GP : Quartararo confirme, ovation pour Rossi sur le circuit italien, Verstappen prend de l’avance en F1.

Le dernier week-end de Grand Prix a été particulièrement riche en émotions. Entre un champion du monde français, une ovation pour une légende en catégorie moto 500 et un duel au sommet en F1, ce week-end ne nous a pas déçus.

Moto GP, circuit Marco Simoncelli (Misano)


Pour la première fois de l’histoire, un français est champion du monde de Moto GP ! C’est sur le circuit italien Marco Simoncelli que Fabio Quartararo obtient le titre ultime. En terminant 4ème derrière Marquez, Espargaro et Bastianini, il récolte 13 précieux points qui le conduisent directement au titre. Bien qu’en tête du championnat depuis plusieurs mois, le pilote Yamaha confirme en Italie, désormais impossible à rattraper par Bagnaia, second du classement général.


Pourtant parti de la 15ème place après les qualifications de ce samedi, il lui était nécessaire de finir devant Bagnaia. Dès le deuxième tour, il remonte les places une à une. A l’avant, la bataille fait rage entre Pecco Bagnaia (record du tour en 1’32’’171) et Marc Marquez, bien devant Espargaro, à plus de six secondes au 20ème tour. Malheureusement, il semblerait que le pilote italien Ducati ait pris une mauvaise décision en choisissant un pneu dur à l’avant. Il finit par chuter au 21ème tour mettant fin au suspens : si El Diablo termine la course, il sera sacré champion du monde ! Ce qu’il fait, en franchissant la ligne d’arrivée en quatrième position. Même avec les deux dernières manches restantes et une sérieuse blessure au bras cette année, le jeune Niçois Fabio Quartararo remporte le championnat avec 10 podiums et 5 victoires, ainsi qu’un total de 267 points au compteur.


Finalement, Marc Marquez remporte le Grand Prix d’Emilie-Romagne, devançant Pol Espargaro (2ème) et Enea Bastianini (3ème).


Grazie Vale


La consécration du français n’est pas la source d’émotions de ce week-end. 2021 étant la dernière saison officielle du géant Valentino Rossi, le Grand Prix d’Emilie-Romagne de ce week-end marquait sa dernière course à domicile sur le circuit italien. Tout un circuit s’est transformé pour apparaître aux couleurs du mythique numéro 46. Le septuple champion du monde de la catégorie reine a pu voir les tribunes remplies de jaune (couleur de l’écurie Sky Racing Team VR46 fondée par Rossi), ainsi que la Ducati de Luca Marini, ornée d’un émouvant « Grazie Vale ». Ces deux mots ont retenti partout sur le circuit, et ont conduit The Doctor à un tour d’honneur devant les tribunes. Valentino Rossi en a d’ailleurs profité pour lancer son casque dans les bras des nombreux supporters italiens venus assister au GP et soutenir leur icône. On souhaite plein de bonheur au futur papa, le champion de toutes les générations, celui qui a su faire vibrer tant de passionnés jusqu’aux derniers instants de sa carrière. Grazie Vale.


Formule 1, circuit des Amériques (Austin)


Le Grand Prix des Etats-Unis s’est également déroulé ce week-end en Formule 1. S’il a été marqué par de nombreux abandons côté français, on retiendra surtout une nouvelle victoire de Max Verstappen et un Grand Prix sans aucune pénalité attribuée.

Les deux pilotes français du circuit ont tous deux dû abandonner la course à cause de problèmes techniques. Pour Esteban Ocon (Alpine F1 Team), c’est un problème à l’arrière de la monoplace qui force son arrêt tandis que Pierre Gasly (Scuderia AlphaTauri Honda) doit son abandon aux suspensions instables. Le coéquipier d’Esteban Ocon, Fernando Alonso a lui aussi du arrêter sa course, pour cause d’aileron arrière brisé.

Le pilote néerlandais Max Verstappen (Red Bull Racing Honda) signe quant à lui sa huitième victoire cette saison sur le circuit américain d’Austin. Après un départ en pole loin d’être parfait, il se retrouve derrière le britannique et ne revient en tête qu’après avoir chaussé les pneus durs, pour gagner à 1 secondes 333 devant le pilote Mercedes. Lewis Hamilton et Sergio Perez le rejoignent sur le podium, respectivement deuxième et troisième. Le meilleur temps au tour est décroché par le septuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes-AMG Petronas F1 Team) en 1:38.485. Le duel pour le titre entre Verstappen et Hamilton est à son comble, et les deux rivaux sont au coude à coude : 275,5 points pour le britannique, et 287,5 points pour le pilote Red Bull. La course pour la tête du championnat a fait des étincelles sur les derniers Grands Prix, l’un reprenant le lead à l’autre chaque week-end et donnant parfois lieu à des altercations verbales entre les deux pilotes ou pire, à des accidents sur le circuit. Cependant, on aime les voir s’affronter dans les règles sur la piste.

Il reste encore cinq GP aux pilotes pour remonter dans le classement :

  • Mexique le 7 novembre (annulé en 2020)
  • Sao Paulo le 14 novembre (annulé en 2020)
  • Doha, Qatar le 21 novembre
  • Arabie Saoudite, Djeddah le 5 décembre
  • Abu Dhabi le 12 décembre

A ce stade du championnat, Valtteri Bottas (Mercedes-AMG Petronas F1 Team) conserve sa troisième place au classement général, suivi par Sergio Perez (Red Bull Racing Honda), Lando Norris (McLaren F1 Team), Charles Leclerc (Scuderia Ferrari Mission Winnow), Carlos Sainz (Scuderia Ferrari Mission Winnow), Daniel Ricciardo (McLaren F1 Team), Pierre Gasly (Scuderia AlphaTauri Honda) et Fernando Alonso (Alpine F1 Team).


Cet article vous a plu ? Retrouvez-nous sur Facebook (Le Club 115) et sur Twitter (@LeClub115).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :