Toulouse – Pau (38-10) : le manque de neutralité de Xavier Garbajosa irrite

Samedi après-midi, Canal + diffusait la rencontre entre le Stade Toulousain et la Section Paloise (38-10). Au delà de la victoire logique des hommes d’Ugo Mola, il nous a semblé important d’évoquer les commentaires partiaux de Xavier Garbajosa, consultant du match pour la célèbre chaîne cryptée.

Xavier Garbajosa est devenu consultant pour Canal +

Ce n’est un secret pour personne. Les commentateurs et les consultants ont tous leur équipe favorite. Aucun être humain ne peut être neutre. Nous avons tous nos affinités et nos préférences. C’est encore plus vrai lorsque l’on est passé pendant plusieurs années dans un club. On s’y fait des amis dans l’équipe dirigeante, on connaît encore certains joueurs et des supporters qui nous ont gardé dans un coin de leur coeur.

Xavier Garbajosa n’échappe pas à cette règle. Joueur du grand Stade Toulousain entre 1994 et 2007, le natif de la ville rose est estampillé Rouge et Noir. Félicitations à lui, d’autant plus qu’il était un joueur très élégants et donc agréable à observer. En tant que coach, il a ensuite connu des fortunes diverses, que ce soit à La Rochelle (2014-2019) ou à Montpellier (2019-2021).

Une erreur de Canal

Alors, au moment de le nommer consultant pour la rencontre entre le Stade Toulousain et la Section Paloise samedi dernier, Canal + mettait déjà « Garba » dans une position délicate. On se souvient par exemple qu’Éric Bayle, né à Bayonne, ne pouvait pas commenter les matches de l’Aviron pendant de nombreuses années.

Dommage que Canal + ne pratique plus cette politique, en protégeant ses commentateurs des critiques du public à l’égard d’un éventuel manque de neutralité… Et en protégeant le public d’un commentateur ou d’un consultant qui se hisserait dans la peau d’un supporters pendant 80 minutes.

Garbajosa a le droit de prendre du recul

Mais il ne faut pas pour autant déresponsabiliser Xavier Garbajosa. En acceptant son poste de consultant, et en étant a fortiori bien payé pour l’exercer, il s’engageait – tacitement – à faire preuve d’impartialité au micro. Et la mission s’est avérée être un échec. Nous vous avons concocté un petit florilège de ses nombreux écarts ci-dessous.

« Vite dans le sens, vite dans le sens ! »
« Bien joué Maxime ! »
Sur une attaque de Pau, le consultant est plus attentif à la défense toulousaine en revanche…
« Faut la jouer sur l’extérieur, allez ! »

Un manque de neutralité dans le ton et les propos qui a irrité les supporters de la Section Paloise, mais aussi de nombreux amateurs de rugby qui ne payent pas pour visionner le match sur Stade Toulousain TV, mais bien sur Canal +. Cet article ne vise pas le club de la ville rose en particulier. Il aurait été écrit de la même manière si Garbajosa était de Pau, Biarritz, Paris ou Clermont.

On espérera plus de neutralité à l’avenir, d’autant plus que Garbajosa aura forcément des connaissances à apporter sur le jeu. Un petit peu à la manière d’un Cédric Heymans, son ancien coéquipier, qui apparait franchement plus convaincant que lui pour le moment !


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page