5 points à retenir du bon début de saison du BO

Promu en Top 14, le BO a bien géré son début de saison en remportant deux de ses cinq premiers matches, malgré un calendrier infernal. Voici cinq points à retenir du retour dans l’élite du club basque.

Brett Herron (à droite) a réussi ses débuts avec le BO (France24)

1. Le BO est compétitif en Top 14.


Avec les réceptions de l’UBB, du Racing et de Toulouse, couplées à un déplacement à La Rochelle, Biarritz défiait les quatre demi-finalistes du dernier championnat. Mais aussi quatre des meilleures équipes européennes. Des gros tests auxquels les joueurs du président Aldigé ont répondu positivement.

A lire aussi : La palette complète de Francis Saili sur l’essai de Martin !

Victoires éclatantes sur Bordeaux-Bègles (27-15) et le Racing (28-19). Défaite avec les honneurs contre le grand Toulouse (11-17). Hormis la raclée prise à La Rochelle (59-17), qui avait permis à certains cadres de souffler, seule la défaite sans bonus à Perpignan (33-20) est dommageable. Avec un calendrier plus abordable, le BO va donc devoir confirmer ses bonnes dispositions et prendre des points !

2. Aguiléra répond présent.


C’est à domicile que les Basques devront faire le plein ! Depuis le barrage contre Grenoble l’an passé, puis le derby, l’équipe suscite un très fort engouement. Il y avait très longtemps qu’Aguiléra n’avait pas autant aimé son équipe, y compris lors des dernières grandes heures du club.

Perçus comme un public de spectateurs plus que de supporters, les fans du BO font mentir leur réputation en poussant leurs joueurs à renverser des montagnes. Il faudra aussi que ce soutien ne s’essouffle pas, car la saison est longue, et l’équipe aura forcément des moments de faiblesses. !

3. Les recrues se sont vite acclimatées.


Pour son retour dans l’élite, le BO n’a pas hésité à sortir de le carnet de chèque. James Cronin, Brett Herron, Tevita Kuridrani ont notamment déjà bien performé. Si on attend plus du centre australien, la réussite au but (hormis contre Toulouse) et le talent de Brett Herron ont déjà beaucoup plu sur la Côte basque.

Reste à voir si Elliot Dixon, très bon contre Toulouse, puis Tomas Cubelli pourront apporter un grand plus à cette équipe. Vincent Martin a marqué son premier essai contre les Toulousains et sera sûrement un joueur important de par sa polyvalence et son expérience.

4. Des blessures qui font mal.


C’est le gros point noir de ce début de saison du BO. Le club se retrouve déjà bien meurtri au poste de talonneur, avec les absences de longue durée de ces deux excellents joueurs, Lucas Peyresblanques (quatre à six mois) et Romain Ruffenach (rupture du croisé antérieur).

Gavin Stark est lui aussi blessé pour plusieurs semaines. Si Tomas Cubelli devrait bientôt venir prêter main forte au très bon Barnabé Couilloud, il ne faudrait pas que d’autres joueurs soient touché. Le BO a un beau XV titulaire, mais comme en témoigne son match à La Rochelle, a des remplaçants plus en difficultés dans ce championnat très exigeant.

5. Les incertitudes en interne perdurent.


Partira, partira pas dans le Nord ? Les incertitudes quand à l’avenir du BO gâchent un peu ce beau début de saison sur le terrain. Le conflit entre le Président Jean-Baptiste Aldigé et la Maire de Biarritz, Maider Arosteguy, pollue l’atmosphère autour du club.

Le stade Aguiléra devra pourtant bien être rénové, pour que le club puisse s’entraîner dans des conditions dignes de sa valeureuse équipe. Pour perdurer dans l’élite, il ne faudra pas seulement remporter des matches, mais aussi pouvoir arriver à une auto-suffisance financière. On a déjà hâte de voir la suite…


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page