Man Utd – Les raison d’une correction #1 : une défense de Sky Bet League 2

Balayé par Liverpool, dimanche dernier à Old Trafford (0-5), Manchester United souffre de plusieurs maux depuis de nombreuses années. En trois épisodes, nous revenons sur les raisons pour lesquelles les Red Devils ont sombré face à leurs grands rivaux scouses. Le premier porte sur une défense catastrophique qui a pris l’eau au point de se noyer en quelques minutes.

Harry Maguire est arrivé en 2019 à Manchester United et n’assume toujours pas son transfert (Getty Image)

C’est un problème récurrent du côté d’Old Trafford depuis de longues saisons. La défense n’est pas du tout au niveau. Si de nombreux joueurs du secteur offensif, ou charger de créer le jeu comme Paul Pogba, ont souvent été critiqués, le vrai problème de cette équipe reste qu’elle n’a pas de taulier(s) derrière.

Cette saison, les Red Devils n’ont pu conserver qu’un seul score vierge chez leurs adversaires, face aux Wolves, à l’occasion d’une victoire 0-1. Si beaucoup d’observateur ont vu dans le recrutement de Raphaël une solution miracle à ce problème, il n’est pas (encore ?) parvenu à fixer cette défense. Ce dimanche, en son absence, ses partenaires ont été totalement humiliés et dépassés par le jeu de passe et de vitesse des attaquants de Liverpool. 

Un costume trop grand pour certains

Le problème est certainement trop gros pour que le champion du monde français le corrige à lui tout seul, avec un coup de baguette magique tel la fée marraine dans Cendrillon. Le cœur de cette difficulté réside tout simplement dans le fait que les joueurs aux postes de défense ne sont pas de grands défenseurs ou subissent une attente trop grande. Le meilleur exemple est celui de Harry Maguire qui a été transféré pour 80 millions de Livres sterling en 2019.

Le montant d’un tel transfert ne peut laisser un joueur sans une pression supplémentaire sur le terrain. Lui, qui arrivait de Leicester City et qui était en pleine ascension s’est vu prendre une fusée Saturne V, au lieu de gravir tranquillement les étages de sa carrière professionnelle. Ses bonnes performances en équipe d’Angleterre ont suffi à valoriser à une telle somme son contrat. On le voit toujours performant en équipe d’Angleterre depuis plusieurs saisons mais faire des performances très contrastées en club, ce qui témoigne bien de son manque de repères du côté de Manchester pour diverses raisons. 

Les latéraux n’ont également pas le niveau de défenseurs de qualité. D’abord recrutés pour leurs qualités offensives, Luke Shaw et Aaron Wan Bissaka ne parviennent pas à rassurer leur staff en défense. Si beaucoup ont adulé le latéral gauche anglais lors de l’Euro pour ses très bonnes performances, il faut rappeler que la saison 2020-2021 fut sa meilleure, avec un but et une passe décisive en championnat, quand son adversaire de dimanche, Andrew Robertson, réalisait sa pire saison chez les Reds avec un but et sept passes décisives. Luke Shaw est donc un bon attaquant mais reste friable en défense et cela s’est vu contre Mohamed Salah, qui l’a battu sur chaque prise de balle en accélérant trop vite et trop fort pour l’Anglais. 

Un problème individuel et collectif

Il en est de même pour Aaron Wan Bissaka qui a des qualités athlétiques non négligeables, et se trouve également être bon en attaque, mais trop souvent hasardeux en défense. Il est parfois perdu sur le terrain quand il doit défendre face à des calibres en attaque et ses 40 duels perdus sont bien la preuve que lui aussi ne parvient pas à être constant malgré ses 47 duels gagnés. C’est toute la défense de United qui est à remettre en question et nous aurons pu parler de bien d’autres joueurs dont les performances ne sont pas dignes d’un prétendant à la couronne d’Angleterre, comme Lindelöf qui a aussi été totalement absent face à Liverpool dimanche après-midi.

Enfin, le secteur défensif n’est pas du ressort des seuls défenseurs. Dans le football moderne, une équipe attaque à 10 (voire à 11) et défend à 11. Les trois derniers vainqueurs de la Ligue des Champions (Liverpool, Bayern, Chelsea) en sont de parfaits exemples. Si les défenseurs de United commettent des erreurs individuelles, il faut aussi souligner le manque de grinta collective pour récupérer le cuir. Des replis défensifs qui ne répondent pas toujours aux exigences de la Premier League. Cela appartient aux joueurs, mais aussi à l’entraîneur. Et c’est ce que nous allons étudier dans le deuxième épisode.

Voir la suite : Man Utd – Les raison d’une correction #2 : Solskjaer pathétique


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page