FC Nantes, Quelles ambitions pour cette saison? Autopsie d’un bon début de saison.

Complétement à la rue la saison dernière, le FC Nantes s’est sauvé de justesse en terminant 18ème du dernier exercice avec 4 victoire lors des 5 derniers matchs du championnat et une participation au barrage contre Toulouse qui s’est soldé par un maintien dans l’Elite à la faveur du nombre de buts à l’extérieur (victoire 2-1 à Toulouse, défait 1-0 à la Beaujoire). Cependant, le début de saison des canaris constitue l’une des belles surprise de ce championnat, avec une 10ème place, des meilleurs résultats que la saison dernière et surtout de l’amélioration dans le jeu. Alors quelles sont les raisons de ce sursaut, et jusqu’où peuvent aller ces canaris ?

Kombouaré, l’homme qu’il fallait à Nantes.


Arrivé en février 2021 pour succéder à Raymond Domenech, c’était alors le quatrième entraineur de la saison pour le club de Waldemar Kita. En grande détresse sportive, le club s’est rabattu sur la bonne vieille formule magique du meneur d’hommes qui eut mobiliser un groupe et aller chercher un maintien. Et bien forcé de constater que cette recette a encore une fois porté ses fruits, puisque les canaris sont encore en Ligue 1 cette saison. Après une conférence de presse de présentation lunaire durant laquelle Kombouaré n’avait pas semblé très joyeux à l’idée d’entrainer le FC Nantes, l’optimisme n’était pas de mise en Loire Atlantique. Mais au final, l’ancien entraineur du PSG et de Toulouse a fait du bon travail dans ce club qui ressemblait plus à un cirque qu’à un club de foot, a remis les choses à l’endroit et surtout, a fait progressé son équipe.

Une première victoire convaincante à Angers pour son premier match sur le banc du FC Nantes, mais une incapacité à confirmer après ces trois points importants pris. 2 matchs nuls contre Marseille et Nantes et une défaite contre Reims, le bilan n’est pas très bon et on se demande si le club arrivera à se maintenir. Mais la 29ème journée arrive et le FC Nantes obtient une victoire qui fera office de déclic pour ce groupe, un succès prestigieux sur le terrain du PSG. Durant ce match les canaris ont soufferts, beaucoup ( 75% de possession pour le PSG et presque 3x plus de passes) mais les hommes de Kombouaré rapportent les trois points après un succès 2-1 alors qu’ils étaient menés 1-0 à la mi-temps. Un match qui illustre donc la mentalité de ce groupe qu’a pu instaurer l’entraineur, une solidarité à toute épreuve dans cette bataille qu’est la course à la relégation. Mais on ne cure pas tous les maux comme cela, et le FC Nantes repart sur une série de match sans victoire pendant plus d’un mois.

Le club continue son sur-place avec des matchs nuls et des défaites même si le contenu du jeu est meilleur, les nantais manquent de talent et d’efficacité pour s’imposer. Mais le travail paye, puisque comme on l’a annoncé en introduction, le FC Nantes va obtenir une victoire à Strasbourg qui va enclencher une belle série et leur permettre de sauver leur place. 2-1 à Strasbourg, 4-1 à Brest, 3-0 face à Bordeaux et 4-0 contre Dijon, les nantais ont pu se donner confiance et à force d’abnégation, sauver leur place.

Kombouaré a donc su insuffler un nouvel état d’esprit conquérant comme on pouvait s’y attendre avec lui, mais aussi faire progresser son équipe dans le jeu pour obtenir des victoires probantes contre des concurrents au maintien. Une fin d’exercice en trombe qui laisse place à un été chargé pour continuer sur cette voie, mais l’entraineur n’est pas seul responsable de ce début de saison nantais.

Des progressions notables


On en parlait juste au-dessus, Kombouaré a su faire progresser son équipe. Et plusieurs joueurs ont su profiter de cet élan de l’équipe en fin de saison dernière pour continuer sur leur lancée et s’imposer comme des cadres de l’équipe et emmener le FC Nantes dans ce bon début de saison.

Premièrement, Ludovic Blas réalise un excellent début de saison avec déjà 4 buts au compteur. Au-delà des statistiques, son influence dans le jeu est remarquable, avec des nombreuses attaques passants par lui. Positionné à droite du milieu de terrain dans le 4-1-4-1 de Kombouaré, le gaucher fait preuve d’une grosse activité sur le terrain, et sa qualité de pied aide beaucoup pour les coups de pieds arrêtés. Sa carte d’influence dans le jeu le montre bien, le jeune milieu de terrain n’est pas avare d’effort et se balade un peu partout sur le terrain, ce qui en fait une menace imprévisible pour les défenses adverses.

Source : Sofascore.com

Bien évidemment comment parler de Blas sans évoquer son pendant à gauche du milieu de terrain, Moses Simon. Il avait déjà montré quelques bonnes choses la saison dernière mais sa fougue avait du mal à être canalisée. De la vitesse, du dribble mais un manque de lucidité dans la finition qui aurait fait beaucoup de bien la saison dernière. Cette saison c’est beaucoup mieux, et c’est un des hommes les plus utilisé par Kombouaré. 8 match, 8 titularisations avec une moyenne de 80 minutes par match, sa présence booste l’animation offensive de Nantes et semble être très bien parti pour réalisé une meilleure saison. Avec 1 but et 5 passes décisives en championnat en 8 matchs, son influence sur l’attaque nantaise est déjà très forte, surtout si on compare avec l’année dernière où il avait mis 6 buts et donné 5 passes en 33 matchs. De plus, son profil est différent de Blas, on parle là d’un ailier traditionnel, qui va mordre la ligne de touche et percuter sur son aile gauche. Comme pour Blas, sa heatmap est des plus représentative:

Moses Simon, poison de l’aile gauche.

Et bien sur nous finissons notre trio de joueurs qui ont progressé avec Randal Kolo-Muani, qui a pris une autre dimension cette saison après son été marqué par la campagne des JO où il a été l’un des seuls à donner satisfaction. Grand espoir de Nantes, il semble avoir plus d’importance dans le système de Kombouaré cette année et au bout de 7 match, a déjà marqué 2 fois et donné 1 passe décisive. Continuera-t-il sur sa lancée pour dépasser son totale de but de l’an dernier et marquer 10 buts? On peut l’espérer oui.

Quelles ambitions?


Actuellement classé 10ème avec 10 points, difficile de rêver d’Europe ou d’un classement au-delà de la 8ème place pour eux. La concurrence avec des équipes qui se sont bien renforcées durant l’intersaison est trop forte, le FC Nantes reste un club fragile du point de vue économique et sportif. Mais s’ils continuent sur cette lancée avec les intentions de jeu qu’on a pu observer cette saison, même dans des défaites (les défaites face à Lyon et Nice notamment ont pu donner des motifs de regrets tant les canaris pouvaient aller chercher quelque chose).

L’ambition pour eux sera de se maintenir le plus rapidement possible pour pouvoir jouer tranquillement, et préparer avec un peu de sérénité l’avenir du club. Il faudra bien travailler pour Kombouaré et les dirigeants nantais car ils vont perdre Kolo-Muani l’été prochain, l’attaquant français étant en fin de contrat en juin prochain et qui refuse de prolonger, est tenté par une aventure en Allemagne.

Alors ne grillons pas les étapes pour le FC Nantes, qui est peut-être sur la bonne voie au niveau sportif. Les prochains matchs contre Troyes, Bordeaux, Clermont et Montpellier seront à suivre pour pouvoir place un curseur sur la saison du FC Nantes. Alors saison sereine, ou lutte pour le maintien? C’est aux joueurs et à l’entraineur de confirmer maintenant.


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro