USAP : le maintien passera-t-il par les jeunes ?

Promis à l’enfer à l’occasion de son déplacement sur la pelouse du Racing 92, l’USAP a opposé une résistance farouche pour ne s’incliner que de trois petits points (17-14). De nombreux jeunes ont porté les couleurs sang et or avec beaucoup de courage. De quoi nous poser la question suivante : le maintien catalan passera-t-il par sa pouponnière ?

Matteo Rodor félicité par Damien Chouly après son essai (@usap_officiel)

Avec Sacha Lotrian (21 ans), Baptiste Plana (22 ans), Lucas Dubois (24 ans) titulaires, mais aussi Matteo Rodor (22 ans), Lucas Velarte (22 ans) ou Nino Séguéla (20 ans) sur le banc, Perpignan a donc tenu la dragée haute à l’une des meilleures équipes d’Europe. Une défaite plus qu’encourageante, une semaine après avoir été plongé en plein doute par la Section Paloise à Aimé-Giral (14-29).

Le Racing neutralisé

Après une première mi-temps vaillante (0-0), Perpignan se rajeunissait au fur et à mesure des changements effectués par Patrick Arlettaz. Et si les Franciliens inscrivaient deux essais pour créer un petit break, la résilience de l’USAP envoyait le jeune demi d’ouverture Matteo Rodor, rentré en 9, franchir la ligne ciel et blanche pour offrir un bonus défensif au goût de victoire pour son équipe.

Si le résultat est très satisfaisant, quelles sont les réelles conséquences à tirer de cette rencontre ? Car réussir un coup à l’extérieur, avec le courage et les valeurs prouve les vertus de l’équipe catalane. Mais répéter ce type de performances sur la durée d’un championnat est un tout autre exercice.

Arlettaz pourra faire tourner

La saison de l’USAP, qui a début le 4 septembre et qui se conclura le 4 juin prend plus la forme d’un marathon que d’un sprint. Et à ce jeu, il faudra avoir une équipe compétitive sur la durée, et pallier d’éventuelles absences. Les blessures arriveront, ainsi que le temps des sélections, notamment pour le meilleur perpignanais, Melvin Jaminet, qui n’avait pas effectué le déplacement à Paris.

Ce bon résultat permet donc au staff de Patrick Arlettaz de se rassurer, en pouvant a priori compter sur un effectif plus étoffé que celui promis en début de saison. Alors que l’autre promu, le Biarritz Olympique, prend la dernière place ce week-end avec des absents irremplaçables, la jeunesse catalane pourrait s’avérer être un atout décisif dans la course au maintien.

Des joueurs de compléments

Pour conserver sa place dans l’élite, l’USAP devra bien sûr compter sur ses principales forces vives. Mais les impasses à l’extérieur seront peut-être moins douloureuse que prévues. Le bonus défensif chipé au Racing pourrait être le point synonyme de maintien lorsqu’il faudra faire les comptes en fin de saison.

Mais pour cela, il faudra avant tout que les tauliers fassent le travail. La régularité devra primer, et Perpignan devra impérativement capitaliser sur cette belle performance, dès la semaine prochaine avec la réception du Stade Français.


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page