OGC Nice – Olympique Lyonnais (3-2): les tops et les flops d’une rencontre renversante

En décrochant la victoire dans les derniers instants de la rencontre (3-2), L’OGC Nice fait la belle affaire de cette journée en se hissant à la troisième place du classement avant le classico de ce soir. Le club azuréen a renversé la partie dans les dix dernières minutes . Voici nos Tops et flops de ce match.

Les Tops


La force mentale de l’OGC Nice

Être mené 2-0 et réussir à marquer trois buts dans les dix dernières minutes d’un match témoigne d’une grosse force de caractère des azuréens. Alors que l’Olympique lyonnais avait la mainmise sur la rencontre, les niçois ont réussi à renverser la situation avec des buts d’Atal, Delort et Guessand dans les toutes dernières minutes du jeu. Admirable!

Youcef Attal

Quelle entrée du latéral droit algérien! Avec sa vitesse et sa spontanéité, il a été décisif sur les trois buts niçois. D’abord, c’est lui qui réduit le score avec une frappe lourde sous la barre. Ensuite, c’est lui qui provoque le penalty après un joli numéro sur Emerson. Enfin, c’est encore lui à l’initiative du troisième but avec une avant dernière passe qui a permis à Gouri de lancer Guessand sur orbite pour le troisième but niçois. Attal cuisine, met la table, mange, distribue et débarrasse. 

Le spectacle

Ce n’est pas la ligue des talents pour rien! Quel match et quel plaisir encore une fois de regarder un match de Ligue 1. Malgré leur fin de match, les lyonnais se sont montrés très séduisants avec une belle maîtrise technique et laissent présager le meilleur s’ils parviennent à gérer la fin des matchs. Nice a mis le feu dans les dix dernières minutes, ce qui nous a offert un scénario d’enfer!

Les Flops


Kadewere

L’ailier droit lyonnais a tout fait à l’envers aujourd’hui. Des mauvais choix en pagailles couronnés d’un carton rouge à la 80ème minute sont les seules traces du passage du zimbabwéen à l’Allianz Riviera en ce beau dimanche. Un match qui risque de le plonger encore un peu plus dans la hiérarchie des attaquants lyonnais. 

Peter Bosz

L’entraîneur lyonnais se plaignait du manque de temps de récupération de ces joueurs cette semaine mais paradoxalement il n’a effectué ses changements que dans les dernières minutes du match. Avec un Kadewere catastrophique et un Emerson sur les rotules, les changements auraient dû intervenir bien plus rapidement. Le jeu lyonnais est alléchant certes mais attention à la gestion de la rotation Monsieur Bosz!

La fin de match des lyonnais

Comme face à Clermont, Paris et Saint-Étienne, les Gones laissent une nouvelle fois des points en route dans les derniers instants de la rencontre. Alors qu’il menait pourtant 2-0 jusqu’à la 81ème minute, les lyonnais ont totalement craqué en encaissant trois buts dans les dix dernières minutes du match. Quel gâchis! 


Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page