GP : Verstappen domine au Mexique en F1, Bagnaia s’impose au Portugal en moto.

Ce dimanche 7 novembre ont eu lieu les Grands Prix d’Algarve en Moto et du Mexique en F1. Au Portugal, Francesco Bagnaia sort vainqueur, offrant à Ducati le titre du meilleur constructeur cette saison. Du côté mexicain, la domination totale de Max Verstappen sur ce GP le place désormais en tête du championnat avec 19 points d’avance sur son rival britannique Lewis Hamilton. Bilan de ces deux courses mouvementées.

En Moto GP, Bagnaia l’emporte


Tout d’abord, quelques infos sur le circuit :

  • Lieu : Portimao, sud ouest du Portugal.
  • Longueur : 4,653 km.
  • Nombre de tours : 25.
  • Particularités : ce circuit accueille un GP Moto pour la première fois en 2020, il a été ouvert en 2008 pour la Formule 1. C’est d’ailleurs le pilote finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) qui détient le meilleur temps au tour en 1 min 16 s 466.

Pour ce GP de l’Algarve 2021, la pole position est obtenue par le pilote Ducati Pecco Bagnaia, suivi de son coéquipier Jack Miller. Quant au tout nouveau champion du monde, Fabio Quartararo, il s’élance de la 7ème position. On note l’absence de Marc Marquez sur la ligne de départ, le pilote ayant dû déclarer forfait quelques jours plus tôt pour cause de blessure.

Dès le début de la course, la bataille fait rage à l’avant entre Joan Mir et Francesco Bagnaia qui se disputent le meilleur temps au tour. Première chute de ce GP, Aleix Espargaro tombe au 8ème tour. Alors que Bagnaia creuse l’écart au 15ème tour, les deux pilotes français Fabio Quartararo et Johann Zarco remontent dans le classement, mais c’est finalement le cannois qui finit par passer devant. Malheureusement pour ce dernier, le drapeau jaune est sorti une seconde fois au 21ème tour : Quartararo chute, c’est la première fois de la saison qu’il ne marque aucun point.

La fin de la course n’est pas glorieuse, puisque c’est cette fois le drapeau rouge qui en annonce la fin au 23ème tour. L’accrochage entre Iker Lecuona et Miguel Oliveira au secteur 4 force la direction de course à arrêter le Grand Prix. Le portugais roulant à domicile est évacué sur civière, mais est tout de même conscient.

Le drapeau à damiers pointe son nez et offre la victoire à Francesco Bagnaia, rejoint sur le podium par Joan Mir et Jack Miller. C’est un carton plein pour Ducati, avec deux pilotes sur le podium du GP de l’Algarve. En effet, le constructeur italien remporte le championnat constructeur et conserve son titre. Les français sont également à l’honneur cette saison, puisque grâce à sa cinquième position, Johann Zarco obtient le doux titre de meilleur pilote indépendant !


Max Verstappen intouchable au GP du Mexique


Le circuit :

  • Lieu : Mexico, Mexique.
  • Longueur : 4,304 km.
  • Nombre de tours : 71.
  • Particularités : Plus de 40 000 supporters sur le circuit pour soutenir le pilote local, Sergio « Checo » Pérez. Il est d’ailleurs le premier pilote mexicain à monter sur le podium à domicile.

Durant les qualifications de ce samedi, ce sont les Mercedes qui s’imposent, avec Valtteri Bottas en pole position, et Lewis Hamilton juste derrière. Cependant, l’écurie RedBull n’est pas très loin puisque les deux pilotes Max Verstappen et Sergio Pérez prennent respectivement la troisième et la quatrième place sur la ligne de départ. Le français Pierre Gasly suit ce puissant lot de tête en cinquième position.

Pour le départ, tous les pilotes chaussent leurs pneus medium, à l’exception de Yuki Tsunoda (Alpha Tauri) et Esteban Ocon (Alpine) en hard. Bien que le départ soit excellent pour Max Verstappen qui prend la tête de la course grâce à l’aspiration des Mercedes et un freinage retardé dans le premier virage, il s’avère hautement plus difficile pour le finlandais parti en pole. Le premier virage de ce circuit est témoin d’un accident colossal pour Bottas, alors percuté à l’arrière par Daniel Ricciardo (McLaren). En parallèle, il provoque la sortie de course définitive de Yuki Tsunoda et Mick Schumacher. Le poleman passe aux stands une première fois et change ses pneus en durs.

Le pilote britannique George Russell fait également ce choix après avoir été doublé deux fois dans les quinze premiers tours. Du côté de la tête de course, les arrêts sont tardifs pour les pilotes RedBull, 33ème tour pour Verstappen et 41ème pour Pérez. Le néerlandais ne perd pas de temps au stand et distance de plus en plus son rival britannique Lewis Hamilton, lui-même suivi de très près par Sergio Pérez (moins de deux secondes à ce moment de la course). Hamilton accélère dans les virages et conserve sa position. La tension monte chez Ferrari alors que Leclerc et Sainz se disputent la cinquième place, afin de savoir qui peut attaquer Pierre Gasly, alors 4ème.

La stratégie change chez Mercedes quelques tours avant la fin : après un arrêt au stand relativement long pour Valtteri Bottas (11s 7), le pilote ne peut plus remonter dans le classement et se met en tête de priver Max Verstappen du point supplémentaire accordé avec le meilleur temps au tour. Stratégie fructueuse car Bottas obtient le meilleur temps au 69ème tour en 1 min 17 s 774. Avec plus de seize secondes d’avance, Max Verstappen franchit la ligne d’arrivée devant Lewis Hamilton et Checo Pérez. Grâce à la voiture plus puissante de RedBull, il a désormais 19 points de plus que son rival dans la course au championnat. On retrouve Pierre Gasly en quatrième position, confortable aux commandes ce week-end.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro