour, la fournée des piliers gauches français avec un réservoir assez fourni de joueurs. 

Jean-Baptiste Gros, Quentin Walcker et Hassane Klingar sont en concurrence chez les Bleus

Les six favoris du poste


Cyril Baille (Stade Toulousain)

Certainement le titulaire du poste pour cette tournée, le Toulousain est le numéro un indiscuté chez les club doubles champions de France et d’Europe. Cyril Baille, qui a été sélectionné pour la première fois par Guy Novès face aux Samoas en 2016, ne cesse d’impressionner sur le terrain. Solide en mêlée (Il avait dominé tous les droitiers européens sauf Furlong pour son premier tournoi en 2017) et très disponible dans le jeu, il semble installé à ce poste pour la coupe du monde en France.

Attention cependant car la concurrence est rude et de jeunes éléments poussent derrière, profitant des particularités du calendrier français pour se montrer en sélection. Le Toulousain aura l’occasion de montrer qu’il est bien indétrônable face aux Blacks pour le match le plus attendu de cette tournée en France et peut être dans le monde. 

Jean-Baptiste Gros (RCT)

Fabien Galthié en avait fait son remplaçant dès son arrivée à la tête du XV de France. Le double champion du monde U20 en 2018 et 2019 avait été très bon lors de ses sorties lors des tournois 2020 et 2021 même si, à l’image de l’équipe de France, il avait été en difficulté à Murrayfield en 2020. Appelé pour jouer la tournée en Australie, le joueur aux onze caps se montre également bon en mêlée fermée mais reste un peu tendre face à des droitiers très expérimentés. Puissant proche des rucks, le Toulonnais apporte encore plus de densité physique à l’équipe de France lors de ses rentrées. 

Hassane Kolingar (Racing 92)

Le Racingman est très impressionnant physiquement. Titulaire lors de l’Autumn Nation Cup face aux Anglais, le joueur formé à Soisy-sous-Montmorency impressionne en défense et ballon en main ou il fait parler sa puissance. En concurrence avec Eddy Ben Arous dans son club, le jeune joueur devrait très vite prendre la place de titulaire avec la blessure de l’ancien international français. Son point faible reste la mêlée fermée ou il peut encore progresser. Sa marge de progression à ce poste est importante et c’est tant mieux à son âge. 

Reda Wardi (Stade Rochelais)

Le Rochelais va débuter sa troisième saison dans le club qui l’a révélé au plus haut niveau. Arrivée à l’été 2019 en provenance de Béziers, il avait surtout été utilisé en doublure de Dany Priso. Lors de l’exercice précédent, il a pris la place de titulaire à gauche de la mêlée rochelaise et avait disputé toutes les phases finales avec le maillot frappé du numéro 1. 

C’est la force des gauchers français en ce début de troisième décennie du 21ème siècle : ils sont tous très mobile et portent très bien le ballon, apportant une option dans le jeu un peu plus loin des zones d’affrontement. On a par exemple vu plusieurs fois Wardi utilisé entre le 10 et le 12 pour être servi et faire un point de fixation ou pour créer de l’incertitude dans les défenses adverses. 

Quentin Walcker (Castres)

Le néo-Castrais avait été appelé par Fabien Galthié pour partir avec le XV de France en Australie défier les Wallabies. Il est rentré dans le Tarn avec deux sélections internationales. Révélation au poste de pilier gauche la saison dernière en Pro D2, l’ancien Perpignanais a décidé de se lancer un nouveau défi après douze ans passés en Catalogne. 

Excellent en mêlée fermée en Pro D2, il a quelque peu souffert face à son vis-à-vis australien. Comme les quatre autres cités il se déplace très bien sur le terrain et se rend disponible. Son manque d’expérience en Top 14 pourrait lui couter sa place pour la tournée en sélection mais la balle est dans son camp pour changer la donne d’ici la coupe du monde. 

Enzo Forletta (MHR)

Lui aussi ancien Catalan, il a été appelé pour la première fois en sélection à l’occasion de la tournée en Australie à l’été 2021. À la différence de ses concurrents directs au poste, il est moins disponible dans le jeu mais peut être redoutable proche des rucks. Très bon en défense également, le Montpelliérain ne devrait pas parvenir à prendre l’avion vers Marcoussis mais restera certainement aux aguets d’éventuelles blessures. Il saura répondre si son sélectionneur fait appel à lui.

Le choix du Club


Nous nous improvisons ici sélectionneur du XV de France et même si nous n’avons pas toutes les clés comme Fabien Galthié, nous allons nous essayer à donner notre avis mais rassurez-vous, sur ce coup-ci, on ne vous donnera pas trop de quoi twitter sur notre inculture Rugby. Nous misons sur l’expérimenté Cyril Baille et les deux jeunes Hassanne Kolingar et Jean Baptiste Gros.


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro