Castres-Toulon (27-16) : les incohérences de monsieur Descottes sur le jeu déloyal

Au Stade Pierre-Fabre, le Castres Olympique s’est imposé devant le RC Toulon samedi soir (27-16) pour s’emparer de la quatrième place du classement. Deux décisions de monsieur Descottes pour jeu dangereux ont pourtant retenu notre attention.

Action 1 : Rouge pour Nakosi ?


1. Contexte.

30ème minute de jeu, Castres mène 13-9 grâce à un essai de Wilfried Hounkpatin. Au large, l’arrière toulonnais, Thomas Salles, tente de prendre de vitesse Thomas Combezou. Il se fait reprendre par l’expérimenté second centre et commence à chuter. Filipo Nakosi, qui couvrait son vis-à-vis Aymeric Luc, se retrouve en face de l’ancien aurillacois pris par Combezou. Le Fidjien ne se retire pas pour laisser le plaquage se terminer et son épaule heurte brutalement le jeune toulonnais à pleine vitesse.

L’action est spectaculaire et l’arbitre assistant signale un jeu déloyal à son arbitre de champ, qui laisse l’avantage. Monsieur Descottes demande finalement la vidéo pour vérifier un éventuel acte de jeu déloyal. 

2. Les images et la décision arbitrale.

Le plaquage de Nakosi est dans un premier temps exécuté en haut du buste de Thomas Salles, puis se décale sur sa gorge. Aucune faute n’est sifflée sur cette action par Monsieur Descottes.

3. Notre avis.

On nous rabâche tous les week-ends que le plus important est la sécurité des joueurs. Alors, pourquoi ne pas sanctionner cette action d’une pénalité a minima ? Combezou fait tomber Salles le plaquage est bon, pourquoi Nakosi se sent obliger d’attaquer encore le joueur plutôt que de rester sur ses appuis pour contester le ballon ? 

On a vu cette saison des cartons rouges donnés pour des actions similaires pour protéger les joueurs et arrêter ces doubles plaquages assassins. Monsieur Descottes n’est pas cohérent avec le reste du corps arbitral qui aurait, à coup sûr, du sanctionner le Fidjien d’un carton rouge. Il ne faut plus voir ce genre de geste sur les terrains de rugby pro aujourd’hui ou on veut refaire du rugby un sport d’évitement. 

Action 2 : Le jaune de Leone Nakarawa


1. Contexte.

Cinq petites minutes seulement après l’action de Nakosi, les Castrais sont à l’attaque. Le score n’a pas évolué mais les locaux intensifient leur emprise sur le match et veulent faire le break avant la mi-temps. Julien Dumora initie une action puis sert Geoffrey Palis dans l’intervalle avant de se faire plaquer légèrement à retardement. Si Nakarawa tente de s’enlever au dernier moment, Monsieur Descottes veut revoir l’action du numéro 8 fidjien de Toulon pour un éventuel jeu déloyal.

2. Les images et la décision arbitrale.

La passe de Dumora devant Nakarawa
Le plaquage à retardement
Fin de l’action

Il ne suffit que deux ralentis à Monsieur Descottes pour prendre sa décision. Il ne s’agit pas d’un plaquage mais d’une charge à l’épaule à retardement, ce sera donc pénalité carton jaune contre les Toulonnais.

3. Notre avis.

C’est selon nous l’action qui pose la question de la cohérence arbitrale de ce match. Le carton jaune n’est pas un scandale, puisque Leone Nakarawa est en retard. Mais si le Fidjien prend dix minutes pour une charge à l’épaule dans la poitrine à retardement, comment expliquer que Filipo Nakosi ne soit même pas sanctionné d’une pénalité ? Son action est également une charge à l’épaule bien plus haute (même si Thomas Salles se baisse avec le plaquage).

Notre déception


Ce genre d’action est souvent le fait de joueurs issus des îles. On pense à Skelton, Botia, les Palois Tuimaba et Tagitagivalu et sur cette action Nakosi. Tous ces joueurs qui ont eu à un moment les fils qui se touchaient sont issu de l’hémisphère sud et plus précisément des îles du Pacifique. On se souvient également de Nalaga face à Elissalde en 2009 pendant une rencontre entre les îles du Pacifique et le XV de France, ou le fidjien avait assassiné le Français. 

Il y a une véritable problématique sur ce type de joueurs qui à tout moment peuvent faire un attentat sur le terrain. Il y a un véritable travail à faire là-dessus sur les joueurs du Pacifique. À voir si cela se fera, pour le bien du Top 14, mais aussi parce qu’on les préfère tellement lorsqu’ils nous régalent de leurs actions venues d’ailleurs…


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page