Man Utd – Les raison d’une correction #2 : Solskjaer pathétique

Balayé par Liverpool, dimanche dernier à Old Trafford (0-5), Manchester United souffre de plusieurs maux depuis de nombreuses années. En trois épisodes, nous revenons sur les raisons pour lesquelles les Red Devils ont sombré face à leurs grands rivaux scouses. Le premier porte sur une défense catastrophique qui a pris l’eau au point de se noyer en quelques minutes.

Ole Gunnar Solskjaer a fait son temps à Manchester United

Ole Gunnar Solskjaer semble être totalement dépassé par les attentes placées en lui. Si depuis son arrivée, les Red Devils affichaient du mieux avec une seconde place en 2021 et une troisième en 2020, il faut noter qu’il n’a jamais mis son équipe dans la possibilité de gagner le championnat. Certes, Liverpool et City ont été injouables tour à tour ou ensemble depuis quatre ans mais avec les sommes dépensées, les supporters mancuniens étaient en droit de croire à une potentielle 21ème couronne.

Absence de plan de jeu

Le manager norvégien de Manchester United ne semble pas avoir les épaules pour prendre la succession de Sir Alex Ferguson, dont l’ombre plane toujours dangereusement sur Old Trafford. Avec un recrutement cinq étoiles depuis plusieurs saisons, illustré dernièrement par les signatures de Cristiano Ronaldo, Jadon Sancho, Raphaël Varane ou encore Bruno Fernandes, l’ancienne star du club possède à sa disposition l’un des meilleurs effectifs d’Europe.

Le club se paye même le luxe de former des grands joueurs de demain comme Marcus Rashford ou Mason Greenwood. Cependant, Solskjaer ne parvient pas à insuffler un plan de jeu ou une réelle idée d’une manière de jouer. Depuis le début de cette saison, le manque de repère se fait ressentir encore plus fort que lors des exercices précédents. Le jeu de United se base trop souvent sur des fulgurances de Ronaldo, Rashford, Greenwood, ou Bruno Fernandes. On a vu que face à une équipe en place comme Liverpool, ce (non) plan de jeu ne peut mener qu’à une débâcle. 

Un pauvre chien battu

Pire, il ne semble même pas impliqué dans les matchs. Pendant que ses joueurs étaient aux abois dimanche, il est resté sur son siège sur le banc de touche, plus occupé à faire une moue quand les caméras étaient sur lui qu’à essayer de motiver et encourager ses troupes. On le sent parfois plus occupé par son image de pauvre chien battu que par le niveau de son équipe sur le rectangle vert. On l’a même vu sourire aux lèvres après des matchs nuls ou des défaites devant son public et on pense au match d’Everton, ou son équipe n’a jamais trouvé la solution et s’est retrouvé à concéder le match nul sur sa pelouse. 

Il n’est évidemment pas le seul responsable de la débâcle de dimanche, tant le niveau des joueurs sur le terrain a été catastrophique, mais il a une lourde part de responsabilité dans le début de saison calamiteux de son équipe. Une remise en question est attendue et nécessaire s’il veut garder son siège de manager de l’équipe même s’il est possible que le sceau soit déjà posé sur sa lettre de licenciement. 

Voir la suite : Man Utd – Les raisons d’une correction #3 : Les pigeons du mercato


Cet article vous a plu ? suivez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro