Les 3 points pour lesquels Wilfrid Hounkpatin doit être titulaire lors de la tournée d’automne

Auteur d’un excellent début de saison avec le Castres Olympique, Wilfrid Hounkpatin fait son retour en équipe de France, après l’annoncé de la liste des 42 de Fabien Galthié. Déjà appelé en Australie cet été, le pilier droit tarnais peut maintenant passer à la vitesse supérieure !

Wilfrid Hounkpatin devient un spécialiste pour marquer en force (IconSport)

1. L’apogée de sa carrière

A 30 ans, Wilfrid Hounkpatin vient d’atteindre le bel âge du pilier droit. Entre maturité et force physique, le Castrais réalise un début de saison remarqué et remarquable. Très solide en mêlée fermée, il a débuté cinq des sept rencontres du CO en Top 14. Dans un paquet d’avant dominateur, Hounkpatin arrive à tirer son épingle du jeu et s’impose comme le véritable fer de lance de son équipe, notamment proche des lignes.

Des aptitudes qui lui permettent aujourd’hui d’être le deuxième meilleur marqueur d’essai du Top 14 (4 essais), à égalité avec Ben Lam (UBB), derrière Baptiste Couilloud (LOU, 6 essais). Ses deux doublés face au RC Toulon et au Biarritz Olympique à Pierre-Fabre ont impressionné, tant il est rare d’observer un pilier aussi dominateur à l’impact.

2. Le fameux ovni de Fabien Galthié ?

Fabien Galthié ne s’en est pas caché. Après l’éclosion de Mohamed Haouas en 2020, et celle de Melvin Jaminet en 2021, il aimerait voir un nouveau joueur exploser sous ses yeux cette saison. En confiance depuis sa première sélection face à l’Australie, Wilfrid Hounkpatin a passé la vitesse supérieure, en revenant au Castres Olympique avec l’intention de confirmer son nouveau statut d’international.

Et si Mohamed Houas s’est blessé, et réalisait un moins bon début de saison que le protégé de Pierre-Henri Broncan, la hiérarchie du poste pourrait bien être bousculée. Wilfrid Hounkpatin, qui n’a découvert le Top 14 qu’en 2018, après quatre saisons à Rouen, pourrait être la bonne surprise de l’année. S’il sera en concurrence avec Demba Bamba (23 ans) et Uini Atonio (31 ans) cet automne, il ne part en retard par rapport au Lyonnais ou au Rochelais pour prendre une place de titulaire chez les Bleus.

3. Le meilleur profil pour débuter

C’est un facteur à prendre en compte : lequel des trois piliers droits appelés semble le plus capable d’apporter dès le début de la rencontre, ou au contraire, lors de la dernière demi-heure en tant que finisseur ? A cette question, il est déjà pratiquement certain que Uini Atonio part avec une grande longueur de retard pour débuter une partie contre une grande nation. Le Rochelais a un profil de finisseur par excellence, ou sa puissance et son explosivité sont mieux utilisées en fin de match.

Reste alors à voir qui Fabien Galthié et son staff préfèreraient voir débuter. Si Demba Bamba réalise un bon début de saison aussi, et peut miser sur sa jeunesse pour s’inscrire dans la durée, Wilfrid Hounkpatin semble au dessus au moment d’écrire ces lignes. Pour débuter face à l’Argentine le 6 novembre, puis face à la Nouvelle-Zélande le 20, il faudra être le joueur le plus fiable, solide et discipliné. En ce sens, les performances actuelles du joueur de Castres, qui a pris une nouvelle dimension, pourraient fortement joueur en sa faveur. On a déjà hâte…


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page