Notre 11 type de Mannschaft pour le Mondial 2022

Première nation européenne qualifiée pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, l’équipe d’Allemagne se réveille doucement des dernières années douloureuses avec Joachim Löw. Sous la houlette de Hansi Flick, la Mannschaft semble progresser, voici notre 11 type.

Le dispositif


Depuis son arrivée à la tête de la Mannschaft, Hansi Flick a toujours joué en 4-2-3-1. Une bonne solution, puisqu’une grande partie de ses joueurs sont habitués à évoluer dans ce système, principalement avec le Bayern Munich. Les automatismes sont donc plus faciles à trouver. Les difficultés défensives de l’équipe (voir ci-dessous) ne permettent pas tellement de jouer à trois défenseurs. Et surtout, l’Allemagne doit retrouver une certaine puissance en attaque, et évoluer avec quatre joueurs s’avère primordial en ce sens.

Le gardien


C’est le poste qui fait le moins débat ou presque. Si Marc-André Ter Stegen (29 ans) semblait en passe de prendre le meilleur sur Manuel Neuer (35 ans) après le mondial 2018, le gardien du Bayern Munich est très nettement redevenu le patron dans les cages. Souverain en club, il est aussi le capitaine de la Mannschaft et reste l’un des meilleurs portiers de l’histoire. Le Barcelonais est dans le dur et doit se contenter des miettes laissées par son concurrent.

La défense centrale


La base défensive de l’équipe d’Allemagne est clairement identifiée comme la principale faiblesse de l’équipe. Les défenseurs allemands souffrent de la comparaison avec leurs homologues des autres grandes nations. Néanmoins, la défense centrale composée de Antonio Rüdiger (28 ans) et de Niklas Süle (26 ans) doit continuer de recevoir la confiance du sélectionneur. Elle a été alignée trois fois en cinq rencontres.

Rüdiger et Süle sont les deux défenseurs centraux les plus fiables, et qui incarnent le mieux l’avenir. Mats Hummels (32 ans) est trop souvent blessé, Jérôme Boateng (33 ans) en bout de course, tandis que Matthias Ginter (27 ans) a montré ses limites au plus haut niveau. Rüdiger et Süle jouent aussi régulièrement chez les deux derniers champions d’Europe et semblent complémentaires : Rüdiger est plutôt un défenseur agressif et Süle joue mieux en couverture.

Les latéraux


Aucun latéral ne semble vraiment s’imposer. En réalité, la Mannschaft souffre d’un vrai problème au niveau des latéraux. Un phénomène simple l’illustre : les meilleurs joueurs allemands jouent au Bayern Munich. Or, les latéraux du Bayern sont deux joueurs étrangers (Benjamin Pavard et Phonzie Davies).

A gauche, Hansi Flick a testé Thilo Kehrer (3 matches), David Raum (1 match) et Robin Gosens 1 match). La valeur la plus sûr reste Robin Gosens (27 ans), bien que le développement de David Raum (23 ans) du côté de Hoffenheim sera intéressant à suivre. Le piston de l’Atalanta a les défauts de ses qualités : s’il peut apporter énormément sur son côté gauche, avec une belle qualité de centre notamment, il est en revanche plus susceptible d’être mis en difficulté sur le plan défensif.

A droite, le champion d’Europe espoir 2021 Ridle Baku (23 ans) est réclamé par de nombreux observateurs. Hansi Flick serait pourtant plus enclin à miser du Jonas Hofmann (29 ans). Difficile pour le moment de départager les deux joueurs. Le premier offre des garanties pour l’avenir, mais semble inférieur à son homologue de Mönchengladbach actuellement. Les deux joueurs ont un profil similaire : tout comme Gosens ils sont plus tournés vers l’attaque que la défense. Néanmoins, on préfère parier sur le très énergique Jonas Hofmann. Ridle Baku pourra s’installer après le mondial, notamment s’il rejoint le Bayern pour y devenir titulaire.

La doublette du milieu


Aucune discussion possible sur ces positions. Leon Goretzka (26 ans) et Joshua Kimmich (26 ans) sont les deux tauliers. En évoluant ensemble au Bayern, en étant deux joueurs ultras-complémentaires, à la mentalité de gagneurs, ils sont deux piliers de l’équipe. Aucun autre joueur ne peut être évoqué à leur place. Toni Kroos a pris sa retraite et Ilkay Gündogan est en dessous de ces deux joueurs, ne répondant pas aussi bien aux attentes de Hansi Flick dans le pressing ou le repli défensif.

Le secteur offensif


Aux ailes, aucun doute non plus : s’ils sont en forme, Leroy Sané (25 ans, ailier gauche) et Serge Gnabry (26 ans, ailier droit) sont indiscutables. Ils s’inscrivent parfaitement dans la ligne de Flick pour pratiquer un football conquérant, avec des joueurs capables de créer du déséquilibre sur les côtés. Florian Wirtz (18 ans) est aussi un super joueur et pourra entrer en cours de jeu.

Meneur de jeu, Jamal Musiala (18 ans) doit lui aussi être titularisé. Sa qualité technique hors norme et sa capacité à faire de beaux retours défensifs le placent nettement devant Marco Reus (32 ans) et Kai Havertz (22 ans). Le joueur du Bayern peut aussi profiter de la complémentarité avec ses partenaires du milieu et d’attaque.

Car en buteur, il faut installer Thomas Müller (32 ans). Timo Werner (25 ans) est un bon joueur, qui fait de bonne différences sur ses appels de balle. Le faire entrer en jeu peut être bien plus intéressant avec ses qualités de vitesse. Thomas Müller permettra mieux de fixer les défenseurs adverses, tout en apportant sa science du jeu, indispensable à cette équipe en manque de confiance. Müller a aussi souvent marqué lors des Coupe du monde et sera donc une menace importante pour les adversaires en plus d’avoir une complémentarité parfaite avec ses partenaires du Bayern.


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page