Le décrassage Serie A J11 : La Juve coule, Naples et Milan assurent, les expulsions pleuvent.

Juste avant une semaine de ligue des champions, les clubs italiens engagés en coupe d’Europe se devaient de gérer la fatigue des effectifs, d’autant plus après avoir joué en milieu de semaine. Alors que certains se sont parfaitement attelés à la tâche, la Juve a encore une fois contre-performé. Très animée, Cette 11ème journée de Serie A n’a encore une fois pas déçu en termes de buts et de rebondissements, voici le décrassage.

La juve dans le dur (crédits : juventus-fr.com)

Le ventre mou : La Juve s’installe, La Fiorentina se détache.


Alors qu’il serait facile d’appuyer la où ça fait mal en disant que la Juve a encore été médiocre dans le jeu et n’a pas gagné depuis 3 journées en Serie A, il faut avant tout souligner la belle performance de l’adversaire : l’Hellas Verone. Dans le sillage d’un Giovanni Simeone encore en forme (il a inscrit les deux buts de son équipe), les Véronais ont livré un match solide. Laissant peu d’espaces en défense et en s’en remettant à leur génial n°99 en attaque, L’Hellas est passé devant son adversaire du jour au classement. Victoire 2-1 des locaux.

Les supporters de la Fiorentina, eux, ont de quoi s’enthousiasmer et ce pour une bonne raison : elle se nomme Dusan Vlahovic. Face à une Spezia trop limitée, le jeune attaquant serbe de 21 ans a inscrit un triplé pour une victoire 3-0. Très convaincant depuis le début de saison, il est en train de s’imposer comme un des meilleurs avant-centres d’un championnat pourtant relevé en la matière (Immobile, Belotti, Ibrahimovic…). La Fiorentina est 7ème.  Un peu plus bas dans le classement on retrouve Sassuolo qui semble avoir perdu la recette suite au départ du magique Roberto De Zerbi en Ukraine. Le club a été renversé à domicile par Empoli après un but à la 92ème de Zurkowski, défaite qui les fait chuter en 13ème position, derrière leur adversaire du jour.

Dusan Vlahovic réalise un gros début de saison (Crédits : foot mercato)

5 expulsions en 4 matchs : les arbitres ont vu rouge.


Ce week-end de Serie A aura eu le mérite de nous rappeler toutes les manières de se faire expulser d’un match. On retrouve tout d’abord l’incontournable semelle sur la cheville adversaire avec Castanos sur Anguissa lors du derby Salernitana-Naples (victoire 1-0 des hommes de Spaletti). Dans un match globalement maîtrisé par les Napolitains, Koulibaly y est aussi allé de sa faute éliminatoire en retenant illicitement l’attaquant adverse qui filait au but.

Théo Hernandez a pour sa part été exclu après deux cartons jaunes. Alors que son équipe menait 2-0 lors du choc entre l’AC Milan et l’AS Rome, le latéral gauche a relancé les hommes de Mourinho d’une faute bête. Heureusement pour lui, les Romains ne feront pas mieux que réduire le score par Stephan El Sharawy dans les arrêts de jeu. Victoire 2-1 de l’AC Milan, solide coleader avec le Napoli.

Un carton rouge peut également arriver alors qu’on ne commet même pas de faute du tout. Adrien Silva en a fait le triste constat lorsqu’il s’est fait sortir du terrain après avoir contesté auprès de l’arbitre de manière trop insistante. Il avait de quoi être frustré tant son équipe (Sampdoria) a été dominé par le Torino d’un score sans appel (3-0). Lors de la victoire de Bologne à Cagliari, Martin Caceres a tout simplement tiré sur Dominguez… alors que le jeu était arrêté. Expulsion direct pour le vétéran uruguayen, Cagliari est bon dernier.

Inter Milan, Lazio Rome, Atalanta Bergame : Les poursuivants restent dans la course.


L’inter a vécu un après-midi plutôt tranquille sur sa pelouse face à l’Udinese qui restait sur une série de 8 matchs sans victoires en championnat. Barella a été très remuant offensivement, inquiétant à plusieurs reprises Silvestri de frappes lointaines en première période. C’est finalement Joaquin Correa qui a inscrit un doublé à la sortie des vestiaires et assure la victoire intériste (2-0 score final). Après un début de saison difficile sous ses nouvelles couleurs (Seulement 3 matchs en tant que titulaire), cette performance va peut-être enfin lancer la saison de l’attaquant argentin.

L’Atalanta Bergame et la Lazio Rome ne devaient pas perdre afin de ne pas être trop distancés par les locomotives du haut de tableau. Mission accompli car elles se sont séparées sur un match nul sur la pelouse Bergamasque. Dans une belle ambiance, les hommes de Gasperini ont globalement dominé bien qu’ils n’aient jamais mené au score face à une Lazio solide défensivement. Ils auraient même pu perdre ce match sans la belle demi-volée de Martin De Roon qui a permis aux siens d’égaliser en fin de match. 2-2 score final, la Lazio n’a pas remporté deux rencontres consécutives depuis les 2 premières journées.

Joaquin Correa a débloqué la situation face à l’Udinese (crédits : News-24)

Le But du week-end : Zlatan est éternel


Une fois n’est pas coutume, la but du week-end est encore un coup-franc direct. Après la splendide réalisation de Vlahovic la semaine passée, Zlatan nous a gratifié d’une superbe frappe rasante, nous rappelant ses belles années au Paris-Saint-Germain, durant lesquelles il en a inscrit de nombreux de la sorte. Régalez-vous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page