Les Portraits du Club 115 : Valentino Rossi #46, « The Doctor ».

En cherchant un peu dans nos souvenirs, on se rappelle tous ou presque avoir déjà croisé une personne portant une casquette ou un sweat à l’effigie du numéro 46, numéro officiel du pilote vitesse Moto GP Valentino Rossi. Palmarès, anecdotes et records, on vous propose un petit retour sur le parcours du mythe italien à la boucle d’oreille.


Palmarès

Valentino Rossi est né le 16 février 1979 en Italie. Il suit dès son plus âge la voie de son père, pilote en Grand Prix dans les catégories 250 et 500 cm3 et commence à courir sur les circuits italiens. C’est en 1996 qu’il remporte sa première victoire en République Tchèque avec Aprilia en 125 cm3. Dès lors, il révèle son talent et devient champion du monde de la catégorie suivante (250 cm3) 3 ans plus tard.

Il fait une entrée très remarquée chez Honda en 2000 dans la catégorie reine, puisqu’il finit deuxième du championnat cette année-là, juste derrière Kenny Roberts Jr. Ne pouvant se contenter d’une deuxième place, il prend la tête du classement l’année suivante. 2002 est une année exceptionnelle pour le pilote italien alors âgé de 24 ans : il remporte une nouvelle fois le titre de champion du monde, avec à son actif 15 podiums dont 11 victoires, faisant de Rossi le pilote ayant le meilleur taux de réussite.

Après une consécration supplémentaire en 2003, le célèbre numéro 46 décide de quitter le team Honda afin de rejoindre l’écurie Yamaha, avec laquelle il signe pour deux ans. Il permet ainsi à Yamaha de renouer avec la victoire, que l’écurie a rencontrée quelques fois avec le pilote Max Biaggi. Nouveau sacre pour le champion légendaire, le sixième de sa carrière, grâce à sa victoire en Australie en 2004. Rossi trace sa route avec Yamaha et conserve son titre de meilleur pilote au monde en 2005.


L’année suivante, « The Doctor » se voit privé de titre par son principal rival cette saison, Nicky Hayden. Après une course particulièrement disputée à Valence, la dernière de cette année, il franchit la ligne d’arrivée en treizième position et finit second au classement général. L’année 2007 n’a pas non plus sourit à Valentino Rossi, alors troisième au championnat du monde.
L’écurie Yamaha semble bien plaire à Rossi, puisqu’il signe avec cette même équipe jusqu’en 2010.

L’histoire continue de s’écrire pour le pilote : il revient sur le devant de la scène en 2008 et récupère son titre, obtenant une nouvelle victoire au Mugello, la septième d’affilée. Il célèbre cette même année son 200ème départ en GP. De plus, il parvient à dominer son rival Casey Stoner sur plusieurs circuits, lui permettant d’accéder de nouveau au titre tant convoité.
La lumière continue de briller sur « The Doctor » en 2009.

Champion du monde pour la neuvième fois, il signe sa 100ème victoire au Grand Prix des Pays-Bas. C’est malheureusement en 2010 que tout se complique, avec une blessure importante et une troisième place au classement général. En 2011, il signe pour deux ans chez Ducati, mais réalise une première saison peu glorieuse chez les italiens. De plus, Rossi perd l’un de ses amis sur le circuit : le pilote Honda Marco Simoncelli succombe à un accident mortel dans lequel Rossi est entraîné.

La blessure psychologique est bien plus importante pour l’italien, qui porte alors le numéro 58 sur son casque. Le circuit de Misano a d’ailleurs été rebaptisé en l’honneur du pilote Gresini Racing.


Après une deuxième année très difficile chez Ducati, Rossi retourne chez son écurie phare, Yamaha et renoue avec le podium à plusieurs reprises, en changeant cependant son chef mécanicien, qu’il connaissait depuis 14 ans. Parallèlement, Rossi fonde sa propre écurie en 2014, la Sky Racing Team VR46, dont les pilotes courent en Moto3.


« The Doctor » retrouve son meilleur niveau et termine la saison à la seconde place du classement général, derrière Marc Marquez après une année de rivalité intense sur la piste entre les deux pilotes. Un an plus tard, il frôle une dixième consécration à cinq points du leader Lorenzo. Toujours chez Yamaha, l’italien de 37 ans se maintient parmi les meilleurs.
Malgré les remarques incessantes de certains, Rossi continue de prouver qu’il a toujours sa place dans la catégorie reine. Alors que Jorge Lorenzo tire sa révérence en 2019, Rossi termine à la septième place du championnat, remporté par l’espagnol Marc Marquez.

Crédit photo : Gold and Goose / Motorsport Images


Après une saison particulière pour le #46 en 2020, Valentino Rossi annonce son départ de Yamaha Petronas, ainsi que son retrait du circuit moto GP. De plus, la Sky Racing Team VR46 entre en catégorie Moto GP cette même année. L’année 2021 marque la dernière pour la légende italienne, à laquelle les coéquipiers et nombreux supporters vouent une admiration sans faille. C’est d’ailleurs sur le circuit Marco Simoncelli que les fans italiens ont pu lui rendre hommage, au cours de sa dernière course dans la catégorie reine à domicile. De nombreux pilotes ont également témoigné de leur amitié et admiration envers l’éternel #46, dont son rival et ami Max Biaggi.


Ce que vous ignorez peut-être sur Valentino Rossi

  • Vous le savez maintenant, le numéro 46 est le numéro officiel de Valentino Rossi. Mais d’où vient ce numéro ? Le numéro 46 était le numéro du père de Valentino Rossi lors de sa première victoire en Grand Prix en 1979, soit l’année de naissance de Valentino.
  • Pourquoi est-il surnommé « The Doctor » ? Rossi étant un expert du pilotage sur deux roues, il fait ainsi référence aux titulaires d’un doctorat, tous maîtres dans leur domaine.
  • En 2004, lorsque l’italien décide de quitter l’écurie Honda pour Yamaha, il est suivi par la totalité de son équipe technique, ce qui reste un fait très rare en Moto GP.
  • Le circuit Marco Simoncelli se situe à une quinzaine de kilomètres seulement du lieu où a grandi Rossi, Tavullia.
  • Le pilote italien a failli être pilote de Formule 1, il a d’ailleurs fait des essais avec Ferrari à plusieurs reprises : en 2004, 2005 et 2008. Rossi s’est également essayé au rallye automobile. En 2019, les teams Yamaha Moto et Mercedes F1 se sont réunies pour échanger les rôles. Hamilton et Rossi se sont retrouvés sur le même circuit de Valence, Lewis Hamilton sur une moto, et Valentino Rossi dans une Formule 1.
  • En hommage à Marco Simoncelli, la fondation à son nom organise en 2012 une course supermotard où s’affrontent Max Biaggi, Valentino Rossi, Thierry Van Den Bosch (quadruple champion du monde supermoto) et Adrien Chareyre (champion du monde supermoto).
  • Sur chaque course à domicile, Rossi introduit un nouveau casque au cours des FP3. A Misano cette année, son casque s’est orné de rose, que le pilote dédie à sa fille. Et oui, Valentino Rossi va être papa !

Rossi, roi des records

Au cours de sa carrière à la longévité exceptionnelle, Valentino Rossi a accumulé un bon nombre de records. Même s’il reste quelques fois derrière l’indétrônable Giacomo Agostini, en voilà quelques uns qu’il détient :

  • 235 podiums en championnat du monde moto dont 199 en catégorie reine (un autre record).
  • Il est le premier pilote à remporter neuf grands prix par saison pendant cinq années consécutives.
  • Il est également le seul pilote à avoir dépassé les 6300 points en Moto GP.
  • 89 victoires en catégorie reine.
  • Neuf fois champion du monde, juste derrière Giacomo Agostini (15 titres mondiaux).
  • 115 victoires en Grand Prix, encore une fois juste derrière Agostini, détenteur du record avec 122 victoires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :