Essai briviste contre Paris : un modèle d’adaptation et de lancement.

Samedi dernier, le CA Brive l’a emporté sur le Stade Français devant son public d’Amédée Domenech (19-12). Les Brivistes ont inscrit le seul essai du match, leur permettant de s’imposer face aux joueurs de Gonzalo Quesada qui plongent un peu plus dans le doute. Décryptage d’une action qui a placé les locaux sur les rails de la victoire.

Le contexte


Léo Barré, le jeune ouvreur parisien de 19 ans donne le coup d’envoi de la rencontre. Ballon récupéré par les Brivistes qui se dégagent en deux temps par Enzo Hervé, avec une touche trouvée non loin la ligne médiane. 

Le talonneur du Stade Français est sanctionné pour une touche pas droite. Le choix est laissé aux Coujous entre la touche et la mêlée. Ils optent pour le défi physique pour entrer plein fer dans le match. La suite analysée ci-dessous…

Une action travaillée


1. L’identification de la possibilité d’un 50-22

La mêlée se joue sans encombre et les Briviste forment un ruck. Les Parisiens sont à 13 sur la ligne d’avantage. Ce qui signifie que seuls deux joueurs couvrent l’arrière du terrain, à savoir le jeune Adrien Lapegue et Kylan Hamdaoui. Hervé se place dans l’axe de son demi de mêlée pour dégager son camp. Il a observé que le fond du terrain est peu défendu et s’apprête donc à frapper une énorme quille.

2. Lapegue trop haut sur le terrain

Enzo Hervé a également observé que l’ailier parisien, en retrait, reste assez haut en couverture sur le terrain et proche de la touche (ligne des 5m). Cela le conforte dans son idée de tenter ce 50-22. Il prend également peu de risque car il sait que dans le pire des cas, il mettra le Parisien sous pression soit à l’entrée de ses 22, soit dedans avec un angle fermé et un seul soutien proche (Hamdaoui). 

3. L’ailier battu par le rebond, une masterclass de coup de pied

Lorsque le ballon tape le sol pour la première fois, Lapegue est en retard de deux mètres et est pris à contrecourant par le rebond qui accélère la vitesse du ballon vers la touche. L’ailier visiteur ne parvient pas à récupérer le cuir qui finit en touche à cinq mètres de l’en-but. 

Coup de pied magnifique de la part de l’ouvreur corrézien, millimétré dans un si petit endroit du terrain, alors qu’il était à 65 mètres du lieu de la touche qu’il a trouvé !

4. Une touche complète, Jurand en embuscade

Nouvelle règle en Top 14, Hervé étant dans son camp et trouvant une touche indirecte dans les 22 adverses, le lancé sera pour son équipe. Thomas Acquier au lancé devant un alignement complet qui semble annoncer une volonté de faire un maul à la descente du sauteur briviste. Fort de leur réputation de solides gaillards au combat, les Brivistes forcent leurs adversaires du jour à se mettre au complet dans l’alignement. 

Petite surprise de la touche coujou, l’ailier local Joris Jurand se place en premier receveur de l’alignement à la place d’un habituel pilier, premier lifteur. Da Silva, placé en opposant au lanceur garde les yeux rivés sur l’ailier pour prévenir un éventuel lancé rapide et une tentative de jeu dans les 5 mètres.

Le décor est planté pour cette touche à 5 mètres de la ligne de but parisienne avec un alignement à 7+1 pour les Brivistes face à 7 Parisiens et Da Silva dans le couloir. 

5. Lancement en deuxième sauteur

Le lancé trouve Tevita Ratuva (numéro 4) en deuxième sauteur lifté par Lees et le capitaine Saïd Hirèche. Da Silva qui avait jusque-là un œil sur Jurand le laisse filer du regard et se concentre sur la prise de balle dans les airs. Une erreur du Parisien qui ne voit pas l’ailier briviste se retourner et se diriger vers le maul. 

Les Parisiens ne sautent pas montrant bien qu’ils sont prêts à subir une tentative de maul et se préparent à attendre les Coujous à la retombée pour un gros défi physique. 

6. Le maul leurre tout l’alignement parisien

Dès que les pieds de Ratuva touchent le sol, tout l’alignement parisien se lance vers le début de maul des locaux pour les repousser loin de leur ligne de but. Seul Da Silva reste dans son couloir face à…. Personne puisque tous les Brivistes se dirigent vers le maul. Les conséquences du manque d’observation du talonneur des protégés de Quesada vont couter très cher puisqu’il ne suit pas la course vers l’intérieur de Jurand. 

Lapegue est également mis en cause sur cette action puisque, comme son numéro 2, il ne suit pas le mouvement de son vis-à-vis du jour et se contente d’observer l’action. Les Brivistes se retrouvent donc à 13 contre 15 dans une largeur de 60 mètres de terrain. 

7. Le relais de Thompson-Stringer

Alors que les sept Parisiens débutent leur poussée face au maul briviste, le pilier gauche anglais des locaux Thompson-Stringer se saisit du ballon au fond du groupé-pénétrant et fait un 240 degrés sur lui-même pour transmettre le ballon à son ailier Joris Jurand, qui a poursuit sa course rentrante pour prendre de la vitesse à la réception du ballon. 

Lapegue et Da Silva restent seuls sur leur couloir, bas sur les appuis pour plaquer, mais aucun Briviste n’est en face d’eux et le décalage est déjà fait pour Jurand qui n’a qu’à se lancer à l’assaut de l’en but parisien. 

8. La course gagnante de Joris Jurand en terre promise

L’ouvreur parisien, Léo Barré, couvrant son vis-à-vis à environ sept mètres de Jurand, est trop en retard pour plaquer l’ailier lancé comme un frelon (dédicace à Mathieu Lartot) vers l’en-but. Arthur Coville, qui défendait sur sa ligne un éventuel coup de pied, est en retard pour stopper le puissant ailier qui s’envole marquer le premier et seul essai du match.

Conclusion


Cet essai en huit étapes montre que les Brivistes avaient identifié cette possibilité de prendre à revers la défense parisienne. Un avantage de 7 points est pris par les locaux dès la troisième minute… 7 c’est aussi l’écart au score entre ces deux équipes au coup de sifflet final. Brive a su exploiter avec intelligence la magnifique touche trouvée au départ par Enzo Hervé !


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro